Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

OSOBO VAZHNOYE ZADANIYE
(Mission très importante)
Vo. Особо важное задание




Année : 1979
Pays : URSS
Durée : 2 h 18 min.
Genre : guerre
Couleur

Réalisateur : Yevgeni MATVEYEV
Scénario : Boris DOBRODEYEV, Pyotr POPOGREBSKY

Acteurs principaux :
Yevgeni MATVEYEV (Sergey Kirillov, le directeur de la production), Valeriya ZAKLUNNAYA (Marie, épouse de Kirillov), Lyudmila GURCHENKO (Elvira, épouse de Lunin), Nikolay KRYUCHKOV (Fedor Semenovich), Vladimir SAMOYLOV (Mikhail Ivanovich, le directeur de l'usine)

Photographie : Igor CHERNYKH
Musique : Eugene PTICHKIN
Compagnie productrice : Mosfilm
 
Avions :
-Ilyushin Il-2 Sturmovik c/n 301060
-Lisunov Li-2T s/n 23441605


Notre avis :

Ce film est un des nombreux films parus en URSS, sur la Grande Guerre patriotique. Son scénario a cependant un sujet original, le repli de l'usine d'aviation n° 18, de Voronej, évacuée en 1941, vers Kuybichev.

En juillet 1941, deux semaines après le début de l'invasion allemande, le Comité d'Etat à la Défense est chargé d'organiser la relocalisation des industries d'armement. Des millions d'ouvriers et leurs familles sont déplacés vers l'est, parfois à plus de 1500 km. L'usine aéronautique de Voronej est bombardée le 19 septembre 1941, par la Luftwaffe. Un mois plus tard, l'ordre d'évacuation est donné et le déménagement de l'usine n° 18 commence en octobre. Les machines outils, les pièces détachées, destinées à la production de l'Ilyushin Il-2  partent vers Kuybichev. Là, rien n'a été prévu pour accueillir les ouvriers. Tout est à construire. Les ouvriers habitent dans des cabanes ou des maisons sans toit, et doivent endurer des conditions hivernales très rigoureuses. En décembre 1941, vingt neuf Il-2 ont été produits. Mais les déménagements, les problèmes créés par la réinstallation des moyens de production et la réorganisation des chaînes de montage, ralentissent fortement la production. En outre, certaines normes ont été "oubliées" et la qualité des avions, sortis de Kuybichev, laisse à désirer. La seconde partie du film ouvre sur la lecture d'un télégramme du camarade Staline, très mécontent de la faiblesse de la production :"Vous jouez un mauvais tour à notre patrie et à notre Armée rouge"; il rappelle que "les avions Il-2 sont aussi  indispensables à notre armée que l'air et le pain", à la fin du message, il menace : "Si l'usine n° 18 a l'intention d'abandonner la patrie en livrant un seul Il-2 par jour, alors elle commet une lourde erreur et elle en subira les conséquences"... Bien que le peloton d'exécution ne soit pas loin, en janvier 1942, l'usine n° 18, qui fonctionne 24 heures sur 24, sort cinq Il-2 seulement, mais au printemps, quarante exemplaires par jour sortent des chaînes. La production des Il-2 monoplaces se poursuit jusqu'à la fin de l'été 1942, pour être remplacée par celle d'une nouvelle version biplace, avec un mitrailleur à l'arrière, et un moteur plus puissant. Le film finit peu de temps après la célébration de la victoire.

Le scénario suit de près les événements réels évoqués ci-dessus, et se focalise sur les effets qu'ils ont sur la vie des principaux personnages et notamment sur celle du directeur la production de l'usine n°18, Kirillov dont la femme sera tuée en combattant.

Une partie du tournage eut lieu à Voronej et dans ses environs. Certaines scènes ont été filmées dans les locaux de l'usine aéronautique de la ville, ainsi que sur le terrain d'aviation attenant. Les décorateurs se sont aussi inspirés des photos d'époque de l'usine de Kuybichev où l'ont voit les chaînes de montage, avec des slogans patriotiques suspendus au-dessus, comme : "Tout pour le front, tout pour la victoire".


Les avions du film :

Le principal avion utilisé par la production est un authentique Ilyushin Il-2 Sturmovik (c/n 301060) de type 3, trouvé dans les marais de Novgorod. Il fut restauré en 1979, par l'usine Ilyushin, en Il-2 monoplace (alors qu'il était biplace, au départ). Mais le mât d'antenne est fixé sur l'arceau du pare brise, alors qu'il aurait dû être fixé, dans cette configuration, derrière le cockpit.  

Dans la seconde partie du film, ce Sturmovik apparaît avec un poste de tir arrière, alors que le cockpit n'a pas été agrandi. Un poste de mitrailleur était souvent ajouté au front, en unité. Les pilotes demandaient une protection à l'arrière, vu les nombreuses pertes subies par cet avion plutôt lent et de construction mixte bois-métal, et dont, seul, le caisson avant (contenant  le pilote) était bien blindé. L'Il-2 fut conçu au départ comme un biplace, comme on le voit pendant le générique, alors qu'un ingénieur dessine le prototype sur un morceau de papier (mais il dessine un Il-2 type 3). L'Il-2 avait été produit d'abord, comme un monoplace, sous l'insistance de Staline et de Vorochilov. Le Sturmovik Il-2M (M pour Modificatsirovanny) alias Il-2 Type 2, n'apparaîtra qu'en septembre 1942, Staline ayant reconnu son erreur, entretemps.

C'est dans un tel avion que Maria, la femme de Kirillov, qui s'est engagée dans l'armée de l'air, fait office de mitrailleur. Notons que s'il y eut bien quelques femmes qui occupèrent ce poste, sur l'Il-2, il s'agissait alors d'équipages entièrement féminins. Dans les équipages mixtes, le mitrailleur était un homme et non l'inverse, comme dans le film.

Au moins sept ou huit maquettes en bois, grandeur réelle, d'Il-2 monoplaces (certains n'ont pas d'ailerons…) ont été construites pour le tournage.

Un autre authentique Il-2 est actuellement exposé sur une stèle, à Kuybichev, pour commémorer l'effort de guerre des ouvriers de l'usine aéronautique de la ville, pendant la guerre.

Dans une scène, on voit un autre véritable avion (vu au sol, moteurs en marche); c'est un Lisunov Li-2T (c/n 23441605, inscrit sur la dérive) portant le numéro "03" jaune. Construit à Tashkent en 1952, cet avion de l'Armée de l'air soviétique fut utilisé par le Tsentralny Aeroklub Chkalov de Tushino (Moscou), puis réformé en 1972. Il fut stocké jusqu'à ce qu'il soit restauré par la Federatsiya Lyubitelei Aviatsii (Fédération des Enthousiastes de l'Aviation) en 1992. Il vola de nouveau le 13 novembre 1992, avec la décoration qu'il porte dans le film. Il fut immatriculé "RA-01300" fin 1993 et basé sur l'aéroport de Sheremetyevo, à partir duquel il participa à de nombreux meetings aériens, en URSS et même en France. En août 1997, il porta le nouveau matricule "FLARF 01300", puis, "RA-1300K" en août 2003, avec le nom de son sponsor "Global Edge tm." inscrit sur le fuselage. Mais le 26 juin 2004, le Lisunov s'écrasa sur une maison, peu après son décollage, à Myachkovo (deux morts). Cet avion était le seul Li-2 préservé en état de vol en Russie, sur les 2930 qui y furent produits.



Christian Santoir


*Film à visionner sur les sites russes



 
OSOBO.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 09/05/2014 : 08:22
Last update : 21/06/2014 : 20:12
Category : - Films
Page read 3382 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!