Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

VOL SUR TANGER
Vo. Flight to Tangier
 


Année : 1953
Pays : Etats -Unis
Genre :espionnage
Durée : 1h 30 min.
Couleur

Réalisateur : Charles MARQUIS WARREN
Scénario : Charles MARQUIS WARREN

Acteurs principaux :
Joan FONTAINE (Susan Lane, la fiancée de Brady), Jack PALANCE (Gil Walker), Corinne CALVET (Nicki), Robert DOUGLAS (Danze, Marcel DALIO (Goro), Jeff MORROW (Colonel C.M. Wier), Richard SHANNON (Lieutenant Bill Luzon), Murray MATHESON (Franz Kovac)

Musique : Paul SAWTELL
Photographie : Ray RENNAHAN
Producteur : Nat HOLT
Compagnie productrice : Paramount Pictures
 
Avions :
-Douglas DC-3
-Lockheed L 1049 Super Constellation N6903C
 
Notre avis :

Tanger, ville d'espions, lieu de tous les trafics, fait partie de l'imaginaire populaire et ce film ne fait qu'exploiter ce mythe créé par Hollywood. En 1953, la ville allait d'ailleurs bientôt perdre son statut international et être réunifiée au Maroc (1956). Certains sources mentionnent que "Vol sur Tanger" fut tourné au Maroc, mais cela semble peu probable. Le Tanger du film semble reconstitué en studio, et les vignobles alentour, les routes bordées d'eucalyptus, le style des exploitations viticoles, rappellent plutôt la Californie du sud. Ne cherchez pas les localités de "Tazlaï" et d'"El Rouk", vues sur un poteau indicateur, elles n'existent pas !


Sur l'aéroport de Tanger, l'arrivée imminente d'un avion est attendue avec impatience par plusieurs personnes : Susan Lane, Gil Walker, la Française Nicki et son compagnon américain Danzar, et Goro, un trafiquant notoire. Dans l'avion, le pilote, Hank Brady, est seul avec un homme tenant une sacoche. Bientôt, sur l'aéroport, l'avion apparaît très bas, juste avant de s'écraser en bout de piste ! La police découvre qu'il n'y avait personne à bord ! Le soir, Gil et Susan sont surpris dans l'épave par le lieutenant de police Luzon qui les emmène auprès de son supérieur le colonel Wier, un Américain responsable de la police internationale. Gil est un ami de Hank, et Susan se déclare être sa fiancée. Ils sont relâchés mais pris en filature par Luzon. Dehors, Nicki, la petite amie de Gil, les emmène dans sa voiture. A L'occasion d'un embouteillage, Danzar entre dans le véhicule et les conduit dans un entrepôt où ils retrouvent Goro. Là, Danzar explique à Gil que le passager de Hank, Kovac, transportait une lettre de crédit de trois millions de dollars émise à Prague, et avec laquelle il devait acheter des armes à Goro. Mais la police survient. Dans la bagarre qui s'ensuit, Luzon est tué. Gil, suivi de Susan et Nicki, parvient à lui échapper. Ils se rendent à la maison de Hank. Susan confie alors à Gil que Hank lui a donné rendez vous sur un petit aéroport abandonné à soixante dix kilomètres de Tanger. Après avoir évité un barrage de police, les trois se dirigent vers cet aéroport dans la voiture de Hank, mais ils sont suivis par Goro et Danzar. Gil et les deux femmes s'arrêtent et camouflent leur voiture pour passer la journée à l'abri et échapper ainsi aux recherches de la police. Goro retrouve la trace des fugitifs qui se réfugient dans une ferme proche, avant de pouvoir rejoindre leur voiture. A proximité du terrain, gardé par les hommes de Goro, Danzar avoue être un espion communiste se faisant passer pour un Américain, afin de compromettre les Etats-Unis dans un vaste trafic d'armes ! Hank et Kovac qui s'étaient parachutés, se cachent parmi des avions militaires que Danzar doit acheter. Ils sont bientôt rejoints par Gil et les deux femmes. Susan et Hank déclarent être deux agents du gouvernement américain chargés d'intercepter Kovac.Hank est blessé par un garde et demande à Gil d'escorter Kovac jusqu'à une banque de Tanger pour mettre l'argent à l'abri. A Tanger, Danzar est sur leurs talons. Il tue Nicki qui voulait protéger Gil qui faisait semblant de porter l'argent. Il est arrêté par la police peu après. Plus tard, le colonel Wier qui était au courant de la mission de Hank depuis le début, raccompagne Gil à l'avion où a déjà pris place Susan….


Ce scénario complexe, mal ficelé, sur fond de guerre froide, agrémenté de cavales dans les ruelles d'un Tanger hollywoodien et dans les vignobles californiens, a peu de choses à voir avec un film d'aviation, si ce n'est que deux des principaux personnages sont des pilotes (dont un seul est aux commandes pendant environ une minute..) et qu'on voit un avion au début, et un autre tout à la fin du film. Au lieu de "Vol sur Tanger", "Du rififi à Tanger" aurait mieux convenu. …Bien que ce film fusse le second à être tourné en 3D (trois films seulement), cela ne suffit pas à  attirer les spectateurs, ni les éloges de la critique.


Les avions du film:

L'aéroport de "Tanger" dont la tour de contrôle est occupée par du personnel exclusivement féminin (!), est difficilement identifiable. On voit sur la façade le nom d'Air France, et celui de plusieurs autres compagnies étrangères : BEA, Ibéria et Aigle Azur. Les avions sont tout aussi difficiles, voire impossibles, à identifier précisément. Il n'existe par ailleurs, aucune information sur le tournage de ce film.

Le Douglas DC-3 qui fait un passage bas (mais ne permettant pas de voir son immatriculation américaine) n'a aucun marquage apparent. L'intérieur est filmé dans une cellule dépouillée de la plupart de ses équipements et de la cloison séparant le cockpit de la cabine..

On voit plus tard un étonnant parc de Consolidated PBY-5, situé au milieu d'un vignoble ! Là également, aucune indication pour déterminer le lieu, situé sans doute en Californie du sud. Ces avions apparaissent presque complets, certains sans leurs moteurs ou leur radar. Ils sont peints d'une teinte bleue uniforme. Sur l'un d'entre eux on note seulement un numéro : 11085 qui ne correspond à aucun Bu.number de l'US Navy, ni serial de l'USAF, mais à un serial canadien (RCAF 11085). Cet avion serait alors un Canso A construit par Vickers Canada (?). …Sur un autre, on remarque le code "EH" sur la dérive (Fleet Air Wing 5).

A la fin du film, Walker monte dans le magnifique Lockheed L 1049 Super Constellation (N6903C) "Star of the Tiber" de la TWA, un avion tout neuf qui fut loué à South Pacific Airlines en 1960. Il fut ferraillé à Oakland (CA) en 1965. Sa partie avant (sans le cockpit) servit pendant longtemps à Trans International Airlines pour des exercices d'évacuation.


Christian Santoir


*Film rare


VOLSURTANGER.jpg

FLIGHTTOTANGIER.jpg


 
Associated keywords

Creation date : 09/12/2011 : 09:07
Last update : 22/10/2013 : 17:41
Category : - Films
Page read 3162 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!