Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
DESTIN DANS LA NUIT
Vo. House across the bay




Année : 1940
Pays : Etats-Unis
Genre :drame
Durée : 1 h 28 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Archie MAYO
Scénario : Myles CONNOLLY , Kathryn SCOLA

Acteurs principaux /
George RAFT (Steve Larwitt), Joan BENNETT (Brenda Bentley), Lloyd NOLAN (Slant Kolma), Walter PIDGEON (Tim Nolan), Gladys GEORGE (Mary Bogel), Billy WAYNE (Barney), June KNIGHT (Bebe), Peggy SHANNON (Alice), Cy KENDALL (Crawley), Max WAGNER (JimFrank), BRUNO(Jerry), Joe SAWYER (Charlie).

Musique : Werner JANSSEN   
Photographie : Merritt B. GERSTAD   
Producteur : Walter WANGER
Compagnie productrice : Walter Wanger Productions
 
Avions :
-Phillips 1-B Aeroneer  NX16075
-Luscombe 8 (en arrière plan)
-Douglas B-18 Bolo  (en arrière plan)
-Lockheed 12 (en arrière plan)


Notre avis :

Dans ce mélodrame au titre anodin (la baie est celle de San Francisco), la belle Joan Bennett, qui avait déjà tourné dans un film d'aviation ("13 heures dans l'air", 1937), avant de jouer dans "The wife takes a flyer" en 1942, est une "Rock widow" (veuve du rocher), autrement dit, la femme d'un prisonnier du pénitencier d'Alcatraz, situé sur l'île du même nom…Alfred Hitchcock aurait tourné la scène où Walter Pidgeon l’emmène en avion.


Steve Larwitt, le patron d'un night-club de New-York, tombe amoureux d'une chanteuse, Brenda Bentley, et l'épouse. Pour l'impressionner, Steve acquiert un autre night-club, une distillerie, une usine de munitions et plusieurs chevaux de course. Mais son petit empire s'effondre quand il est accusé de fraude fiscale et qu'il est menacé de racket par des gangsters. Voyant que la vie de son mari est en jeu, Brenda croit qu'en passant une année en prison, il paiera sa dette, tout en étant à l'abri. Quand son avocat, Slant Kolma, qui l'aime secrètement, lui affirme qu'il s'en tirera avec une faible peine, Brenda va même jusqu’à fournir des preuves à la justice, contre son mari ! Mais, Slant l'a trompée et Steve écope de dix ans de prison à Alcatraz… Brenda va alors s'installer à San Francisco, pour se rapprocher de lui. Un soir qu'elle attend un taxi, elle rencontre Tim Nolan, un constructeur d'avions. Tim, séduit par la jeune femme, cherche à la revoir et elle finit par lui donner rendez vous. Ils rencontrent par hasard, Slant qui demande à la voir. Il lui annonce qu'elle est ruinée, tout en lui avouant son amour pour elle. Il menace aussi de tout dire à Steve au sujet du procès et de ses rapports avec Tim. Il annonce à Tim que Brenda est l’épouse de Steve. Mais Tim retrouve Brenda qui lui confie qu'elle veut rester fidèle à Steve car elle est la seule personne qui lui reste. Par jalousie, Slant fait avertir Steve de sa supposée infortune. Steve s'échappe d'Alcatraz et s'apprête à étrangler Brenda, quand Tim survient et l'informe que c'est Slant le traître. Réalisant qu'il se trompe et que Tim serait un bon mari pour Brenda, Steve abat Slant. Il est tué peu après dans la baie de San Francisco, par les gardiens d'Alcatraz.


Ce mélo au scénario peu crédible est influencé par l'actualité du moment, la guerre en Europe, qui venait d'éclater peu avant le tournage. Tim Nolan est un industriel qui fait fortune dans la construction d'avions militaires grâce, notamment, aux commandes des belligérants, français entre autres…


Les avions du film :

Ce film est la première production à employer l'unique Phillips 1-B Aeroneer (NX16075), un avion qui ne se vendait pas, appelé ici "Crane XPT" (pour : Experimental Primary Trainer)…. On voit une commission d'achat française se préparant à en acheter deux cents exemplaires, à condition de le transformer en "avion de combat léger" avec des mitrailleuses (malgré son train fixe…) ! La guerre venait de commencer en Europe et rien que pendant le tournage (octobre-novembre 1939), la France avait passé commande de 1130 chasseurs et bombardiers, auprès des constructeurs américains ! Mais, il était un peu tard... Quatre mois après la sortie du film, la France capitulait et les Anglais rachetèrent une partie des commandes françaises non livrées.

Le Phillips Aeroneer est seulement décoré de rayures (sans doute rouges) sur le gouvernail, cet avion étant au départ destiné à l'Armée comme avion d'entrainement de base. On le voit au sol et au-dessus de la baie de San Francisco. Quand il passe au dessus de la couche, il est relayé par un Lockheed Sirius (le NC117W de Mantz ?) dont on se demande ce qu'il vient faire là…. Plus tôt, alors qu'il fait quelques tonneaux, c'est un Ryan STA qui le remplace un instant. Paul Mantz, non mentionné dans le générique, participa au tournage de l'unique scène aérienne.

Sur le terrain (Metropolitan Airport ?) où Tim Nolan a ses ateliers, on voit en arrière plan, un Luscombe 8, des Douglas B-18 Bolo, un appareil qui était, en 1940, le bombardier standard de l'USAAC, accompagnés de quelques Lockheed 12.



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com<

 
 
DESTINDANSLANUIT.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 11/04/2013 : 08:42
Last update : 01/07/2014 : 19:24
Category : - Films
Page read 3549 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!