Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LES FEUX DE L'ENFER
Vo. Hellfighters


 
 
Année : 1968
Pays : Etats-Unis
Genre : aventures
Durée : 2 h 01 min.
Couleur

Réalisateur : Andrew V. McLAGLEN
Scénario : Clair HUFFAKER

John WAYNE (Chance Buckman), Katharine ROSS (Tish Buckman), Jim HUTTON (Greg Parker), Vera MILES (Madelyn Buckman), Jay C. FLIPPEN (Jack Lomax), Bruce CABOT (Joe Horn).

Musique : Leonard ROSENMAN
Photographie : William H. CLOTHIER
Producteur : Robert ARTHUR
Compagnie productrice : Universal Pictures
 
Avions :
-Lockheed L1329 Jetstar 6,  c/n 5029, N3E
-Douglas Globemaster C-124C, c/n 43944, s/n 52-1035
-Curtiss P-40E, N1207V
-Curtiss P-40TN, N923
-Bell 47J-2A Ranger, c/n 3718, N8579F
-Bell 47G
-Karman K-600 HOK-1


Notre avis :

Ce 161° film de John Wayne sortit quatre mois après "Les bérets verts". Après avoir combattu les "gooks" et l'incendie communiste, au Vietnam, le Duke s'en prend cette fois-ci aux incendies des sites pétroliers. Son personnage s'inspire vaguement de Red Adair, spécialisé dans l'extinction des feux de puits de pétrole, à terre, mais aussi offshore. Il intervint, entre autres, au Koweït, après la fin de la guerre du golfe.

Quand Chance Buckman est grièvement blessé, alors qu'il combattait un feu déclaré sur un puits de pétrole, son jeune associé, Greg Parker prend sur lui de faire venir la fille de Chance, Tish. A l'hôpital, elle apprend que ses parents étaient séparés depuis son enfance, car sa mère, Madelyn, ne pouvait plus supporter la vie pleine de péril de son mari. Fascinée par le travail de son père, Tish accompagne Greg quand il est appelé pour éteindre un feu sur un site pétrolier, en Louisiane. A leur retour, Chance reproche à Greg d'avoir emmené Tish, mais il se calme quand il apprend qu'ils viennent de se marier, le matin même ! Après l'arrivée de Madelyn, Chance essaie de protéger Greg en ne l'envoyant pas effectuer des missions trop difficiles. Mais les arguments de son gendre sont si persuasifs, qu'il décide de lui donner son affaire en guise de cadeau de mariage et de rester à Houston, pour occuper un poste au conseil d'administration. Cela lui permet aussi de retrouver son épouse. Bien que Tish craigne pour la vie de sons mari, elle préfère l'accompagner sur ses chantiers. Quand il est appelé au Venezuela, où cinq puits de pétrole ont été incendiés par la guérilla, elle le suit. Prenant la mesure de l'insécurité de la zone, Greg insiste pour que Tish retourne à Caracas. Mais elle se rend à Houston pour demander à sa mère de laisser Chance aider Greg. Madelyn, se rendant compte que Chance n'est pas à l'aise dans son travail de bureau, elle part à Caracas avec Tish. Chance et Greg parviennent à éteindre les feux, sous le regard de leurs femmes. Bien que terrifiée par le métier de son époux, Madelyn, comme Tish, réalise qu'elle peut supporter son angoisse si elle est près de lui….

Ce film reçut beaucoup de critiques négatives, car manquant d'action, avec de longues scènes où l'on parle trop, et une histoire banale, pleine de poncifs, montrant qu'un homme reste un homme et que sa femme doit être à ses côtés. Point.

Le tournage eut lieu, en partie, sur le petit aéroport de Jackson Hole, dans le Wyoming. Ce film comporte plusieurs avions dont un très beau jet d'affaire et un gros porteur de l'USAF.

 
 
Les avions du film :

Le jet privé de Buckman est un Lockheed L1329 Jetstar 6 (c/n 5029, N3E) qui sera, après 1976, transformé en Jetstar 731, par remplacement des réacteurs. Cet avion construit en 1961, fut d'abord livré à la société National Steel Corp. et immatriculé "N340NS". Au moment du tournage, il appartenait à la société Cameron Iron Works de Houston (TX). Il connut de nombreux propriétaires et immatriculations successives (N166AC, N39BL, N1BL et N112TJ). Acquis en 2006, par Aviation Warehouse, à El Mirage (CA), son fuselage fut stocké pour le tournage de films.

Si on a de belles vues rapprochées de l'appareil, au sol, mais aussi en l'air, sur fond de montagnes enneigées. Le vrai cockpit, que l'on entraperçoit un instant, a été reconstitué en studio (avec l'entrée fermée par un rideau…). De même, certaines vues "aériennes" ont été réalisées avec une maquette.

Autre avion du film, un Douglas Globemaster C-124C (c/n 43944, s/n 52-1035) qui apporte le matériel demandé par Buckman, au "Venezuela" (sur fond de collines enneigées…). Cet avion qui faisait partie du Military Airlift Command (ex MATS) sera envoyé au MASDC, en décembre 1969, alors qu'il appartenait au 165th Military Airlift Group de l'Air National Guard de Georgie. Il fut déclaré comme surplus, en 1970. Tandis qu'il roule sur une bretelle, on remarquera un membre de l'équipage, dont le buste dépasse d'une trappe située sur le toit, juste derrière le cockpit, en train de guider le pilote dont la visibilité vers le bas était réduite.

A la fin du film, le site pétrolier vénézuélien est attaqué par deux Curtiss P-40 rebelles. L'un a une casserole d'hélice jaune, l'autre rouge, et tous les deux, une décoration bizarre, blanche et noir. Ces deux avions devaient appartenir à la société Tallmantz Aviation de Frank Tallman qui détenait, en 1968, un P-40E (s/n RCAF 1082, N1207V) et un P-40TN (s/n 44-47923, N923), à une époque où les Curtiss P-40 en état de vol, étaient très rares, même aux USA. Ils auraient participé au tournage en avril 1968 (selon : www.aerovintage.com/projects.htm).

Les autres aéronefs sont des hélicoptères de divers type. Au début du film, Harris arrive dans un Bell 47J-2A Ranger  (c/n 3718, N8579F) rouge et blanc que l'on retrouvera plus tard. Il sera accidenté dans le Missouri en 1977.

En Inde, c'est un Bell 204B (c/n  2065, N7838S), qui dépose Tish au camp des pompiers. Il sera par la suite immatriculé au Canada (CF-ZAE), puis accidenté en Californie, en juin 1983 (N1WA). Accidenté une nouvelle fois, en décembre 1992, il sera définitivement rayé des registres ( N204CR).

L'armée vénézuélienne utilise deux Bell 47G (non identifiables) pour traquer les rebelles dans la montagne.

Le général vénézuélien débarque d'un hélicoptère plus rare (et encore plus, au Venezuela !), un Karman K-600 HOK-1. Les passagers sont filmés dans la vraie cabine.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr


 
 
 
 
 
 
FEUXDELENFER.jpg
Associated keywords

Creation date : 21/12/2013 : 09:35
Last update : 21/12/2013 : 09:35
Category : - Films
Page read 3230 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!