Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 141 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

UNE FILLE DANS L'AZUR

 


Année : 2001
Pays : France
Durée : 1 h 30 min.
Genre : drame
Couleur

Réalisateur : Jean-Pierre VERGNE
Scénaristes: Nicole JAMET, Pierre-Jean REY

Acteurs principaux :
Claire BOROTRA (Léa Daumas), Robert PLAGNOL (David), Jean-Michel TINIVELLI (Nicolas), Jérôme ANGER (Biétri), Bernard GIRAUDEAU (Le Pacha), Richard BOHRINGER (Sola), Nicolas BRIANÇON (Rolls), Véronique HUBERT (Marion).

Musique : Lewis FUREY
Photographie : Pierre MOREL
Producteur  : Alain PANCRAZI
Compagnie productrice : TF1

Aéronefs :
-Aerospatiale SA. 321G Super Frelon
-Westland WG13 Lynx (en arrière plan)
-Eurocopter AS.565SA Panther (en arrière plan)
-Dassault Super Etendard SEM

 


Notre avis :

Ce téléfilm passa à la télévision le 8 janvier 2001. L'armée évolue et le cinéma s'en fait l'écho. Derrière une classique histoire, typique des films d'aviation, entre une femme et deux hommes, le film pose le problème de l'insertion de la femme dans l'armée et plus particulièrement dans l'aviation navale, un milieu très traditionaliste, où elle n'a fait jusque là qu'une entrée timide. En 2009, l'Aéronavale ne comptait que 19 femmes sur 452 pilotes. Le féminisation de la Marine est faible, car posant un problème plus complexe que les autres armes, du fait de la proximité masculine, de l'adaptation des locaux aux marins féminins, de la promiscuité à bord des navires (jusqu'ici, il n'y a aucune femme dans les sous-marins français..).

Le film est dédié à Christine Clément, la première femme pilote de la Marine, brevetée pilote de transport, le 1er juin 1986, à Lann Bihoué. Elle pilotait des Nord 262 et des Falcon 10. Commandant en second de la 57S, elle décéda d'un cancer, en janvier 1999.

En 1990, Nadine Zanatta fut la première femme pilote d'hélicoptère embarqué. Elle était qualifiée, entre autres, sur Super Frelon, comme l'héroïne du film, et fut conseillère technique du film. Elle avait participé, en mars 1999, au dispositif mis en place pour récupérer un pilote américain d'un F-117A "furtif" descendu au-dessus du Kosovo. Cet événement a très certainement inspiré les scénaristes.

Le film fut tourné sur les bases de Lanvéoc-Poulmic et de Saint Mandrier, du 22 mai au 6 juin 2000, ainsi qu'à bord du porte-avions Foch.


Léa Daumas est pilote d'hélicoptère de la flottille 32F, basée sur la BAN de Lanvéoc-Poulmic. Alors qu'elle part en mission pour évacuer un marin pêcheur, blessé sur un chalutier, en mer, elle apprend que son père vient d'être hospitalisé, suite à une crise cardiaque. A son retour, elle se rend à son chevet. Avant de mourir, il lui apprend qu'il n'est pas son vrai père; quand il a épousé sa mère, elle était déjà enceinte. Elle décide donc de partir à la recherche de ce père inconnu, détenteur de sa véritable histoire. Pour tout indice, elle détient une photographie jaunie où sa mère est dans les bras d'un officier de marine, non identifiable, car vu de dos…. Elle a aussi pour projet de faire partie de l'aviation embarqué, mais pour cela, elle doit suivre un stage de survie. Le chef des commandos, Nicolas, doute de ses capacités à surmonter les épreuves extrêmement dures de cette formation. Elle y parvient néanmoins, au point que le baroudeur Nicolas, admiratif, tombe sous son charme... Six mois plus tard, le chef de dispositif de la 33F ayant été subitement hospitalisé, elle est nommée à sa place et elle embarque, toute joyeuse, sur le Foch, en route pour l'Adriatique. Sur le porte-avions, elle a la surprise de retrouver David, son ancien amant, qu'elle avait connu à l'école navale. Celui-ci est perturbé par cette rencontre, car il l'aime toujours, ce qui provoque des frictions avec Nicolas. Entretemps, Léa a remarqué que le commandant du navire porte la même bague que l'officier qui est sur la photo avec sa mère... Mais Sola, le boulanger du bord, un ami de son beau père, lui apprend que son père est mort, après s'être éjecté de son avion, quelque part en Afrique. Une fois le porte-avions arrivé sur sa zone d'intervention, des avions sont envoyés bombarder des dépôts de munitions, à basse altitude. David, qui participe à cette mission, est abattu par un missile sol-air. Il s'éjecte, mais, ayant atterri dans un relief montagneux, il est grièvement blessé. Sur le porte-avions, on a bien établi une liaison radio avec lui, mais le commandant se demande si ce n'est pas un piège. Léa, pressée d'intervenir, demande à identifier David qu'elle connaît bien. C'est bien lui et elle part le chercher avec deux hélicoptères. La mission se passe la nuit, en pleine zone ennemie; Léa enfreint les règles en se posant pour récupérer plus vite les commandos mis à terre. Mais les deux hélicoptères rejoignent le Foch sans autre problème. Le commandant félicite Léa et lui avoue qu'il est le frère de son vrai père ! Peu après, David et Léa peuvent profiter de leur permission en France. Mais le téléphone de Léa sonne; elle est appelée pour une nouvelle mission de secours.


Une des vedettes du film est le porte-avions Foch (R99). De 1993 à 1999, il patrouilla en Adriatique, en soutien des forces de l'ONU opérant en ex-Yougoslavie et en Albanie, dans le cadre des opérations Balbuzard, Salamandre, Alba et Trident. La flottille 33F "Les caïmans" qui participa à ces opérations, fut dissoute le 1° octobre 1999. Le 15 novembre 2000, le Foch passa sous pavillon brésilien et fut rebaptisé "Sao Paulo". Le film donne l'occasion de voir l'intérieur du porte avions : passerelle, coursives, carré des officiers, boulangerie où office Richard Bohringer (un marin bien âgé..).

A la fin du film, Léa signale à David qu'on accepte désormais les femmes dans l'aviation de chasse. Elle fait sans doute allusion à Caroline Aigle qui devint en 1999 la première femme brevetée pilote de chasse, dans l'Armée de l'Air. Pour l'Aéronavale, il faudra attendre 2004, avec Julie Stephan.

Ce téléfilm se regarde avec plaisir et malgré une histoire très romancée, peu crédible (Léa se retrouve sur le même bateau avec l'ami intime de son beau père, deux de ses amants et le frère de son père…), centrée sur les problèmes affectifs de Léa, il montre assez bien les difficultés rencontrées par une femme dans un monde de guerriers mâles. Il lui faut être d'une trempe au dessus du commun. Surveillée de tous côtés, la femme n'a pas droit à l'erreur et doit être bien meilleure que ses collègues masculins. Mais on peut faire confiance à ce sexe opiniâtre pour "faire face", ce qui est d 'ailleurs la devise de l'école de l'Air de Salon de Provence.

Le film fut bien accueilli et prés de neuf millions de téléspectateurs le regardèrent, ce qui incita la production à en tourner un deuxième, l'année suivante, intitulé : "Une fille dans l'azur - Caroline Fabre".



Les avions du film :

Léa pilote un hélicoptère Aerospatiale SA. 321G Super Frelon. Le Foch en embarque deux dans l'Adriatique. Les derniers Super Frelon ont été réformés le 30 avril 2010, après des dizaines d'années de bons et loyaux services. Ils doivent être remplacés par l'Eurocopter NH90 HFH Caïman, en 2010-2011.

Sur la BAN de Saint Mandrier, on aperçoit un Westland WG13 Lynx et plusieurs Eurocopter AS.565SA Panther. C'est avec le numéro" 436" (s/n 6436) que Léa rejoint le Foch.

Sur le Foch, on assiste à de nombreux appontages et catapultages de Dassault Super Etendard SEM (modernisé) des flottilles 11F et 17F, dont les numéros 3, 4, 45 (détruit en 2005, suite à une collision avec des oiseaux), 57 et 64 (l'avion de David). Les avions emportent des bombes Paveway (GBU-12) à guidage laser et, à gauche, un capteur/brouilleur Thomson Barracuda. On a quelques brèves vues, en vol, du cockpit, du tableau de bord et du HUD.

On remarquera le travail des officiers d'appontage qui guident le pilote : "Tu es bien... Lèves le nez,… Un peu de moteur" et surtout : "Ne regardes pas le pont", ce qui signifie que le pilote doit se fier uniquement au "miroir "et résister au réflexe de faire une approche à vue...Un indicateur d'incidence, fixé sur le train avant de l'appareil, permet à l'officier d'appontage de contrôler l'approche de l'avion, suivant la position des couleurs.

Enfin, on ne voit qu'un seul Breguet Alizé, au catapultage.


Christian Santoir

*Film rare







 

UNEFILLEDANS LAZUR.jpg

Claire Borotra

ChClement.jpg





Christine Clément

Insigne33.jpg

Associated keywords

Creation date : 28/09/2006 : 22:15
Last update : 30/10/2012 : 10:37
Category : - TVFilms
Page read 7710 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Reaction #4 

by christianS 02/10/2010 : 11:58

Comme souvent, les télefilms ne sont pas édités en DVD, même ceux qui ont eu du succès. Donc, armez vous de patience et surveillez vos programmes TV, des fois qu'il repasserait....