Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

HIGH FLYERS



Année : 1937
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 10 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Edward F. CLINE
Scénario : Bert GRANET, Victor MAPES

Acteurs principaux :
Bert WHEELER (Jeremiah 'Jerry' Lane), Robert WOOLSEY (Pierre Potkin), Lupe VELEZ. (Maria Juanita Rosita Anita Moreno del Valle), Marjorie LORD (Arlene Arlington), Margaret DUMON. (Martha Arlington), Jack CARSON (Dave Hanlon), Paul HARVEY (Horace Arlington)

Musique : Roy WEBB
Photographie : Jack MacKENZIE
Producteur : Lee S. MARCUS
Compagnie productrice : RKO Radio Pictures
 
Avions :
-Sikorsky S-39B  c/n 917, NC55V


Notre avis :  

Ce film fut le dernier où apparut le duo de comiques constitués par Bert Wheeler et Robert Woolsey ; ce dernier décédera l’année suivante. C’était l’adaptation d’une pièce de théâtre qui ne fut jamais produite, « The Kangaroos ». On y trouve quelques scènes de ballet aquatique et de music-hall, comme Woolsey imitant Charlie Chaplin, ou l’actrice Lupe Velez imitant Dolores del Rio, mais aussi Shirley Temple, dont elle interprète la chanson fétiche, « The good ship Lollypop » (Cf. «Shirley aviatrice» -1934).

Jerry et Pierre tiennent une attraction constituée d’une sorte de simulateur de vol, lors d’une fête foraine. Ils sont recrutés par un homme qui se dit journaliste, Dave Hanlon, pour aller récupérer, en mer, avec un hydravion, les photos d’un mariage royal. Bien qu’ils n’aient jamais réellement piloté un avion, ils acceptent, pour l’argent ! En fait le colis qu’ils récupèrent, inséré dans une bouée lancée d’un paquebot, est un coffret de diamants dérobé par les complices de Dave à un riche négociant en pierres précieuses, Horace K. Arlington. Avec les diamants, il y a aussi deux paquets de cocaïne. …Repérés par un garde-côte, ils sont abattus, car l’avion appartient à la police et a été déclaré comme volé. Ils s’écrasent par hasard dans le jardin du même négociant. Ce dernier leur offre l’hospitalité croyant que ce sont deux policiers de l’Air Patrol, vu l’insigne peinte sur le fuselage de leur avion... Quand les trafiquants retrouvent la trace de Jerry et Pierre, Dave explique à la fille de Dawson, Arlene, dont il est l’ami, qu’ils se sont échappés d’un hôpital psychiatrique ! Arlene fait appeler la police. Mais les diamants ont disparu. Le chien de la maison les a pris et les a enfouis dans le jardin ! Une armée de policiers retournent alors les parterres, pour les retrouver. C’est Juanita, la bonne, qui met la main dessus; Dave s’en empare et tente de s’enfuir, mais la police arrête aussitôt les trafiquants. Les deux amis, Jerry et Pierre, sont déclarés sains d’esprit.


Le manège de Pierre et Jerry était une sorte de simulateur de vol dont le prototype fut présenté à une exposition organisée en 1930, par le War college. N’ayant pas eu grand succès avec les militaires, cette machine, simplifiée, devint une attraction foraine. …Le pilote devait contrôler, grâce à un manche à balai et un palonnier, une nacelle munie à l’avant d’un moteur à hélice et d’un empennage à l’arrière ; elle pouvait se mouvoir sur les trois axes. On retrouve cet engin dans d’autres films de l’époque.

Les photos du mariage royal censées se trouver dans la bouée, font allusion à celui du roi George VI, en Angleterre, en mai 1937, dont les photos avaient été ramenées, en avion, par Dick Merrill lors d’un vol record, le Coronation Flight, mis à l’écran par « Atlantic flight » (1937).

Cette comédie qui a beaucoup vieilli ne mérite guère son titre, «High flyers», car le scénario vole plutôt bas et les deux comiques passent très peu de temps dans un cockpit.



Les avions du film :

Le seul avion du film est un amphibie Sikorsky S-39B (c/n 917, NC55V) portant sur l’avant l’insigne de la fictive Air Patrol du «Newton Police Department» de Los Angeles. On voit l’avion amerrir (plutôt dur..) et décoller. Les vues de l’avion en vol faisant loopings et tonneaux ont été tournées avec une maquette.

Cet amphibie appartenait en 1932 à la compagnie « Varney Air Ferries Ltd.», opérant à partir du San Francisco Bay Airdrome, près d’Alameda. La compagnie possédait deux Sikorsky pour assurer un service de navette entre San Francisco et les villes de la baie, Oakland, Alameda, Berkeley. Ce service devait cesser en 1934. En 1937, Varney fut englobé dans Continental Airlines. L’avion, au fuselage de couleur sombre, ne porte pas la livrée bleue et blanche de la Varney, car il a changé de propriétaire au moment du tournage (août-septembre 1937). Il n’a pas non plus la livrée rouge et blanche de Paul Mantz. Ce dernier est en effet censé, selon certaine sources, avoir participé aux rares scènes aériennes, bien que son nom ne figure pas dans le générique. …En tout cas l’avion du film n’est pas son Sikorsky S-39A/B (c/n 905, N804W).


Christian Santoir

*Film rare
 
High_Flyers.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 26/04/2013 : 09:14
Last update : 01/07/2014 : 18:21
Category : Movies files - Films
Page read 3574 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!