Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LE SECRET DE LA LISTE ROUGE
Vo. Mozambique




Année : 1965
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 1 h 38 min.
Genre : aventures
Couleur

Réalisateur : Robert LYNN
Scénario : Harry Alan TOWERS, Peter YELDHAM

Acteurs principaux :
Steve COCHRAN (Brad Webster), Hildegard KNEF (Ilona Valdez), Paul HUBSCHMID (Commarro), Vivi BACH (Christina), Martin BENSON (Da Silva), Dietmar SCHÖNHERR (Henderson).

Musique : Johnny DOUGLAS    
Photographie : Martin CURTIS    
Producteur : Harry Alan TOWERS, Oliver A. UNGEr    
Compagnies productrices : London & Overseas Film Corporation, Towers of London Productions
 
Avions :
-Boeing 720B Jet Clipper c/n 18250, D-ABOQ
-Cessna 175  ZS-CKB
-De Havilland DH.82 Tiger Moth  c/n 83518, ZS-BWL
-Cessna 120 (en arrière plan)
 
Notre avis :

Ce petit mélodrame se déroulant dans un cadre exotique, l'Afrique et les chutes du Zambèze, est typique des films d'action des années 60, où les hommes se bagarrent en costard-cravate, toujours bien coiffés, même après un long pugilat. Quand aux femmes, elles donnent toutes l'impression de sortir de chez leur coiffeur…. Le scénario est classique et rappelle de nombreux films américains, où un ancien pilote de l'armée, se retrouve sans emploi et doit accepter toutes sortes de boulots, parfois très louches, pour pouvoir revoler.

A Lisbonne, Brad Webster, un ex-pilote de l'armée de l'air américaine, est à la recherche d'un emploi. A la suite d'une rixe, il est mis en prison. Pour se sortir de ce mauvais pas, il est contraint, par la police, d'accepter de partir au Mozambique, pour servir de pilote à un certain colonel Valdez. Dans l'avion, il se lie d'amitié avec Christina, une chanteuse engagée dans un night-club appartenant à Valdez. A son arrivée au Mozambique, Webster apprend que le colonel est mort. Sa succession fait l'objet d'une dangereuse rivalité entre sa veuve, Ilona et deux de ses hommes de main, Da Silva et Henderson. Webster apprend que la fortune de Valdez est dans une banque suisse et qu'il était impliqué dans un trafic de drogue. Christina est kidnappée et emmenée par un arabe à Zanzibar. Webster vient à son secours et la ramène au Mozambique, où il est arrêté par le commissaire Commarro. Il apprend par ce dernier, que la police l'a utilisé pour avoir des informations sur les trafics de Valdez. Quand Ilona réussit à  récupérer les données des comptes de son mari, en Suisse, elle se prépare à tuer Henderson, mais celui-ci lui propose de traverser la frontière avec lui. Webster et Commarro les poursuivent et les rattrapent au chutes Victoria. En tentant de s'enfuir, Henderson tombe du pont reliant les deux rives. Ilano est arrêtée et inculpée du meurtre de son mari. Webster et Christina peuvent quitter ensemble le Mozambique.
 

Le problème de chômage de Webster n'est donc pas résolu ! On constate qu'au "Mozambique", il y a très peu de noirs. …On voit dans la boite de nuit de Valdez, une troupe d'Africains exécutant une danse "typique", avec tam-tams. Plus tard, deux manœuvres déchargent des caisses d'un pick-up Volkswagen Combi. Le tournage eut lieu en réalité, en majeure partie, en Afrique du sud, en pleine période d'apartheid, mais aussi aux chutes Victoria, entre La Zambie et la Rhodésie du sud (Zimbabwe actuel).


Les avions du film :

A "Lisbonne" (on voit effectivement le vrai terminal de Lisbonne, mais l'embarquement se fait sur un aéroport allemand non identifiable, peut-être Francfort ? ). Brad Webster embarque à bord d'un Boeing 720B Jet Clipper de la Lufthansa (D-ABOQ, c/n 18250). Le film est une co-production anglo allemande... Mais c'est un Douglas DC-8 d'une autre compagnie (la PanAm vraisemblablement) que l'on voit décoller… Livré en janvier 1962, le 720 reçut le nom d'"Essen". PanAm acquit l'avion en février 1966 (N787PA), pour le revendre en novembre 1972 aux Royal Jordanian Airlines (JY-ADS). Le 29 octobre 1976, c'est au tour de la compagnie Pakistan International Airlines (AP-AZP), de l'acquérir. En avril 1981, il était retiré du service et stocké à Karachi. Son sort ultérieur est inconnu.

On ne comprend pas bien quelle ligne prend Webster. La Lufthansa n'avait pas, en 1965, une ligne Lisbonne-Lourenço Marques (Maputo, depuis 1976), au Mozambique (colonie portugaise alors). La compagnie allemande ne desservait que Nairobi, au Kenya (comme la PanAm), et Lisbonne, à partir de Francfort.

Au "Mozambique", Webster pilote un petit Cessna 175 immatriculé en Afrique du sud (ZS-CKB). Il était, au moment du tournage, exploité par la compagnie charter Collondale Air Service, créée en 1959. Ce Cessna ne vole plus aujourd'hui. Les vues de la planche de bord sont bien celles d'un 175. L'avion est filmé sur le Virginia airport de Durban (Afrique du sud) dont on reconnait l'unique piste 23, située parallèlement à la mer, ainsi que le petit terminal, situé à côté du hangar de la compagnie sud africaine COMAIR, qui représentait aussi la marque Cessna. Il est filmé en vol, dans les environs de Durban, dans de nombreuses scènes aériennes..

Comme toujours au cinéma, Webster monte dans l'avion, met en route le moteur et part, comme avec une automobile. Pas de visite pré-vol, pas de point fixe avant de s'aligner sur la piste. …Rien d'étonnant, dans ces conditions, qu'il ait une panne moteur, quand il revient de Zanzibar avec Christina !

Ilona attend à côté de deux biplans De Havilland DH.82 Tiger Moth. L'un, tout rouge avec des ailes argent, est immatriculé "ZS-BGL" (c/n 84221). C'était un ancien avion de la South African Air Force (n° 571, serial T7852), enregistré en 1954 sous le nom de la société Southern Aviation Pty. de Port Elizabeth. En 1964, il fut vendu à un particulier de Durban, et en 1965, à la compagnie NAC. En 1968, il appartenait au Flying Tiger Syndicate de Durban. Vendu en 1975 à AP Keyter and Partners, l'avion fut accidenté dans le Transvaal, en 1976. Reconstruit, il vola de nouveau en février 1985. Ce Tiger Moth vole toujours avec la même immatriculation et la même décoration rouge et argent.

L'autre est un De Havilland DH.82A Tiger Moth, immatriculé ZS-BWL (c/n 83518), ayant appartenu à la force aérienne kenyane (code K-31), puis à la South African Air Force (n° 554). Il fut d'abord immatriculé ZS-AUK en 1946, puis ZS-BWL en 1948. Vendu à un particulier du Zululand, il fut accidenté en juin 1954. Remis en état de vol, il fut cédé en mars 1960, à un pilote de Monzi, puis, en 1968, au Flying Tiger Syndicate de Durban. Il fut rayé des registres en octobre 1969.

On aperçoit également à coté d'Ilona, un Cessna 120, à l'immatriculation indiscernable. Webster retourne en Europe dans un Douglas DC-8 de la PanAm, déjà vu au début du film.


Christian Santoir

* Film rare

 
SECRETDELALIGNEROUGE.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 25/04/2014 : 18:32
Last update : 21/06/2014 : 20:49
Category : - Films
Page read 3688 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!