Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 
CONGO-EXPRESS
Vo. Kongo Express



Année : 1939
Pays : Allemagne
Genre : aventure
Durée : 1 h 28 min.
Noir et blanc


Réalisateur : Eduard von BORSODY
Scénario: Johanna SIBELIUS, Eduard von BORSODY, Ernst von SALOMON

Acteurs principaux :
Marianne HOPPE (Renate Brinkmann), Willy BIRGEL (Viktor Hartmann), René DELTGEN (Gaston Thibault), Hermann SPEELMANS (Chagrin), Max GÜLSTORFF (Dr. MacPhearson), Lotte SPIRA (Sœur Mary), Malte JÄGER (Pierre Dufour), Heinz ENGELMANN (Raoul Burell)

Musique : Werner BOCHMANN
Photographie : Igor OBERBERG
Producteur : Georg WITT
Compagnie productrice : Universum Film (UFA)
 
Avions :
-Praga E-39


Notre avis :

Avec ce film, von Borsody, spécialisé dans les aventures exotiques, essaie de rééditer le succès de "Kautschuk" (1938), un film très spectaculaire se passant en Amérique du sud. Dans "Kongo Express", il montre des colons allemands vivant dans l'ancien Congo belge (ex Zaïre, aujourd'hui, République démocratique du Congo). Le tournage eut lieu entre les mois d'août et octobre 1939, uniquement en Allemagne, où on reconstitua une petite gare et une factorerie coloniale, le tout agrémenté de palmiers, le long d'un tronçon de voie ferrée, entre Hambourg et Celle. On fit appel également à de nombreux figurants noirs. Quand le film paraît à Berlin, le 15 décembre 1939, la guerre est déclarée depuis deux mois, mais à l'ouest, rien de nouveau...…La Belgique est neutre, depuis 1937, et les Français attendent patiemment sur la ligne Maginot que les Allemands et leurs alliés soviétiques en aient fini avec la Pologne ! Quand le film sera projeté à Paris, le 27 novembre 1940, les drapeaux à croix gammée flottaient sur tous les bâtiments publics de Paris, où les salles de cinéma venaient juste de rouvrir….

Von Borsody réalisera, l'année suivante "Wunschskonzert", un film destiné au public allemand et qui remporta un immense succès.

L'histoire commence quand la jeune Hambourgeoise, Renate Brinkmann, vient d'apprendre que son fiancé, Gaston, qui est pilote en Afrique, veut rompre avec elle. Elle décide de le rejoindre aussitôt. Dans le train "Kongo Express", elle fait la connaissance de l'explorateur allemand Viktor qui habite depuis plusieurs années en Afrique. Ce dernier tombe subitement amoureux d'elle. Bien que Renate ne soit pas insensible au charme du broussard, elle ne pense qu'à Gaston qu'elle rejoint bientôt. Elle constate que celui-ci a sombré dans l'alcoolisme. Il se trouve que Gaston est l'ami de Viktor, qui est désappointé d'apprendre que Renate est sa fiancée. Mais, lors d'une nuit passée en pleine forêt, les relations de Renate et Viktor deviennent plus intimes... Gaston, qui a tout deviné, boit de plus en plus. Renate  préfère alors retourner en Allemagne. Mais, quand elle reprend le train qui l'emmène vers la côte, Viktor apprend, juste après son départ, qu'un autre train arrive en sens inverse sur la voie unique ! Il s'envole avec Gaston, pour arrêter le train de Renate. L'ayant trouvé, Viktor se parachute pour avertir le conducteur, mais il tombe dans la forêt; Gaston décide alors de se sacrifier et de précipiter son avion sur les rails, devant la locomotive. Il est tué dans l'opération, mais les deux trains s'arrêtent face à face. Quelques temps plus tard, sur le bateau qui la ramène à Hambourg, Renate peut prendre soin de Viktor qui s'était blessé en atterrissant dans un arbre….


L'avion qui se jette sur les rails devant un train pour l'avertir d'un danger situé sur la voie, n'était pas une idée nouvelle, la même scène existait déjà dans "Air Hostess" (1933).

Le "Kongo Express" est inspiré du train reliant Léopoldville à Matadi. Les noms fictifs des gares imitent les toponymes locaux, jalonnant cette ligne : "Likanga" (Lukunga), "Mondombé" (Madumbé)…. La "Compagnie du Chemin de fer colonial du Bas-Congo" a pour modèle la Compagnie du Chemin de Fer du Congo. Lors de l'accueil du gouverneur à "Mondombé", on voit de nombreux drapeaux portant les armoiries du Congo belge.

Ce film, passé inaperçu, est censé, dans la littérature spécialisée, glorifier le courage de l'homme allemand. Cependant, on remarque que l'aviateur héroïque qui se sacrifie, n'est pas un Allemand, mais d'après le film, un Français ou un Belge, il était d'ailleurs joué par un acteur d'origine luxembourgeoise, René Deltgen, un pro nazi. Gaston, ravagé par l'alcoolisme, est abandonné par Renate qui finalement lui préférera son compatriote Viktor. Après un moment d'égarement, pardonnable, elle a donc choisi un pur aryen. La morale nazie est sauve ! Mais Gaston, le perverti, aidé par l'Allemand Viktor, se rachètera en sauvant le train qui court à sa perte. Le message de ce film, est donc clair : "peuple français (ou belge), trompé par des dirigeants dépravés, rejoignez la Grande Allemagne, pour sauver l'Europe"…On retrouvera le même message, de façon plus explicite, dans "Stukas" (1941) et dans "Über alles in der Welt" (1941).

 


Les avions du film :

Le film ne comporte qu'un seul avion, un biplan Praga E-39, un type d'appareil déjà utilisé par les studios UFA dans "Le chant du désert", paru un mois avant "Kongo Express". Celui-ci porte une immatriculation "E-HK", qui ne correspond à rien, alors qu'elle aurait dû commencer par "OO-C", le code du Congo Belge. La vraie immatriculation pourrait être "D-EAHK"; on s'est contenté d'effacer certaines lettres (qui transparaissent) sur le fuselage, de même que la croix gammée sur la dérive...Il devait appartenir à une unité de formation du NSFK (Nationalsozialistisches Fliegerkorps). Lors de l'invasion "pacifique" de la Tchécoslovaquie, l'Allemagne récupéra plusieurs Praga, ces avions d'entraînement militaire étant aussi distribués aux écoles de la Luftwaffe.


Christian Santoir

*Film rare
 
 
 
 
 
 
 
CONGOEXPRESS2.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 25/08/2012 : 07:41
Last update : 25/08/2012 : 09:12
Category : - Films
Page read 3438 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!