Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

SKYWAY



Année : 1933
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 10 min.
Genre : comédie
Noir et blanc

Réalisateur: Lewis D. COLLINS
Scénario : Albert DeMOND, Paul B. FRANKLIN

Acteurs principaux :
Ray WALKER (Robert 'Flash' Norris), Kathryn CRAWFORD (Lila Beaumont), Arthur VINTON (John Hamilton), Claude GILLINGWATER (John Beaumont), Lucien LITTLEFIELD (Webster), Tom DUGAN (Tug), Jed PROUTY (Calvin Baker), Alice LAKE (Mazie)

Photographie : Charles Edgar SCHOENBAUM
Producteur : William T. LACKEY
Compagnie productrice : W.T. Lackey Productions

Avions :
-Travel Air 9000 c/n 381, NC4421
-Stearman C2B  c/n 123, NC5084
-Savoia-Marchetti S-56  c/n 22, NC378N

Notre avis :

La poste aérienne sera un thème traité par une dizaine de films dans les années trente, aux USA, le plus souvent dans le genre dramatique... Pilote postal était un métier très dangereux, qui demandait des aptitudes particulières, pour voler par tous les temps, jour et nuit, dans des biplans fort peu adaptés à ce type d'exercice. Les pilotes de l'US Army Air Corps qui étaient chargés de cette tâche payèrent le prix fort, ce qui déboucha sur ce que la presse appela l' "air mail scandal" de 1934. L'image du pilote du courrier était donc celle d'un casse-cou, d'un dur à cuire, dont l'espérance de vie était plutôt courte et qui le savait.

Le pilote Robert "Flash" Norris transporte le courrier pour une petite compagnie locale. C'est un excellent pilote, mais son caractère ombrageux le conduit trop souvent à se bagarrer sous n'importe quel prétexte. Après une rixe dans une fête foraine, il rencontre Lila Beaumont au tribunal, où celle-ci est poursuivie pour excès de vitesse. Vu son irrégularité dans le travail, son patron, Taylor, le met à la porte. Mais il a eu l'occasion de retrouver Lila au terrain et de lui faire passer, de façon agitée, son baptême de l'air. Ils continuent à se voir par la suite, au point que Norris la demande en mariage à son père, qui dirige une banque. Ce dernier voit d'un mauvais œil sa fille épouser un pilote, aussi Lila lui demande d'embaucher Flash dans sa banque. Après avoir travaillé dans plusieurs services, où il n'a guère brillé, il se retrouve au service des prêts, avec l'ancien courtisan de Lila, Jim. Un jour, son ancien patron, Taylor, demande à la banque un prêt pour développer un service postal pour acheminer le courrier entre les paquebots en mer et la côte. Mais Beaumont refuse et Flash, en colère, démissionne. Baker, un des membres du conseil d 'administration de la banque, lui propose alors 10 000 dollars à titre de prêt personnel. Norris lui signe un reçu et Baker part en bateau en Amérique du sud avec sa maitresse. Peu après, un contrôleur de la banque trouve un trou de 10 000 dollars dans la caisse; les soupçons se portent aussitôt sur Flash. Jim accepte que Norris aille chercher Baker avec un hydravion, afin qu'il s'explique. Quand Norris retourne avec Baker, Beaumont reconsidère sa décision de ne pas accorder le prêt à Taylor et estime, qu'après tout, avoir un aviateur pour gendre n'est pas si mal. Avec sa bénédiction, Lila et Norris s'envolent vers Yuma pour se marier.

On remarquera, au début du film, l'attraction foraine en forme de simulateur de vol, avec un fuselage d'avion muni d'un moteur et d'une hélice, qui peut évoluer sur les trois axes, grâce à ses surfaces mobiles (ailes, empennage) commandées par un manche. On la retrouvera dans d'autres films comme "High flyers" (1937), sous une autre forme.

Cette sympathique comédie, au scenario décousu, n'a laissé aucune trace dans les annales du cinéma. Son seul intérêt est de nous montrer quelques avions de tourisme de l'époque sur le tarmac d'Alhambra Airport, appelé "Central Airport" dans le film.



Les avions du film :

Lila prend son baptême de l'air dans un Travel Air 9000 (c/n 381, NC4421). Le 9000 était équipé à l'origine d'un moteur Siemens-Halske allemand et, dans le film, on voit à sa place, un Wright J-4, plus classique. Il a donc été remotorisé avec un moteur plus puissant.

L'avion avec lequel Norris transporte le courrier, est le Stearman C2B (c/n 123, NC5084) marqué "L.A. & Phoenix Express" et "Air US mail" sur le fuselage. Construit en avril 1928, il servit d'abord d'avion de démonstration à Stearman. Il fut détruit par accident en 1937. Cet avion n'est filmé qu'au sol; quand il décolle, il est remplacé par le Travel Air 9000.

Norris va chercher Baker avec un petit amphibie Savoia-Marchetti S-56 (c/n 22, NC378N), construit en 1930, par American Aeronautical Co. (Port Washington, NY) et équipé d'un moteur Kinner K5. Il apparut dans le film "Feet first" (1930) avec Harold Lloyd. Il aurait également appartenu à la police de New York. En 1936, il était basé à San Francisco et exploité par la compagnie "Pacific States Airways". En 1937, il fut acquis par un particulier.

En arrière plan, on voit de nombreux avions de tourisme de l'époque (appartenant tous à des privés), dont un monoplan Moreland M1 (c/n 104, NC865N), un Fleet 2 (c/n 228, NC680M) et un Waco QCF2 (c/n 3572, N11490) qui vole toujours, dans le Nord Dakota.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com
 
 
SKYWAY.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 26/04/2013 : 09:30
Last update : 01/07/2014 : 18:06
Category : - Films
Page read 3774 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!