Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 BUDNI
(Jours ouvrables)

Vo. Будни



Année : 1940
Pays : URSS
Genre : Drame
Durée : 1 h 20 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Boris SCHREIBER
Scénario : Leonid GLAZYCHEV

Acteurs principaux :
Dmitriy KAPKA, Valentina KARAVAYEVA, Yuri NOVITSKY , Galina SERGEYEVA Boris TERENTEV

Photographie : Konstantin POGODIN
Musique : Vassili SOLOVIEV-GRAY
Compagnie productrice : Mosfilm
 
Avions :
-Laville PS-89 c/n 898, CCCP-L2146
-Douglas DC-3-260, c/n 2096, CCCP-L3403
-Polikarpov U-2  c/n 0185, CCCP-L192
-Polikarpov U-2  c/n 14282, CCCP-L3129
-Polikarpov U-2 SP  c/n 14379, CCCP-L3126
-Polikarpov U-2 AP  c/n 12159, CCCP-A976 et c/n 14237, CCCP-A1064
-Kalinin K-5
-Polikarpov R-5 (en arrière plan)
-Putilov Stal 3 (en arrière plan)
-Yak UT-2 (en arrière plan)
-Tupolev G-2 (en arrière plan)
 
Notre avis :

Ce film sortit le 27 juillet 1940, alors qu'Hitler et Staline filaient le parfait amour (du moins en apparence), après s'être partagé la Pologne. Cela n'allait durer qu'un peu moins d'un an. Mais ce film n'a pas de caractère politique et l'histoire se passe dans une URSS apaisée, au sein d'une compagnie civile, ou plus exactement paramilitaire, l'Aeroflot. Le film décrit la vie de tous les jours, au sein d'une compagnie avec les petits problèmes des pilotes avec leur hiérarchie, leurs collègues ou leurs épouses.


Deux pilotes de l'Aeroflot, deux amis, Simon Slavin et Nikolai Zoubov, ont des caractères opposés; le premier est calme et raisonnable, alors que l'autre est impulsif et téméraire. Ainsi, par un jour de brouillard intense, Zoubov, faisant fi de toutes les consignes, décide d'atterrir. L'atterrissage est parfait, mais il se fait vivement réprimander par le chef d'exploitation de la compagnie. Une autre fois, il emmène dans son avion, le jeune le fils adoptif du directeur de l'aéroport. Mais il se livre à un séance de voltige, sans penser à son jeune passager, et il finit dans un marais ! Il est alors interdit de vol pour six mois, pour avoir mis en danger la vie du jeune garçon et détruit un avion. Ce tempérament fougueux, ce goût du risque, séduisent Elena, la femme de Slavin, qui, malgré son travail à l'aéroport, s'ennuie et trouve son mari bien terne. Zoubov est amoureux d'elle, mais ses sentiments s'opposent à son amitié pour Simon. Alors que Slavin tente un nouveau record d'altitude, Elena fait ses valises pour quitter le domicile conjugal. Le record établi, Slavin revient à la maison, juste à temps pour retenir Elena et avoir une explication avec elle. Elena reste. Le film se termine autour d'une bonne table, où un officiel salue le record de Slavin, Elena se rendant compte que son mari "ordinaire", peut être capable d'exploits, lui aussi…


Si l'on met de côté le scénario, par trop banal, "Budni" est un vrai film d'aviation, totalement inconnu, par ailleurs. Il met en scène des aviateurs et leurs avions, dans le cadre d'un aéroport. Il y a même l'inévitable triangle amoureux, comme dans un film bourgeois. Il montre, en outre, des avions intéressants, voire rares, bien filmés, au sol ou en vol.

Le tournage eut lieu à Kiev, et notamment sur l'ancien aéroport de Kiev-Brovary, construit en 1934, qui était situé à l'est de la ville. L'année précédente, y avait été tourné le film "Istrebiteli". Il fut entièrement détruit par la Luftwaffe, en juin 1941. Il n'en reste plus aujourd'hui que la porte d'entrée, à colonnades de grès rose, perdue dans une zone forestière qui occupe l'ancien emplacement de l'aérodrome. En 1940, cette porte apparait être construite en plein champ…Au début du film, on reconnait l'ancien terminal, un grand bâtiment à colonnes, comprenant une tour de contrôle, au sommet de laquelle était installé le T d'atterrissage. Le nom de la ville ("КИÏВ", en ukrainien) était inscrit sur le fronton du bâtiment.


Les avions du film :

L'avion que l'on voit, en ouverture du film, en finale sur l'aéroport de Kiev-Brovary, est un Laville PS-89 (c/n 898, CCCP-L2146). Cet avion rare, conçu par l'ingénieur français André Laville, émigré en URSS, sera construit par l'usine n° 89 de Moscou, et d'abord désigné "ZIG-1" (Zavod Imeni Gol'tslana). L'avion du film fut le dernier construit d'une "série" de sept appareils. Bien que possédant de nombreux défauts non modifiables, c'était un avion fiable et il était considéré, en 1939, comme un des rares appareils modernes de l'Aeroflot. Il fut utilisé sur les lignes reliant Kiev aux autres villes ukrainiennes, mais aussi à Moscou, Leningrad et à la Crimée. Mais il eut une courte carrière. Le CCCP-L2146, pris en charge en novembre 1938, fut utilisé lors de la guerre contre la Finlande (hiver 1939-1940) pour évacuer des blessés. Il fut réformé, le 31 mars 1940, donc peu de temps après le tournage du film.

On remarque le pilote enlevant ses bouchons d'oreilles, ce qui aurait tendance à prouver que le cockpit situé à l'aplomb des hélices, devait être particulièrement bruyant. A la fin du film, le PS-89 bat un record d'altitude, ce qui semble peu vraisemblable pour un avion qui plafonnait à 4 400 mètres (beaucoup moins qu'un Robin DR-400…). A cette altitude, les pilotes n'étaient même pas obligés de porter des masques à oxygène, comme dans le film. Par contre, il était bien équipé pour le vol sans visibilité. On notera également que le nez de l'appareil comportait une soute à bagages comme sur le Boeing 247. La porte était assez petite, et il fallait se plier en deux pour sortir.

L'autre avion principal est un magnifique Douglas DC-3-260, (c/n 2096, CCCP-L3403), tout métal, sans aucune décoration. Acheté aux Etats-Unis par l'intermédiaire de la compagnie Far East Fur Trading, pour le gouvernement de la Mongolie (MT-16), en janvier 1939, cet avion fut mis en œuvre par l'armée de l'air soviétique. Il fut livré à l'Aeroflot en juin 1939, où il était dénommé PS-84. Il fut par la suite reimmatriculé URSS-D et le 19 juillet 1941, il fut affecté à la 1ére escadrille de l'AGON (AviaGruppa Osobogo Naznacheniya : Groupe aérien pour missions spéciales) de Moscou. L'avion est filmé au sol mais aussi en vol, ce qui donne l'occasion de voir de près la cinématique spéciale du train, quand il sort.

Le DC-3, était en 1940, l'avion le plus moderne de l'Aeroflot (train rentrant, hélices à pas variable, construction tout métal, bonnes performances…).

Les autres avions ayant participé au tournage, sont des biplans Polikarpov U-2 de l'Aeroflot. Zubov emmène le jeune dans le U-2 "CCCP-L192" (c/n 0185). Plus tard, des parachutistes utilisent le même appareil, mais aussi l'U-2 CCCP-L3129 (c/n 14282), un U-2 SP (Spetsprimeneniya), à trois cockpits, destiné aux liaisons locales et aux transport de passagers. On voit, au sol, d'autres U-2 : le SP "CCCP-L3126" (c/n 14379) destiné aux évacuations sanitaires, les U-2 AP (Aviatsionnyi Pylitel, un avion d'épandage agricole) "CCCP-A976" (c/n 12159), et CCCP-A1064 (c/n 14237). Quand le DC-3 survole le terminal, il passe au-dessus d'autres U-2, parmi lesquels on remarque deux U-2 S-1 (Sanitarnyi), des avions ambulances pouvant transporter une civière sur le dos du fuselage. Il survole également trois Kalinin K-5, des monomoteurs qui furent dans les années 30, les principaux avions de transport de l'Aeroflot, sur les lignes intérieures.

Au début du film, lors de l'épisode du brouillard, on arrive néanmoins à distinguer d'autres appareils de l'Aeroflot : des Polikarpov R-5, un Putilov Stal 3, un Yak UT-2 d'entraînement,

Enfin, sous l'aile du Laville, on distingue en arrière plan, un Tupolev G-2, un bombardier TB-3 transformé en transport de passagers ou de fret, desservant les lignes de l'Orient.



Christian Santoir

*Film à visionner sur Youtube
BUDNI.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 10/04/2014 : 17:46
Last update : 12/04/2014 : 19:20
Category : - Films
Page read 3984 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!