Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 144 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

HÔTESSE A TOUT PRIX
Vo. View from the Top


Année : 2003
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 27 min.
Genre : comédie
Couleur

Réalisateur : Bruno BARRETO
Scénario : Eric WALD

Acteurs principaux :
Gwyneth PALTROW (Donna Jensen), Christina APPLEGATE (Christine Montgomery), Mark RUFFALO (Ted Stewart), Candice BERGEN (Sally Weston), Joshua MALINA (Randy Jones), Kelly PRESTON (Sherry), Rob LOWE (copilote Steve Bench).

Musique : Theodore SHAPIRO
Photographie : Affonso BEATO
Producteur : Matthew BAER, Bobby COHEN, Brad GREY
Compagnie productrice : Miramax Films
 
Avions :
-Martin 404 c/n 14135, N636X
-ATR-42 (images d'archives)


Notre avis :

Le tournage de ce film fut terminé en 2001 et devait sortir à Noël, puis en avril 2002, mais après le 11 septembre 2001, il était mal venu de présenter le personnel volant des compagnies aériennes, sous un angle comique. …Ainsi, le film sortit en 2003 et disparut rapidement des écrans, malgré une audience pas trop mauvaise.

Le film reprend le thème des hôtesses de l'air qui donna lieu à plusieurs films, dès que la femme monta à bord (Cf. Air Hostess-1933) et remplaça peu à peu le steward. Quand le transport aérien se développa, surtout après la guerre, le métier d'hôtesse de l'air devint le rêve de nombreuses jeunes filles. Ce film tendrait à montrer qu'il en est toujours ainsi au XXI° siècle, bien que les jeunes filles de notre époque rêvent à bien d'autres métiers, où la naturelle séduction féminine n'est pas la condition première…Le beau sexe, ou sexe faible, est devenu le sexe capable, ce que les mâles feindront toujours d'ignorer…


Donna Jensen est une jeune femme qui s'ennuie dans une petite ville, au fin fond du Nevada. Après ses études, elle est embauchée dans un super marché, quand un jour, elle voit à la télé une ancienne hôtesse de l'air parler de sa "vie dans le ciel". Elle se fait alors embauchée par une petite compagnie intérieure. Mais elle rêve de mieux et se présente à un cours de formation de la compagnie californienne Royalty Airlines. A la fin des examens, elle a la surprise de se voir affectée aux lignes intérieures, malgré un très bon cursus, alors que son amie Christine, moins bonne élève, est mutée sur les lignes internationales ! Donna s'est aperçue que son amie avait l'habitude de chaparder des articles appartenant à Royalty, une compagnie très sourcilleuse sur ce sujet. Elle la dénonce au service de sécurité. Plus tard, elle s'aperçoit que Christine a falsifié son dossier d'examen. Christine est prise la main dans le sac, et la compagnie donne une nouvelle chance à Donna. Elle est enfin affectée à New-York sur les lignes internationales, mais elle doit quitter son petit ami qui vit dans l'Ohio. Bien qu'elle mène désormais la vie dont elle a rêvé, elle n'est pas heureuse. Son petit ami lui manque beaucoup et elle décide d'aller le rejoindre. Le film se termine sur Donna qui souhaite la bienvenue aux passagers, mais cette fois-ci, elle est dans le cockpit, car elle est devenue commandant de bord chez Royalty !

On a l'impression que ce film se passe dans les années 60 ou 70, quand le PNC (Personnel Navigant Commercial) féminin était encore composée d'"hôtesses de l'air", qui parcouraient les allées des jets, un sourire figé sur le visage, dans des uniformes élégants, parfois très sexy….

Cette gentille petite comédie, avec une grande fille, toute simple, qui veut devenir hôtesse de l'air sur les lignes internationales, se passe en grande partie dans une cabine d'avion reconstituée en studio.


Les avions du film :

Le tournage n'utilisa qu'un seul avion, un Martin 404 "Four-O-Four" (c/n 14135, N636X) assez rare au cinéma, vu devant le terminal du petit aéroport de Bullhead City-Laughlin, où est basée la compagnie fictive "Sierra Airlines". Cet avion fut mis en service en 1952 (N40429) par Trans World Airlines avec le nom de "Skyliner Peoria". En 1960, il fut vendu à la société California Airmotive Corporation (N636X) puis à E. F. McDonald, qui le transforma en avion d'affaires. Il passa ensuite de mains en mains : James McAlister, Montex Drilling Co., Airworld Incorporated, avant d'être racheté en 1969 par le directeur de Whitesell Construction Co., qui l'employa comme avion charter jusqu'en 1970. Il connut ensuite d'autres propriétaires : Joe Simpkins Oil, Tiffany Industries Isd (1978)., Phase II Incorporated, et Sun & Wind Incorporated. En 1994, l'avion fut acquis par Jeff Whitesell, le fils de son ancien propriétaire, qui avait fondé, à Camarillo, l'association "Airliners of America" chargée de préserver et d'exposer d'anciens avions de transport à hélices. L'avion fut restauré en 1997 sous les couleurs de Pacific Air Lines et il était, alors, le seul Martin 404 à voler au monde. Quand cet association fut dissoute en 2002, il fut stocké au Southern California Wing de la Commemorative Air Force à Camarillo (CA). Il fut remis en état de vol en 2005 et vola pour la dernière fois en février 2008, quand Whitesell le conduisit au musée "Planes of Fame" de Valle (AZ), auquel il en avait fait don.

Les autres avions du film sont issus de bouts de documentaires. Ainsi l'avion de Royalty Express est un ATR-42, vu de loin. Les jets sont filmés de l'arrière, généralement à l'atterrissage : Boeing 767, 737-500, Airbus A-300.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr
HOTESSEATOUTPRIX.jpg

 

Associated keywords

Creation date : 23/02/2012 : 11:05
Last update : 23/02/2012 : 11:15
Category : - Films
Page read 3367 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!