Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 
AIR HOSTESS



Année ; 1949
Pays : Etats-Unis
Durée : 60 min.
Genre : drame
Noir et blanc

Réalisateur : Lew LANDERS
Scénario : Louise ROUSSEAU, Robert LIBOTT

Acteurs principaux :
Gloria HENRY (Ruth Jackson), Ross FORD (Dennis Hogan), Audrey LONG (Lorraine Carter), Marjorie LORD (Jennifer White), William WRIGHT (Fred MacCoy), Ann DORAN (Virginia Barton).

Photographie : Allen G. SIEGLER
Producteur : Wallace MacDONALD
Compagnie productrice : Columbia Pictures Corporation
 
Avions :
-Cessna 140  NC76743 (en arrière plan)
-Stinson 108-1 NC8607K (en arrière plan)
-Beech A35 Bonanza
-Douglas C-33 (extrait de film)
-Douglas C-39 (idem)


Notre avis :

En 1933, sortait un film portant le même titre, "Air hostess", réalisé par Albert Rogell avec Evalyn Knapp et James Murray. Mais celui-ci, paru après la guerre, n'a rien à voir, car bien que mettant en scènes des hôtesses de l'air, il s'attache plus à leur formation qu'à leurs aventures…Le prolifique réalisateur Lew Landers, surtout connu pour ses films d'épouvante, tourna une dizaine de films ayant l'aviation pour cadre, dont "Flight from glory" (1937), "Danger patrol" (1937), "Sky giant" (1938)...

L'après seconde guerre mondiale, vit le décollage du transport aérien, aux USA, comme partout dans le monde, grâce aux progrès rapides réalisés, pendant la guerre, en matière d'aviation. Plus rapides, volant plus haut, car pressurisés, les avions des années 50 permettaient de traverser les océans dans de conditions de confort et de sécurité inégalées. Cela ne fit que s'améliorer dans les années suivantes, avec l'introduction des jets. L'augmentation du trafic impliqua l'emploi d'un personnel de cabine de plus en plus nombreux et la création de nouvelles écoles de formation, dépendant, soit des compagnies, soit d'institutions privées qui apparurent partout aux USA.


Sur l'avis de sa sœur Madge, Ruth Jackson, une bibliothécaire, s'inscrit dans une école d'hôtesse dirigée par Celia  Hansen. Elle y rencontre Lorraine Carter, une ancienne infirmière, et Jennifer White, une veuve dont le mari était pilote, pendant la guerre. Elle fait aussi la connaissance d'un pilote, Dennis Hogan, dont elle tombe amoureuse. Espérant être présentée à son patron, un riche sportif, Lorraine flirte avec Dennis. Ruth se croyant délaissée par Dennis, rompt avec lui. Entretemps, Jennifer rencontre un pilote de ligne, Fred McCoy, un ancien ami de son mari. Fred est amoureux d'elle, mais elle ne répond pas à ses avances, n'ayant pas encore terminé son deuil. Dans la dernière partie de leur cursus, les élèves hôtesses doivent suivre un stage de parachutisme. Le jour de son premier saut, Ruth apprend la mort de sa sœur décédée dans un accident d'avion et elle quitte l'école. Mais elle revient peu après, pour revoir Dennis... Ruth ne parvient pas à sauter et Lorraine l'accuse de lâcheté. Piquée au vif, elle demande à sauter de nouveau et cette fois, elle se montre très courageuse. Ruth découvre alors que sa jalousie vis à vis de Lorraine était infondée et elle se réconcilie avec Dennis. Quand Jennifer apprend que Fred doit partir rejoindre un nouveau poste en Amérique du sud, elle réalise qu'elle l'aime et accepte de se marier avec lui. Quant à Dennis, il devra attendre que Ruth ait terminé son premier contrat.

Ruth saute en parachute en ouverture automatique, mais elle doit ouvrir son parachute de secours; sa drop line aurait donc cédé, ce qui est rarissime. Quoiqu'il en soit, on peut être étonné de voir des hôtesses suivre un stage de parachutisme. En dehors d'affermir leur maitrise de soi, on ne voit pas à quoi exactement cet entraînement leur aurait servi dans l'aviation civile; aider leurs passagers à sauter ? …Des cours de pilotage aurait été plus utiles.

A part cela, ce petit film est décevant car se passant principalement au sol, avec pratiquement aucune scène aérienne. Il montre juste les différentes étapes de la formation des hôtesses de l'air qui doivent avoir une constitution physique sans défaut, savoir manipuler une radio, servir des repas dans un espace exigu, assurer la sécurité dans la cabine, et supporter toute sorte de passagers avec le sourire.

Les avions du film :

Le tournage n'utilisa a priori aucun avion. La caméra se promène sur le tarmac du Los Angeles international Airport où sont parqués de nombreux avions privés, dont un Cessna 140 (NC76743, un avion qui vole toujours aux USA) et un Stinson 108-1 (NC8607K), devant lesquels passe Ruth. Dennis pilote le Beech A35 Bonanza de son patron, un avion à l'immatriculation invisible.

Pour la scène du parachutage des apprentis hôtesses, la production à utilisé un extrait de documentaire datant d'avant guerre, montrant des parachutistes de l'US Army embarquant à bord de Douglas C-33 (n° 86) et C-39 (n° 14). Ces appareils portent les marques et l'insigne du 10th Transport Group de Duncan Field (TX). Ce documentaire est issu du film "Parachute battalion" (1941). La cabine du transport a été reconstituée en studio avec des dimensions exagérées, comme d'habitude.


Christian Santoir

*Film rare

 
AIRHOSTESS49.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 12/03/2013 : 09:25
Last update : 03/07/2014 : 02:25
Category : Movies files - Films
Page read 3417 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!