Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LES TONTONS FARCEURS
Vo. The family jewels




Année : 1965
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 39 min.
Genre : comédie
Couleur

Réalisateur : Jerry LEWIS
Scénario : Jerry LEWIS, Bill RICHMOND

Acteurs principaux :
Jerry LEWIS  (Willard Woodward / James Peyton / Everett Peyton / Julius Peyton / Commandant. Eddie Peyton / Skylock Peyton / 'Bugs' Peyton), Sebastian CABOT (Dr. Matson), Neil HAMILTON (Attorney), Jay ADLER (Mr. Lyman), Robert STRAUSS (propriétaire de la salle de billard), Jesslyn FAX (une assagere)

Musique : Pete KING
Photographie : W. Wallace KELLEY
Producteur : Jerry LEWIS
Compagnie productrice : Paramount
 
Avions :
-Boeing 707-321C , c/n 18826, N17322
-Ford 4-ATE  c/n 69, N8407


Notre avis :

Ce film a été réalisé, produit, écrit par Jerry Lewis, qui y qui interprète, en outre, sept rôles ! Il s'agit donc d'un film fait sur mesure, où il peut déployer, sans contraintes, son extraordinaire talent comique et il en fait des tonnes. Mais le résultat est très inégal, le scenario étant plutôt faible; les effets comiques sont  très gros et surtout constitués par les mimiques de Jerry Lewis.


Donna Peyton, une petite fille de neuf ans a hérité de trente millions de dollars de son père. Le testament stipule qu'elle doit choisir un tuteur parmi ses six oncles paternels. Accompagnée par le chauffeur de la famille, Willard, elle va rendre visite à  chacun des ses oncles : James, un capitaine de ferryboat, Everett, un clown de cirque, Eddie, un pilote d'avion, Julius, un photographe de mode, Skylock, un détective privé et "Bugs", un gangster. Tous sont plein de bonne volonté vis à vis de Donna, à part Everett, qui hait les enfants et "Bugs" qui tente de la kidnapper, pour obtenir une rançon ! Mais aucun d'eux ne plaît à Donna, jusqu'au moment où oncle Everett demande à être son nouveau père. Donna accepte avec joie, à la surprise de tout le monde. En fait, elle a reconnu dans Everett, Willard, déguisé en clown ! Il s'est toujours occupé d'elle, son père étant trop occupé pour passer du temps avec sa fille...


La scène aérienne (17 minutes), avec un commandant de bord totalement déjanté, est le sketch le plus réussi du film. Cette comédie loufoque est avant tout intéressante, parce qu'elle nous permet de voir un très vieil avion, toujours en état de vol.


Les avions du film :

Donna croit que son oncle est commandant de bord sur Boeing 707, comme le 707-321C (N17322, c/n 18826) de Continental Airlines, vu sur le tarmac de l'Orange County Airport. Cet appareil fut en service de septembre 1964 à juillet 1972. Il fut ensuite cédé à la compagnie canadienne Pacific Western Airlines (CF-PWZ). Mais en janvier 1973, il s'écrasa en approche d'Edmonton, par mauvais temps, alors qu'il transportait un chargement de bétail.

Le seul avion des "Eddie’s airways" (Airline for the birds…) est un Ford 4-ATE  (c/n 69, N8407), un type d'appareil familièrement appelé "tin goose". Construit en 1929, il fut vendu à la division passager de la compagnie postale Pitcairn's Aviation, Eastern Air Transport (future Eastern Airlines). En 1930, il est cédé à Intercontinent Aviation qui le loua à la Compania Nacional Cubana de Aviacion Curtiss de la Havane. Il reçut alors le matricule "NM-4" et fut mis en service sur les lignes intérieures de l'île. Malgré quelques petits accidents, l'avion fut exploité jusqu'en 1946, puis loué, avant d'être vendu, à la Compana Dominicana de Aviacion (HI-2). En 1948, il fut transféré à la force aérienne dominicaine avec le numéro "101" et servit de transport présidentiel. En juillet 1949, il fut racheté par un pilote cascadeur, Jesse Bristow, de Miami, qui changea les moteurs. En février 1950, il sera revendu à Rex Williams de Phoenix (AZ) qui le transforma en avion d'épandage agricole. En 1955, il sera acquis par David Callender d'Eagle (ID), puis peu après, par Aircraft Service Company de Boise (ID) qui en fit une avion de lutte contre les incendies de forêt, chargé de répandre des produits retardant. En 1958, revendu à Johnson Flying Service, il continua à servir de "borate bomber" avant d'être aménagé pour larguer des pompiers parachutistes. En mars 1963, LeMaster-Glenn Aerial Spraying Service d'Ottawa (KS), l'acquiert pour en faire de nouveau un avion d'épandage agricole. En juillet 1964, l'avion est mis au nom de la société Ford Tri-Motor, Inc. basée à Lawrence (KS) et appartenant à Dale Glenn. L'avion fut alors utilisé pour diverses tâches. Il fut loué à Tallmantz Aviation en 1965, pour l'exhiber dans des meetings aériens ou offrir des ballades aériennes. C'est ainsi qu'il participa au tournage, piloté par Frank Tallman. Selon ce dernier (Cf. "Flying the old planes" 1973), il aurait utilisé le trimoteur  pendant près de deux ans, le montrant dans de nombreux shows aériens à travers les USA. Mais, à cause du nombre limité de manifestations et, aussi, des coûts élevés de mise en œuvre de l'appareil (trois moteurs, deux pilotes), Tallman jugea l'opération peu rentable. Selon une autre source (Experimental Aircraft Association), Chuck Lemaster aurait récupéré l'avion à l'Orange County airport, après que Tallmantz n'ait pas honoré ses paiements et que l'avion ait été illégalement modifié (le plancher du fuselage avait été découpé pour permettre aux valises de tomber sur la piste…). Notons que ce film ne figure pas dans la filmographie de Frank Tallman (Cf. www.aerovintage.com/ftfilm.htm), qui n'est d'ailleurs pas cité dans le générique.

Après cet intermède cinématographique, le Ford continua à paraître dans plusieurs meetings aériens. En 1973, il fut très gravement endommagé par une tornade, alors qu'il participait au rassemblement annuel de l'EAA (Experimental Aircraft Association) à Burlington (WI). Son épave fut acquise par l'EAA, qui le restaura pour le remettre en état de vol, en utilisant les épaves d'autres Ford Trimoteur, trouvées çà et là. Après douze ans de travaux, le Ford revola en juillet 1985. Il se produit depuis, sous les couleurs de sa compagnie d'origine, "Eastern Air Transport", dans diverses manifestations, en offrant des promenades et des baptêmes de l'air.

L'avion est bien filmé, au sol comme en l'air, au décollage (un peu chahuté..) et à l'atterrissage, avec des plans rapprochées. L'intérieur de la cabine et du cockpit, reconstitués en studio, est, comme d'habitude, beaucoup trop grand. Les deux pilotes sont normalement au coude à coude, quand ils sont installés à leur poste. Notons que la séance de cinéma à bord n'est nullement une invention du scénariste, même si sa réalisation est plutôt burlesque. En 1929, la TAT projetait des films (des actualités et un dessin animé) dans ses Ford Tri-motor, munis d'un écran de 66 x 76 cm et d'un projecteur ultra léger, conçu spécialement.



Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.fr
 
TONTONS_FRACEURS.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 15/03/2014 : 08:11
Last update : 15/03/2014 : 09:53
Category : - Films
Page read 2688 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!