Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
L'HOMME A DESCENDRE
Vo. Three came to kill



Année : 1960
Pays : Etats Unis
Durée : 1 h 10 min.
Genre : policier
Noir et blanc

Réalisateur : Edward L. CAHN
Scénario : Orville H. HAMPTON, Robert E. KENT

Acteurs principaux :
Cameron MITCHELL (Marty Brill), John LUPTON (Hal Parker), Lyn THOMAS (June Parker), Logan FIELD (Agent spécial Ray Maguire), Steve BRODIE (Dave Harris), Jan ARVAN (Ipara), Jean INGRAM (Betty Cameron).

Musique : Paul SAWTELL, Bert SHEFTER
Photographie : Maury GERTSMAN
Producteur : Robert E. KENT
Compagnie productrice : Robert E. Kent Productions

 
Avions :
-Douglas DC-6 c/n 42857, N90704
-Boeing 377 10-32 Stratocruiser , c/n 15979, N410Q
-Boeing 707 (en arrière plan)
-Cessna U-3A (idem)

 
Notre avis :

Ce petit polar américain a quelque intérêt pour l'aérocinéphile car il se situe à un époque charnière, le début des années 60 qui va voir la fin des grand avions à hélice, et la domination croissante des jets, favorisée par l'arrivée du Boeing 707. Il se passe en grande partie à l'aéroport International de Los Angeles (code LAX), que les résidents locaux appelaient toujours "Mines Field", dans les années 50, et qui sera entièrement rénové en 1961. En outre, un des principaux personnage est un contrôleur aérien.


Aux Nations Unies, à New York, un interprète d'un pays du Moyen Orient est assassiné, mais, avant de mourir, il a le temps d'avertir la police que l'ex premier ministre, Gourem Nara réfugié aux USA suite a un coup d'Etat, est visé. L'agent spécial Ben Scanlon est alors envoyé à Los Angeles d'où Gourem Nara doit embarquer pour rejoindre son pays et combattre les rebelles. Les Etats Unis ont promis au premier ministre qu'ils assurent sa sécurité sur le sol américain. Mais les assassins de l'interprète Marty Brill et Dave Harris, arrivent également à Los Angeles et y rencontrent, Ipara, l'agent des rebelles qui doit les payer. Brill a mis au point un plan visant à faire exploser l'avion du premier ministre au moment du décollage, en tirant sur l'avion avec des balles spéciales, à partir d'un villa dominant le terrain. Cette villa appartient à un contrôleur aérien de l'aéroport, Hal Parker. Ils s'y rendent et prennent en otages sa femme et sa belle sœur. Hal devra se rendre à son travail comme d'habitude et devra designer l'avion du premier ministre à Brill, par radio, au moyen d'un code convenu. Hal se rend à l'aéroport accompagné par Davis qui va le surveiller de loin. Mais l'inspecteur Mc Guiet et un agent de police ont réussi à retrouver la voiture de Davis. Quand ils sonnent à la porte des Parker, les tueurs leur tirent dessus. Le policer est tué, mais Mc Guire est seulement blessé. Il demande alors à Betty, la sœur de June, de se rendre discrètement dans le garage où les bandits ont caché la voiture des policiers et de prendre le fusil qui s'y trouve. A la tour de contrôle, Hal donne, comme prévu, à Bril, le code lui permettant d'identifier l'avion de Gourem, mais il rédige une note expliquant sa situation qu'il fait parvenir aux policiers. Davis a compris et part aussitôt avertir Brill. Quand ce dernier, furieux, s'apprête à tuer June, McGuire tire à travers la porte. C'est à ce moment que la police survient et neutralise Davis et Ipara et tue Brill, qui n'a pas le temps de tirer sur l'avion qui décolle. Les Parker peuvent respirer.


Il n'y a aucune scène aérienne dans ce film qui se passe beaucoup en studio. Par contre, on y voit beaucoup plus de grosses voitures américaines, comme les Ford Galaxie de la Police, la Edsel Ranger de Brill et Davis, la Mercury Park Lane Cruiser de Parker, la Ford Galaxie Fairlane 500 convertible, du copain de Betty, au milieu desquelles, on remarque çà et là, quelques petites voitures européennes : une Volkswagen Coccinelle, une Ford (anglaise) Consul Saloon, et même une Simca Elysée (appartenant sans doute à un snob, où à un militaire américain, anciennement affecté en France..) ! Preuve que les constructeurs européens s'intéressaient, au début des années 60, au marché américain. Mais le principal intérêt n'est pas, pour nous, la voiture, mais l'avion.

On remarquera, au passage, l'ancienne tour de contrôle où travaille Parker, une structure métallique, de style tout militaire, qui datait des années 40. Elle sera remplacée par une tour plus moderne de douze étages et de 52 mètres de haut, en 1961.


Les avions du film :

Sur l'aéroport international de Los Angeles on voit atterrir plusieurs Douglas DC-6 Skymaster de Western et United Airlines. L'agent embarque dans une maquette de Lockheed Constellation, mais on le retrouve à Los Angeles, en train de descendre d'un DC-6 d'American Airlines (c/n 42857, N90704)... En atterrissant, l'avion de Brill passe devant un petit bimoteur Cessna U-3A de l'USAF.

L'apparition en arrière plan, d'un Boeing 707 de TWA annonce la fin des quadrimoteurs à hélices. C'est le 25 janvier 1959, que le premier vol régulier sur jet, un Boeing 707 d'American Airlines, décolla de LAX.

L'avion qu'emprunte le premier ministre pour rejoindre son pays est un Boeing 377 10-32 Stratocruiser (N410Q) de Transocean (TALOA), le seul avion filmé au sol, pour le tournage. Construit en 1949 (c/n 15979), il fut livré à BOAC (G-AKGM) qui le baptisa "Castor". Le 15 mars 1959, il fut vendu, avec les autres Boeing 377 de BOAC, à la compagnie américaine Transocean (N105Q, puis N410Q). Après la faillite de Transocean, en juillet 1960, il fut acheté par la société Airlines Equipment Inc., puis par Aero Spacelines Inc. de Van Nuys (CA), dont l'’unique activité consistait à convertir et exploiter des avions-cargos dérivés du Boeing 377 (les Guppy) pour transporter des éléments de fusées, hors normes. Il fut ferraillé à Oakland, en 1968.



Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.com
 
 
 
 
THREECAMETOKILL.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 12/04/2013 : 19:36
Last update : 01/07/2014 : 19:15
Category : - Films
Page read 2665 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!