Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

FURIA A BAHIA POUR OSS 117


 

Année : 1965
Pays : France, Italie
Genre : Aventures
Durée : 1 h 33 min.
Couleur

Réalisateur : André HUNEBELLE
Scénario : Jean BRUCE, Pierre FOUCAUD

Acteurs principaux :
Frederick STAFFORD (Hubert Bonnisseur de la Bath), Mylène DEMONGEOT (Anna-Maria Sulza), Raymond PELLEGRIN (Leandro), Perrette PRADIER (Consuela Moroni 1), Annie ANDERSON  (Consuela Moroni 2), Jacques RIBEROLLES (Miguel Sulza).

Producteurs : Paul CADEAC, Luciano ERCOLI, Alberto PUGLIESE
Musique :  Michel MAGNE
Photographie : Marcel GRIGNON
Compagnies productrices : Da. Ma. Cinematografica, P.A.C., P.C.M., Produzioni Cinematografiche Mediterranee (PCM)

Avions :
-Avro Lancaster B Mk.1 (TW650) (images d'archives)
-Boeing 707-441 c/n 18694, PP-VJJ
-Douglas DC-6  PP-LAZ (en arrière plan)
-Convair  CV.240 c/n 99, PP-VCX (en arrière plan)
-Cessna 205 c/n 205.0288, PT-BZU
-Curtiss C-46A Commando  c/n 83, s/n 43-47012, PP-NAP
-Douglas C-47B  c/n 17036 / 34301, s/n 45-1033, PP-VBH
-Fairchild C-119G Flying Boxcar
-Piper PA-18 Super Cub c/n PT-AJA


Notre avis :

"OSS 117" est le personnage principal de la série des romans d'espionnage, commencée en 1949, par Jean Bruce, avant même la série des James Bond. De son "vrai" nom Hubert Bonnisseur de la Bath (un Américain d'origine française), OSS 117 est un agent secret de l'Office of Strategic Services, un bureau américain créé en 1942, pour la réalisation d'actions spéciales, sur les arrières de l'ennemi. Il sera remplacé après la guerre par la CIA. "Furia à Bahia pour OSS 117" était la troisième adaptation à l'écran des romans de Bruce, le premier étant en 1963, "OSS 117 se déchaîne". La dernière adaptation cinématographique sera tournée en 1971. Mais, James Bond avait débarqué sur le grand écran, dés 1962, et James allait faire de l'ombre à Hubert, avec six films dans les années 60, cinq dans les années 1970, etc…


L'Amérique latine, et plus particulièrement le Brésil, est en proie à une vague d'attentats perpétrés par des kamikazes qui se font exploser avec leurs victimes. La CIA envoie donc l'agent O.S.S.117, sur place, pour enquêter. Dès son arrivée, il est repéré et pris en charge par une belle brune, soit disant, l'assistante de son contact, Thomas Ellis. En fait, elle le conduit dans un piège tendu par trois malfrats dont il se débarrasse avec peine. Ellis a été victime d'un "accident" d'automobile, prés de Bahia et son amie, une belle blonde du nom d'Anna-Maria, l'a conduit à l'hôpital. Il y est achevé par un faux médecin... Hubert sympathise avec Anna Maria, mais celle-ci tente de le faire exploser avec une grenade ! En fait, il s'aperçoit qu'elle a été droguée, comme les autres terroristes impliqués dans les attentats précédents. La clé de l'énigme semble se trouver au ranch d'Anna-Maria, près de Bahia, où Ellis a eu son accident. Un voisin, Leandro, les accueille et se propose, un peu plus tard, de les conduire dans une réserve d'Indiens, spécialisés dans la fabrication de stupéfiants. Mais, une fois arrivés, Leandro se révèle être le bras droit de Carlos, un pseudo révolutionnaire, en fait, un néo-nazi, qui veut dominer l'Amérique du sud en utilisant des tueurs téléguidés, bourrés de drogue…Leandro essaie d'abord de convaincre Hubert et Anna-Maria de rejoindre sa "cause", mais il finit par se ranger aux côtés de ses amis, quand Carlos veut les éliminer. Il va les aider à fuir. Il pourra également appeler à l'aide l'armée brésilienne qui envoie des parachutistes. Après avoir ravagé la base des terroristes, il ne reste plus à Hubert qu'à partir au secours d'Anna-Maria, emmenée par Carlos, qui fuit dans une pirogue, sur l'Iguaçu. Il arrive juste à temps pour la sauver, alors qu'elle avait fait chavirer l'esquif. Carlos, lui, est précipité dans les cataractes...En  récompense, Hubert aura droit à un baiser passionné d'Anna-Maria, sur fond de chutes écumantes et grondantes…


Ce genre de films, qui ne se prennent guère au sérieux, ravira les anciens, avec des agents très stylés, de belle femmes raffinées, de magnifiques paysages tropicaux (baie de Rio, chutes de l'Iguaçu..), de l'action et des avions. Ici, pas d'éclaboussement de sang ou de cervelle, pas de visages tuméfiés, de mitraillages permanents, de hurlements..., bref, une autre époque. Ce charme ancien a été récemment remis à l'écran, dans des parodies tournées avec Jean Dujardin ("OSS 17 : Caire nid d'espions" en 2006, "OSS 117 : Rio ne répond plus" en 2009).


Les avions du film :

Le film d'actualités sur l'attentat contre l'avion du général Morano montre d'abord un Avro Lancaster B Mk.1 (TW650) avec ses soutes à bombes ouvertes, qui devient un Boeing B-17F, dont le réservoir droit explose, après avoir été touché par la DCA…

Hubert atterrit à Rio de Janeiro, sur l'aéroport Santos-Dumont, avec un Boeing 707-441 (c/n 18694, PP-VJJ) de la VARIG (Viação Aérea RIo-Grandense). Cet appareil était le dernier de la série des "400", équipée de moteurs Rolls-Royce Conway 50B. Livré en octobre 1963, il resta en service jusqu'en septembre 1979, date de sa cession à la compagnie pétrolière Rowan Oil Company (N58RD) qui le baptisa "Munya Matapa". En octobre 1989, il sera revendu, au Zaïre, à la compagnie BCF Aviation (9Q-CMD), puis exploité par Blue Airlines, une filiale fondée en 1991. Il sera stocké et démantelé à Goma, en décembre 1993, après l'explosion d'un de ses moteurs, à l'atterrissage.

Quand Hubert marche vers le terminal, on aperçoit en arrière plan, un Douglas DC-6 de la compagnie brésilienne VASP, immatriculé PP-LAZ (mais aucun appareil de la VASP ne semble avoir porté ce matricule, a priori…). Il est parqué à côté d'un Convair CV.240 (c/n 99, PP-VCX). Ce dernier appareil entra d'abord en service, en septembre 1948, chez la PanAm (N90673) qui le revendit à la VARIG, en août 1957. Il fut retiré du service en mai 1970 et ferraillé sur l'aéroport de São Paulo-Congonhas.

Hubert et Anna-Maria se rendent chez Leandro avec un Cessna 205 (c/n 205.0288) "PT-BZU", un ancien avion américain (N8288Z) qui semble être toujours enregistré au Brésil.

L'avion de Leandro est un Curtiss C-46A Commando "PP-NAP" (c/n 83, s/n 43- 47012). Il fut livré à l'US Marine Corps comme R5C, avec le BuNo 39588 en 1943. Stocké après la guerre, il fut vendu à la société L. B. Smith Aircraft en 1956 (N4159A), puis à Aviation Equipment Export en juin 1957. Le 1er juillet 1957, il fut acquis par la compagnie brésilienne Aeronorte (PP-NBM), puis le 12 août de la même année, par NAB (Navegacao Aerea Brasileira). Réimmatriculé  "PP-NAPé, il sera loué, en novembre, à Agripeco Importadora, pour un an. En février 1962, il sera exploité par la VASP, sous les couleurs de laquelle il apparaît dans le film. Il est vendu en juin 1968, à la compagnie régionale SAVA (Servicios do Aerotaxis e Abastescimento do Vale Amazonica), puis à TABA (Transportes Aéreos da Bracia Amazonica). Il fut réformé en août 1973 et stocké sur l'aéroport de Manaus. Il a été détruit depuis.

Le cockpit, reconstitué en studio, ressemble plutôt à celui d'un Douglas C-47 (manches, tableau de bord, vitres…). Il y a bien une porte à gauche, juste derrière le cockpit, mais elle ne s'éclipse pas dans la paroi du fuselage.

Toujours, comme au cinéma, quand le C-46 commence sa descente, il devient un Douglas C-47B de la VARIG, le "PP-VBH" (c/n 17036/34301, s/n 45-1033). Cet avion fut d'abord exploité par la compagnie américaine Santa Fe Skyway, entre 1945 et 1948. En 1954, il fut racheté par la VARIG. Le 14 octobre 1967, il sera détruit dans un crash, près de Sao Paulo.

Les parachutistes du régiment Santos-Dumont sautent d'un Fairchild C-119G Flying Boxcar de la Força Aérea Brasileira.

Hubert part au secours d'Anna-Maria, qui patauge dans l'Iguaçu, dans un Piper PA-18 Super Cub "PT-AJA", qui était toujours en état de vol et basé à Campo Mourao, en 2011/2012.

Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr

 
 

FURIABAHIA.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 17/10/2014 : 15:59
Last update : 17/10/2014 : 15:59
Category : - Films
Page read 2774 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!