Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 
OUT OF AFRICA
 
Année : 1985
Pays : Etats-Unis
Durée : 2 h 41 min.
Genre : Biographie
Couleur

Réalisateur : Sydney POLLACK
Scénario : Karen BLIXEN, Judith THURMAN

Acteurs principaux :
Meryl STREEP (Karen), Robert REDFORD (Denys), Klaus Maria BRANDAUER (Bror), Michael KITCHEN (Berkeley), Malick BOWENS (Farah).

Producteur : Sydney POLLACK
Musique : John BARRY
Photographie : David WATKIN
Compagnie productrice : Universal Pictures
 
Avions :
-De Havilland DH.60 Gipsy Moth, c/n 86, G-AAMY / "G-AAMT"


Notre avis :

"Out of Africa" est basé sur le livre du même nom, paru en 1937, de l'écrivain danois Isak Dinesen, nom de plume de la baronne Karen Blixen. Ce livre autobiographique raconte sa vie dans une plantation de café, au Kenya, au début du XX° siècle.

L'histoire commence en 1913, au Danemark, quand Karen Dinesen, une riche célibataire, se marie avec son lointain cousin, un aristocrate désargenté, le baron Bror Blixen. Elle lui propose un mariage de raison, lui, profitant de sa fortune, et elle, de son titre. …Puis, ils partent en Afrique pour exploiter une plantation de café. Au Kenya, ils se mêlent à la petite société locale des colons blancs, principalement anglais. Elle rencontre ainsi Denys Finch Hatton, un chasseur de gros gibier, avec lequel elle se lie d'amitié. Son mari se montre fort peu doué dans son rôle de gestionnaire d'exploitation, comme d'agriculteur. Il est plus préoccupé par ses conquêtes féminines, au point qu'il contracte la syphilis qu'il transmet à Karen ! Pour se soigner, celle-ci doit rentrer au Danemark, en 1915, Bror restant seul pour s'occuper de la plantation. A son retour, la guerre de 14-18 arrive à sa fin. Bror n'a pas changé ses habitudes et ils se séparent. Son amitié avec Finch Hatton se développe et ils deviennent amants. Mais elle réalise vite que Denys, un homme très attaché à son indépendance, ne deviendra jamais un mari. Il préfère la vie nomade des Massaï, dans la savane, plutôt que la vie confortable des propriétaires blancs dans leurs clubs. La plantation de café ne marche pas bien et elle doit emprunter de l'argent auprès des banques. Quand elle réussit à faire une bonne récolte, un incendie ravage toute la plantation et tous ses efforts partent en fumée. Couverte de dettes, elle doit vendre sa ferme et Denys part s'installer ailleurs. Sans argent, sa relation avec Denys étant sans issue, elle s'apprête à rejoindre le Danemark. La dernière nuit, Denys vient lui rendre visite. Il promet de revenir dans quelques jours pour l'emmener au port de Mombassa. Mais il ne viendra jamais, il s'est tué en avion ! N'ayant plus aucun lien avec le Kenya, Karen assiste à l'enterrement de Denys, en pleine brousse, dans les collines de Ngong. Karen deviendra une romancière, reconnue par ses pairs, en s'inspirant de sa vie en Afrique, où elle ne retourna jamais.

 
Le film ne s'intéresse qu'à quelques épisodes de la vie de la baronne Blixen (dite Tania) et se focalise sur sa relation avec Denys Finch Hatton. Les faits sont souvent déformés pour mieux enjoliver l'histoire. La "ferme" de Tania était en fait une plantation de 1600 ha employant plus de 800 Kikuyu. Son frère Thomas vint au Kenya pour l'aider à la gérer. Elle ne rencontra pas Denys en brousse, mais au  Muthaiga country club de Nairobi. Finch Hatton fit de nombreux voyages en Angleterre, pendant lesquels, Tania se morfondait, seule, dans sa ferme. Il n'apprit pas à piloter seul, en un jour, après avoir acheté son avion, comme il le prétend dans le film. Après avoir fait la guerre, au Kenya, dans les King's African Rifles, puis, en Mésopotamie (Irak), il avait appris à piloter, avec la RAF, au 38th Training Wing d'Heliopolis, en 1918. Il avait repassé ses qualifications en Angleterre, en 1929. C'est après avoir emménagé, en 1926, chez Karen qui avait divorcé l'année précédente, qu'il commença à organiser des safaris. Enfin, le rôle de Felicity, auprès de Denys, semble  avoir été très atténué. Le personnage de Felicity est en fait celui de Béryl Markham, une célibataire excentrique qui collectionnait les aventures, dont le duc de Gloucester (le fils de George V). Elle sera également la rivale de Karen, qu'elle remplacera dans le cœur de Denys, qui était attiré par cette aventurière, peu conformiste. Spécialisée dans l'élevage des chevaux, elle deviendra une aviatrice renommée (Cf. "Shadow on the sun"-1988). Enfin, l'Américain Redford était plus à l'aise dans la peau du barnstormer "The great Waldo Pepper" (1975), que dans celle de Finch Hatton, un pur produit d'Eton, fils du 13ème Comte de Winchilsea. En outre, la tignasse blonde de Redford, n'a rien à voir avec la calvitie de son modèle...

Ce film à très gros budget fut tourné au Kenya. On recréa la ville de Nairobi, comme elle était au début du XX° siècle. On dut même importer des lions de Californie, les lois kényanes interdisant de toucher aux animaux sauvages, où d'essayer de les diriger… (sauf pour les braconniers, bien sûr...).

"Out of Africa" connut un grand succès et reçut plusieurs oscars. Il avait tout pour cela : une histoire d'amour passion malheureux, le dépaysement avec les populations kikuyu et massaï, les décors somptueux de l'est africain, sur fond de musique de Mozart. L'Afrique y est, en effet, magnifiquement filmé (on retiendra, entre autres, la scène où l'avion survole la savane et les collines..), et on y retrouve le charme suranné des vieux films "africains" d'Hollywood. Le tempo de ce film très long est plutôt lent, avec beaucoup de silences, de regards, de scènes de bivouacs dans la nuit africaine, mais il correspond au cadre. En Afrique, le temps ne s'écoule pas à la même vitesse qu'ailleurs.

Pas beaucoup d'avions dans "Out of Africa", certes, mais un vrai, correspondant, de plus, à l'époque et aux faits, ce qui est rare.


Les avions du film :

Le seul avion du film est un De Havilland DH.60 Gipsy Moth, portant le faux matricule "G-AAMT". Rappelons que l'avion de Finch Hatton était un DH.60G (c/n 1265) à moteur De Havilland Gipsy. Grâce à l'argent gagné en organisant des safaris pour la famille royale d'Angleterre, il l'acheta en juin 1930 (G-ABAK) et le fit acheminer par bateau, via Mombassa. L'avion était jaune et baptisé "nzige" (sauterelle, en swahili) ! Atterrissant çà et là dans la savane, Finch Hatton s'en servait pour ravitailler les camps des chasseurs et  repérer le gibier. Il devait être immatriculé en mai 1931, au Kenya (VP-KAM), mais il n'eut pas le temps de porter ce matricule pour cause d'accident. …Le matin du 14 mai 1931, Finch Hatton se tua sur l'aérodrome de Voi (sud Kenya), avec son boy, suite à un décrochage à basse altitude. Il devait donc voler à très faible vitesse, le Gipsy Moth décrochant à 65 km/h, seulement.

L'avion du film est un avion très proche, un DH.60GM (G-AAMY) à Moteur Wright-Gipsy L320, construit, en 1929, sous licence aux USA (c/n 86) par la Moth Aircraft Corporation. Immatriculé "NC585M", il fut d'abord acquis par le Curtiss Flying Service de Denver, pour son école de pilotage. Puis, il connut cinq propriétaires privés. Il subit une restauration approfondie, en 1960-1964. Il fut acquis, en 1979, par un collectionneur anglais, Cliff Lovell, auquel il appartenait encore au moment du tournage. Depuis 1996, l'avion est enregistré au nom de la société Totalsure Ltd..



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

 
OUTOFAFRICA.jpg



Keren_Blixen.jpg
Karen Blixen


finch_hatton.jpg
Denys Finch Hatton.
So british, isn't he ?...

 
Associated keywords

Creation date : 24/08/2012 : 17:39
Last update : 30/08/2012 : 17:36
Category : - Films
Page read 4980 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!