Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 164 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

DEADLY ENCOUNTER
 


Année : 1982
Pays : Etats-Unis
Genre : thriller
Durée : 1h 36 min.
Couleur

Réalisateur : William A. GRAHAM
Scénario : Robert BORIS, David J. KINGHORN

Acteurs principaux :
Larry HAGMAN (Sam Hooten), Susan ANSPACH (Chris Butler), James GAMMON (Frank Kitchens), Michael C. GWYNNE (John Zervasco), Jack DUNLAP (Mickey), Arnold JEFFERS (Paul Hank).

Musique : Michael HOENIG, Fred KARLIN
Photographie : Frank M. HOLGATE
Producteur : Robert BORIS, Paul CAMERON
Compagnies productrices : CBS Entertainment Production, EMI Films

Les aéronefs :
- Hughes 369HS, N4EE, c/n 113-0537S
- Hughes 369HS, N8398F, c/n 1060867S
- Sud-Aviation 315B Lama, N62345, c/n 2407
- Sud-Aviation 315B Lama, N62250, c/n 2334
- Sud Aviation 341G Gazelle N341BB, c/n 1421,
- Bell 206B Jet Ranger, N39097, c/n 3286
- Boeing Stearman PT-13D Kaydet, N4766V, c/n 755488
- Boeing Stearman N2S-4 Kaydet, N67957, c/n 753717
- Boeing Stearman PT-13 Kaydet, N75009, c/n 75009

 

Notre avis :

Le réalisateur de télévision William Graham réédite ici, en quelque sorte, son ancien film «Birds of prey» (1972), avec ce nouveau film d’hélicoptères dont le scenario est assez proche du premier. Il s’agit d’une longue poursuite au cours de laquelle le suiveur devient le suivi, et vice versa..Le but est aussi de sauver une femme en danger. Comme « Birds of prey », ce téléfilm se distingue aussi par des cascades aériennes de grande qualité qui comprennent non seulement des hélicoptères, mis en scène par Larry Kirsch, mais aussi des avions, pilotés par des virtuoses, dont James Gavin, Art Scholl, les pilotes cascadeurs bien connus. On voit ici, deux hélicoptères se poursuivant au milieu du trafic routier, dans un hangar, au fond de canyons étroits, une Gazelle se posant sur l’aile d’un biplan en plein vol, sur la remorque d’un camion lancé à toute vitesse, trois biplans attaquant deux hélicos…Du grand spectacle pour un petit téléfilm.

La vedette du téléfilm n’est rien d’autre que le célèbre « JR » de la série Dallas, à savoir Larry Hagmann, que l’on voit ici dans un rôle très différent, celui d’un ancien combattant, comme le principal personnage de « Birds of prey ».

L’histoire commence à Guaymas, au Mexique, avec Sam Hooten, un vétéran de la Corée, qui, avec son hélicoptère, fait divers travaux aériens. Un jour, son ancienne amie, Chris Butler, vient le voir en lui confiant qu’elle a de sérieux problèmes et qu’il lui faut fuir rapidement ; mais pour Sam, tout est fini entre eux et il lui signifie qu’il ne peut rien pour elle. Quand il part un peu plus tard, il voit Chris, inconsciente, emmenée par deux ambulanciers ! Il décide alors de suivre l’ambulance avec son hélicoptère. Il parvient à envoyer le véhicule dans le fossé et à prendre à bord Chris, pour l’emmener à l’hôpital. Mais ses ravisseurs la retrouvent et l’emportent dans un hélicoptère ! Sam les suit. Alors qu’ils survolent un lac, Chris parvient à s’échapper en plongeant dans l’eau ; Sam la récupère une nouvelle fois. Pendant que les gangsters refont le plein, ils prennent le large, mais ils sont rattrapés un peu plus tard, alors qu’eux aussi doivent ravitailler. Sam a pu fixer aux patins de son hélico des grenades fumigènes qui vont lui permettre de semer ses adversaires en les aveuglant. Quand Sam veut confier Chris à la police de Tucson, il apprend au dernier moment, que ce sont des policiers à la solde d’un chef de la mafia de l’Arizona ! Ils redécollent, mais doivent se poser plus loin sur un camion qui roule, car l’hélicoptère touché par les tirs des gangsters, perd son huile. Le soir, alors qu’ils se sont posés pour souffler un peu, Sam et Chris entendent les bandits les chercher avec deux autres hélicoptères. Sam force Chris à lui avouer pourquoi la mafia veut absolument la retrouver. Il apprend ainsi que son mari, qui a été tué, a caché dans un cimetière d’avions une grosse somme d‘argent (2 millions de dollars) ainsi qu’un carnet contenant des informations très compromettantes pour la mafia. Le lendemain matin, Zervasco, le chef de la mafia locale, se joint à ses hommes avec son hélicoptère. Sam et Chris retrouvent l’argent caché dans un bombardier et peuvent s‘échapper de justesse, quand les trois hélicoptères les retrouvent. Pour les retarder, Sam balance par la porte des liasses de dollars…Des camarades de guerre que Sam a alertés par radio, viennent l’aider avec trois avions ; un véritable combat aérien, ponctué de coups de feu, s’engage ; un avion est touché et est forcé de se poser, un hélicoptère percute la montagne. Mais le moteur de l'hélico de Sam rend l’âme et il doit de nouveau se poser en urgence. Il est récupéré avec Chris par un avion qui s’est posé à leurs cotés. Le pilote de Zervasco tente alors de le descendre en heurtant une aile avec le patin de sa machine. Sam en profite pour sauter à bord ! Il parvient à jeter dans le vide Zervasco, ainsi que son pilote, puis il prend alors le contrôle de l’appareil. Chris va pouvoir rejoindre les USA sans autres problèmes.

A l’ouverture du film, Sam met en route son hélicoptère dans un hangar et sort en volant, puis il joue au football avec des enfants en se servant des patins de sa machine pour leur envoyer la balle ! Cette dernière scène a été simulée et elle est le fruit d’un montage habile, ce qui n’enlève rien à la virtuosité du pilote que l’on voit plus tard, faire toute sorte d’acrobaties, y compris tracter une skieuse nautique !

Avant la sortie de «Tonnerre de feu» (1983) et de la série télé « Airwolf » (1984), ce film était un des meilleurs films d’hélicoptère, avec « Birds of prey ».

Le tournage eut lieu au Mexique, à Guaymas, où fut tourné "Catch-22" (1970),  à Page (AZ), dans le Marble Canyon (AZ), où a lieu la course poursuite finale, et au Pima Air Museum de Tucson (AZ).

Les avions du film :

L’hélicoptère de Sam est un Hughes 500C/369HS (N4EE, c/n 113-0537S) dont il nous montre la procédure de démarrage, au tout début du film. Cet hélicoptère fut d'abord acquis en 1974, par la société Excavators Inc. de Fort Lauderdale (FL). Il appartenait, depuis novembre 1978, à Glenn Miller, qui apparait dans le film comme un chauffeur de camion; son hélicoptère est piloté par Larry Kirsch. On notera que ce modèle est très agile et qu'il se pilote de la place gauche, contrairement aux autres hélicos. Ce Hughes sera détruit le 17 avril 1982 après avoir heurté un câble aérien à Marble Canyon (AZ). Les autres occupants, dont Miller, furent tués.

Le tournage se poursuivit avec un autre Hughes 369HS (N8398F, c/n 1060867S) qui se distingue seulement par son train d'atterrissage plus haut, en dehors de son matricule apparent. Construit en 1979, cet appareil était au nom d'un particulier de Santa Fe (CA). En 1986, il appartenait à la Police de la ville d'Houston (TX). En 2001, il fut vendu à Buckeye Holding Ltd de Newark (TX), et en 2004, à Aeroatun U S A Inc. de Miami (FL). En 2012, il fut exporté au Panama.

Les mafieux volent sur des hélicoptères français. Le premier est un Sud-Aviation 315B Lama (c/n 2407, N62345) acquis en 1975 par Interwest  Corp. de Salt Lake City (UT) et en 1978, par Airwest helicopters de Fort Collins (CO). Il fut vendu en Suisse, en 1989 (HB-XTN), où il est actuellement exploité par Air Glaciers et Trans-Héli.

Le second est également un Sud-Aviation 315B Lama (c/n 2334, N62250) immatriculé en 1974 au nom d'Evergreen Helicopters de McMinville (OR), et, en juillet 1975, à celui de Milton R. Barnes de Phoenix (AZ), puis en 1978, au nom de la société Helicopter Associates de Mesa (AZ), dont il était le président. En 1987, il fut vendu à la société française Finet France SA de Grenoble (F-GEOI), qui le revendit en 1989, à la compagnie suisse Air Glaciers (HB-XVL).

Le troisième est un Sud Aviation 341G Gazelle (N341BB, c/n 1421) d'abord enregistré "N49565" au nom d'Aerospatiale Helicopters Corp. de Grand Prairie (TX) en 1978. Il fut acquis par la compagnie G.T. Helicopters de Scottsdale (AZ). Cet hélicoptère fut accidenté en 1982. En 1988, ses pièces servirent à réparer une Gazelle anglaise (s/n 1455, G-BKLS).

Les faux policiers de Tucson se déplacent dans un Bell 206B Jet Ranger, au matricule difficilement lisible "N39097", ce qui en fait le Bell 206B (c/n 3286) construit en 1980, appartenant à la compagnie Fisher Broadcasting Inc. de Seattle (WA). Il changea de matricule en 2005 (N432TV), au nom de la même compagnie, mais à Portland (OR). En avril 2017, il fut vendu à Sky Copters d'Ulysses (KS).

Les amis de Sam sont des vétérans de la Corée (qui carburent à la bière), appartenant au fictif « 318th Eagle squadron » ; les « Eagle squadrons » étaient des escadrilles de volontaires américains incorporés dans la RAF au début de la seconde guerre mondiale, en outre, il n’y eut pas de 318th FIS en Corée, mais un 319th FIS…Ils pilotent trois Stearman Boeing.

Le premier est le Stearman Boeing E75 PT-13D (N4766V, c/n 755488), tout rouge, appartenant au célébre Art Scholl qui le pilote dans le film. Construit en 1942, il fut pris en charge par l'USAAF avec le serial 42-17325. Vendu avec l'immatriculation "N4766V", il appartenait, en 1964, à Post Bros Construction Co. de Westminster (CA) et en 1978, à Thomas Oldfield de Pasadena (CA). L'avion sera vendu en 1990 à C C Air Corporation, de Port Hueneme (CA). En 2010, il fut restauré par Antique Aero, de Paso Robles (CA). En 2017, il fut enregistré au nom d'Aero Classics Llc, de Los Angeles.

Sam doit regretter que ses amis ne soient pas équipés de bon vieux Travel Air, car il aurait ainsi pu s’installer dans le cockpit avant avec Chris, plutôt que de s’accrocher aux mats de cabane, ce qui est moins confortable et plus dangereux…

Le second Stearman, tout blanc avec des marques rouges sur les ailes et l'empennage est un Stearman-Boeing A75N1 PT-17 (N67957, c/n 753717). Il fut construit en 1942 et livré à l'US Navy comme N2S-4, avec le BuNo. 37980. Déclaré surplus en 1946, il fut vendu à Murrayair Ltd. une compagnie spécialisée dans la distribution de produits pétroliers, basée à Honolulu (HI). Il reçut le matricule civil "N67957". Il fut alors équipé d'un moteur plus puissant et en 1959, il était employé apparemment (vu sur une photo) pour l'épandage de produits chimiques. Après être passé de mains en mains, entre 1977 et 1979, il fut vendu, en avril 1981, à Edward  E. Packard de Mesa (AZ). Il fut piloté par Art Scholl dans le court métrage "Flyers" (1983), puis dans "Dead encounter". Après ces apparitions cinématographiques, il fut stocké à l'extérieur et, en 1987, au fond d'un hangar. En juin 2009, c'est John W Fedor de Fountain Hills (AZ) qui l'acheta et le basa à Falcon Field à Phoenix (AZ) après l'avoir entièrement restauré.

Le troisième Stearman-Boeing est un 75 PT-13 Kaydet très rare puisqu'il fut le neuvième PT-13, sur une série de vingt six, livrés à  l'United States Army Air Corps, en 1936. Cet avion (N75009, c/n 75009) avait le serial 36-0010. Curieusement, on n'a très peu d'informations sur cet avion rare. Sans doute vendu sur le marché civil dès 1945-1946, en 1973, il est immatriculé "N62546", au nom de Floyd Wardlow de Lucerne Valley (CA) et en 1976, à celui de John Donovan de Portland (OR); il y était encore en 1978. On ne sait à quelle date il fut immatriculé "N75009" et à quel nom. En 1992 il appartenait à John C. Bley de Seven Bays (WA), en 2005, à Greg L. Blosser de Barnesville (GA); il avait alors conservé la même décoration qu'il a dans le film. En 2008, c'est Paragon Development Inc. de Branesville qui l'acheta et, enfin, en octobre 2016, Mark Knopf de Saint Thomas (VI).

Au début du film, Sam sort avec son hélicoptère en vol d'un hangar, devant lequel est parqué un Lockheed Learstar Mk.1, sans doute le "N9987F", vu sa décoration.

Dans le cimetière d’avions, qui est en fait le Pima Air Museum de Tucson, Sam atterrit à côté d’un hélicoptère rare, un Jovair MC-4, un petit hélicoptère birotor qui fut évalué par l’US Navy sous la dénomination Hum-1. Puis il cherche l’argent avec Chris à l’intérieur du Boeing B-29 « Sentimental Journey » (s/n 44-70016, c/n 10848) dont Sam nous fait visiter l’intérieur par la même occasion.

Le musée de Tucson a une très riche collection, exposée en plein air (dans l’Arizona, l’humidité n’est pas à craindre), parmi laquelle on remarque, un Lockheed 10 Electra (N4963C), un Boeing 307 (N19903), un North American Vigilante (BuNo.149289), un North American YF-107A (s/n 55-5118), un Convair B-58 Hustler (s/n 61-2080), un Lockheed EC-121T (s/n 53-0554), un Lockheed C-133B (s/n 59-0527), etc, etc…


Christian Santoir

*Film en vente sur ebay.com

DEADLYENCOUNTER.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 02/06/2012 : 09:33
Last update : 02/06/2012 : 20:16
Category : - TVFilms
Page read 5241 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!