Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

THE BAMBOO BLONDE



Année : 1946
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 07 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Anthony MANN
Scénario : Olive COOPER, Lawrence KIMBLE,
Histoire originale : "Chicago Lulu" de Wayne WHITTAKER

Acteurs principaux :
Frances LANGFORD (Louise Anderson), Ralph EDWARDS (Eddie Clark), Russell WADE (Patrick Ransom Jr), Iris ADRIAN (Montana Jones), Richard MARTIN (Jim Wilson), Jane GREER (Eileen Sawyer), Glen VERNON (Shorty Parker), Paul HARVEY (Patrick Ransom, Sr.), Regina WALLACE (Mrs. Ransom).

Photographie : Frank REDMAN
Producteur : Herman SCHLOM
Compagnie productrice : RKO Radio Pictures
 
Avions :
-Boeing B-29
-P-51 Mustang (en arrière plan)
-Fairchild 24J (en arrière plan)
-North American B-25 Mitchell  (en arrière plan)  

Notre avis :

Cette petite comédie musicale, inédite en France, fut réalisée par Anthony Mann au début de sa carrière, quand il s'essayait à tous les genres. La principale attraction du film est la chanteuse Frances Langford qui venait de retourner au pays, après plusieurs années passées à divertir les GI, en Europe ou dans le Pacifique, en compagnie de Bob Hope. Frances Langford qui n'était pas une grande actrice, ni d'une grande beauté, malgré un physique avenant, mais tirait sa renommée d'un timbre de voix velouté, popularisé d'abord par la radio, puis par plusieurs films de série B. "The bamboo blonde", vu son maigre budget, se démarque nettement des grandes comédies musicales hollywoodiennes habituelles, avec leurs centaines de danseuses et leurs décors grandioses; ici, rien que des personnages ordinaires, dans un cadre ordinaire.


A New-York, un journaliste interviewe Eddie Clark, le directeur d'une société de cosmétiques florissante, commercialisant une ligne de produits appelés "Bamboo Blonde". Il lui demande de raconter d'où vient le nom de sa marque. Eddie raconte l'histoire suivante. Quelques années auparavant, juste avant son départ pour le front dans le Pacifique, le lieutenant Patrick Ransom, un pilote de bombardier, est envoyé par son équipage facétieux, dans un petit night club dirigé par Eddie. Ce club étant interdit aux militaires, la chanteuse, Louise Anderson, le cache dans sa loge pour lui éviter d'être arrêté par la police militaire. Ils finissent par dîner ensemble dans un petit restaurant. Pat a pour petite amie Eileen Sawyer, une snob qui ne s'est même pas déplacée pour venir lui dire adieu, et il est attiré par cette petite blonde toute simple. Elle l'accompagne jusqu'à l'aéroport et il lui demande sa photo, en guise de souvenir de cette soirée sympathique. A Saipan, Pat est chahuté par son équipage au sujet de sa nouvelle petite amie, dont il a oublié de demander le nom... Alors que son bombardier n'a encore descendu aucun chasseur japonais, ses coéquipiers décident de peindre sur le fuselage, à titre de porte bonheur, une pin-up qui a le visage de Louise et qu'ils baptisent "Bamboo Blonde". Ça marche, et le bombardier devient bientôt connu jusqu'aux USA. Eddie, le patron de Louise, décide de la produire comme la vraie "Bamboo blonde". Elle est quelque peu embarrassée quand Pat et son équipage rentrent au pays pour entreprendre une tournée de vente de bons de guerre. C'est alors qu'Eileen, jalouse et inquiète de perdre un beau parti, car Pat n'est pas un fermier comme le croit Louise, mais un riche héritier, menace d'annoncer publiquement ses fiançailles avec Pat. Elle demande à Louise de cesser toute relation avec Pat, en lui faisant comprendre qu'ils n'appartiennent pas au même milieu. Mais Pat demande à Louise de continuer à donner le change sur leurs relations devant la presse et les officiels. Il lui affirme qu'il n'a plus rien à voir avec Eileen, et il lui avoue qu'il l'aime. Ils se fiancent peu après. A l'annonce de cette nouvelle, Eileen organise chez elle, une soirée où chantera Louise. Les parents de Pat sont absents, et Louise en conclut qu'ils n'approuvent pas sa liaison avec leur fils. Elle décide de partir, mais Pat la rattrape à l'aéroport et, malgré un brouillard dense, il propose de l'emmener en Californie, avec son avion personnel. En route, il prétend s'être perdu et atterrit près d'une maison qui n'est autre que celle de ses parents ! Ces derniers lui avouent qu'Eileen ne les avait pas invités. Apprenant cela, Louise comprend que Pat l'aime réellement.

Ce film ravira sans doute les amateurs de Frances Langford (qui était aussi une pilote confirmée), à la voix de velours, et ceux qui apprécient les vieux airs des années 40. Le plus étonnant, dans ce film, est d'y trouver au moins un avion, un vrai bombardier, filmé au sol.


Les avions du film :

Contrairement au film "Memphis Belle" (1990), ce film est plus sur la chanteuse "Bamboo Blonde", que sur le bombardier du même nom. …Ce dernier est un authentique Boeing B-29, dont on ne voit jamais le serial. Le nose art "Bamboo Blonde" est tout à fait dans le style de ceux décorant les B-29 pendant la guerre. On peut d'ailleurs remarquer que c'est avec ce type d'appareil, que cet "art" atteignit son apogée…

Lors des quatre minutes de scènes aériennes, certaines ont été tournées à l'intérieur du B-29, notamment dans le poste avant. Lors de l'attaque des chasseurs japonais (des maquettes..) on peut voir de près les viseurs commandant à distance les tourelles de mitrailleuses. Ces vues sont complétées par des documentaires filmés pendant la guerre, sur la base de Saïpan, ou montant des formations de B-29 en vol.

Derrière le B-29 "Bamboo Blonde", sur une base de l'USAAF indéterminée, on aperçoit des P-51 Mustang, ainsi qu'un B-25. L'avion avec lequel Pat emmène Louise, à la fin du film, est un Fairchild 24 J, vu au sol.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com
 



 
BAMBOOBLONDE.jpg

Associated keywords

Creation date : 19/08/2011 : 18:08
Last update : 05/02/2012 : 10:31
Category : - Films
Page read 3904 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!