Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

ISLAND OF LOST WOMEN



Année : 1959
Pays : Etats-Unis
Genre : aventure
Durée : 1 h 11 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Frank TUTTLE
Scénario : Ray BUFFUM, Prescott CHAPLIN

Acteurs principaux :
Jeff RICHARDS (Mark Bradley), Venetia STEVENSON (Venus), John SMITH (Joe Walker), Diane JERGENS (Urana), June BLAIR (Mercuria), Alan NAPIER (Dr. Paul Lujan).

Producteur : Albert J. COHEN
Musique : Raoul KRAUSHAAR
Photograpie : John F. SEITZ
Compagnie productrice : Jaguar Productions

Avions :
-Beechcraft D18S
-Boeing B-29 Superfortress (images d'archives)
-Boieng B-17 Flying Fortress (idem)
-Lockheed P2V-5 Neptune (idem)
-Martin P5M Marlin (idem)


Notre avis :

Le scénario de ce film de série B est fortement inspiré par "La planète interdite" (1956) de Fred M. Wilcox, un grand classique du genre science-fiction. Il est typique d'une époque où la course à l'armement nucléaire commençait à inquiéter sérieusement les populations.

Alors qu'ils volent vers Melbourne, où se tient une conférence internationale de la presse, le commentateur radio, Mark Bradley, et son pilote, Joe Walker, sont obligés de faire un atterrissage d'urgence sur une île inconnue de l'océan Pacifique. Ils découvrent que l'ile est habitée par le Dr. Paul Lujan et ses trois magnifiques filles : Venus, Mercuria et Urania. Lujan est un savant atomiste qui a fui le monde qui, selon lui, court à sa perte. Ne voulant pas que ses hôtes imprévus ne dévoilent l'existence de son île, il détruit leur avion. Lujan dispose d'un laboratoire et d'une mini centrale nucléaire qui lui fournit l'énergie et alimente un canon à rayon, destiné à éloigner les intrus, et notamment les avions qui recherchent les deux hommes. Avec l'aide des deux filles aînées, qui sont tombées amoureuses d'eux, Mark et Joe commencent à construire un radeau pour fuir avec elles. Mais alors que tout est prêt, Lujan prend en otage Joe et menace de le tuer si ses deux filles ne lui sont pas rendues. Quand la jeune Urana essaie de désarmer son père, celui-ci met involontairement le feu à son laboratoire. Mark arrive à temps pour faire évacuer tout le monde, juste avant que le réacteur nucléaire n'explose ! L'explosion a attiré l'attention des autorités nucléaires australiennes qui envoient un avion vers l'île où Mark, Joe et les trois jeunes femmes attendent d'être secourus. Quant à Lujan, il envisage avec scepticisme son retour vers le monde extérieur….


Les avions du film :

Le tournage n'utilisa qu'un seul avion dans ce film, un Beechcraft D18S, vierge de toute immatriculation. Serait-ce le Beech 18 de la MGM (c/n A-294, NC80356) ? Il est filmé en vol avec le moteur droit arrêté. On a quelques vues du vrai tableau de bord de ce modèle ancien. On remarquera les deux gros boutons situés au dessus de la planche de bord, pour mettre les hélices en drapeau. Le pilote nous montre également la mise en oeuvre des extincteurs, en tirant sur un papillon situé au bas de la console centrale. Après cinq minutes de scènes aériennes, au tout début du film, le Twin Beech est détruit à la vingt deuxième minute….

L'avion qui recherche le Beech est un Boeing B-29, qui devient un B-17 quand il vire de bord pour s'éloigner. Après l'explosion atomique, c'est un Lockheed P2V-5 Neptune, puis un hydravion Martin P5M Marlin, qui vient secourir les habitants de l'île. Tous ces avions sont extraits de bouts de documentaires.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com


 
 
ISLANDOFLOSTWOMEN.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 28/07/2012 : 08:00
Last update : 28/12/2013 : 07:26
Category : - Films
Page read 3108 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!