Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 144 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

ESPION EN DANGER
Vo. Storm catcher




Année : 1999
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 30 min.
Genre : action
Couleur

Réalisateur : Anthony HICKOX
Scénario : Bill GUCWA , Ed MASTERSON

Acteurs principaux :
Dolph LUNDGREN (Major Jack Holloway), Mystro CLARK (Capitaine 'Sparks' Johnson), Jon PENNELL (Capitaine Lucas), Robert MIANO (General William Jacobs), Yvonne ZIMA (Nicole Holloway), Kylie BAX (Jessica Holloway), Jody JONES (Sergent McGarry), Robert Glen KEITH (Sergent Stanley), Anthony HICKOX (Agent Load),

Musique : David WURST, Eric WURST
Photographie :David BRIDGES
Producteur : Tracee STANLEY, Andrew STEVENS
Compagnie productrice : Phoenician Films Entertainment
 
Avions :
-Lockheed F-117 Nighthawk (images d'archives)
-Grumman F-14 Tomcat (images d'archives)
-Cessna 172C "N8306X" /"N47270"
-Cessna 150M Aerobat (N9828J
-North American TB-25N Mitchell s/n 44-30748, N8195H (en arrière plan)

 
Notre avis :

Ce film réalisé pour la télévision sortit sur les petits écrans le 10 septembre 1999. Il traite d'un thème maintes fois utilisé par le cinéma américain, à savoir, un complot intérieur fomenté par des militaires félons…Le scénario n'hésite pas à emprunter certaine situations à des films plus connus comme "Firefox" (1982) ou "Broken Arrow" (1996).


Le major Jack Holloway est l'un des meilleurs pilotes de l'US Air Force. Sa vie tranquille est bouleversée le jour où le prototype d'un nouvel avion furtif, le "Storm Catcher", disparaît mystérieusement. Ce bombardier doté des technologies les plus avancées, n'a qu'un seul équipage opérationnel, dont Jack Holloway et le capitaine "Sparks" Johnson qui "pilote" l'ordinateur de l'appareil à partir du sol. Un général renégat, William Jacobs, s'empare de l'avion, lors d'une opération de commandos qui tuent plusieurs personnes. Il cherche à impliquer Jack dans la conspiration en le faisant passer pour celui qui a volé l'avion. Jack Holloway, se retrouve condamné à tort. Alors qu'il est sur le point d'être incarcéré, il est kidnappé par les hommes de Jacobs qui veulent le supprimer. Il parvient néanmoins à s'échapper. Il n'a qu'un but : prouver à tous son innocence. Grâce à l'aide de son ami Sparks, il découvre les commanditaires de toute cette affaire, ainsi que le complot qui a de nombreuses ramifications au sein de l'Armée. Jacobs s'en prend à sa famille et sa femme est grièvement blessée; puis, il prend sa fille, Nicole, en otage. Menaçant de la tuer s'il ne l'aide pas. Jacobs, a pour projet de bombarder Washington avec le Storm Catcher et Jack doit piloter l'avion. Avec l'aide du capitaine Sparks, le spécialiste informatique, Jack réussit a se débarrasser du mutin qui, à bord de l'avion, le menaçait de son arme, puis il change de cap, et retrouve le camion à bord duquel se trouve Jacobs, Sparks et sa fille. Il le détruit peu après que Sparks ait sauté en marche avec Nicole ! Puis, il enclenche le système d'autodestruction de l'appareil et s'éjecte. Au sol, il est recueilli par sa fille et Sparks, légèrement blessé. La famille est réunie, quand sa femme sort de l'hôpital.


Ce film, bourré d'invraisemblances, a l'originalité de mettre en scène le F-117 Nighthawk déjà vu dans "Executive decision" (1996). Cet avion appelé "Storm catcher" porte le nom de "Phoenix III" sous le cockpit, un nom qui, au cinéma, désigne tous les avions qui se cassent la figure ou qui finissent mal...
 

Les avions du film :

Le film utilise des documents filmés montrant le bombardier Lockheed F-117 Nighthawk. Au cinéma cet avion a des caractéristique qui n'ont rien à voir avec la réalité. C'est ainsi que cet avion est toujours vu plus grand qu'il n'est en réalité. Ainsi le "Storm catcher" est biplace, alors que le F-117 est piloté par un seul homme qui se débrouille tout seul dans son cockpit, sans l'aide d'un spécialiste systèmes, au sol. Le "Storm catcher" dispose d'un dispositif electronique qui le rend invisible sur les écrans radar, alors que le F-117 est simplement "furtif", c'est à dire qu'il a une très faible signature radar, due à ses formes qui absorbent une grande partie des ondes radar, sans les réfléchir. C'est aussi pour cela que son armement est situé en soute, et non dans les ailes, dont l'épaisseur aurait, de toutes façons, bien du mal à loger des missiles. Cette furtivité n'a pas empêché un F-117 de se faire descendre par un missile SAM serbe, le 27 mars 1996, quelques mois avant la sortie du film, en pleine guerre du Kosovo.

Enfin, le pilote du F-117 ne portait pas une combinaison comme celle de Jack, qui est réservée aux avions à très hautes performances, comme le U-2 ou le Lockheed SR-71. La combinaison David Clark et son casque GNS-1030/31 sont faits pour des vitesses supérieures à 3000 km/h, ou pour des altitudes de plus de 26.000 mètres. Rappelons que le F-117 plafonnait à Mach 0.92 (995 km/h) et que son altitude opérationnelle ne dépassait pas 20.000 mètres environ...Malgré sa ressemblance extérieure, le "Storm Catcher", alias "Phoenix III", n'est pas le même avion, à l'évidence.

Le "Storm Catcher" est poursuivi un moment par des Grumman F-14 Tomcat filmés lors de manœuvres. Mais le porte-avions d'où ils decollent n'est pas l'USS "Enterprise" (CVN 65), à propulsion nucléaire, comme indiqué, mais le USS "Constellation" (CV-64), à propulsion classique, dont on reconnaît l'ilôt, et où où l'on voit des Lockheed S-3 Viking, des McDonnell Douglas F/A-18 Hornet, parqués sur le pont.

Jack part à la recherche du Storm Catcher dans un Cessna 172C (N8306X, puis N47270 en vol…) qui devient, à l'atterrissage, un Cessna 150M Aerobat (N9828J). En arrière plan, dans un hangar, on peut apercevoir un Aeronca LC (c/n 2056, N17442) tout jaune.

Au début du film, on a une vue général du parking de la base de Nellis AFB (Nevada) où se trouvent plusieurs appareils de l'USAF Weapons School : Lockheed Martin F-16, Fairchild-Republic A-10 Thunderbolt, McDonnell Douglas F-4 Phantom, Northrop F-5, utilisés dans le rôle d'aggresseurs

Tout au début du film, derrière Jack et Sparks, on voit décoller le North American TB-25N Mitchell "Heavenly body" (s/n 44-30748, N8195H) de Milan S. Pupich, un ancien de "Catch 22", entre autres.


Christian Santoir


* Film en vente sur amazon.fr
 



 
STORMCATCHER2.jpg

Associated keywords

Creation date : 28/09/2011 : 10:57
Last update : 28/09/2011 : 10:57
Category : - TVFilms
Page read 3892 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!