Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LE CHAT QUI VIENT DE L'ESPACE
Vo. The cat from outer space


 

Année : 1978
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 44 min.
Couleur


Réalisateur : Norman TOKAR
Scénario : Ted KEY

Acteurs principaux :
Ken BERRY (Frank), Sandy DUNCAN (Liz), Harry MORGAN (General Stilton), Roddy McDOWALL (Mr. Stallwood), McLean STEVENSON (Link).

Producteur : Ron MILLER
Musique : Lalo SCHIFRIN     
Photographie : Charles F. WHEELER
Compagnie productrice : Walt Disney

Aéronefs :
-Bell 412
-Sud-Aviation 341G Gazelle c/n 1032, N341AH
-Boeing-Stearman PT-17


Notre avis :

Cette comédie de Walt Disney ne figure sur ce site que parce qu'une équipe de pilotes prestigieux ont participé à son tournage et on peut même en être étonné. Pas moins de six pilotes, parmi lesquels les très connus, Frank Tallman, James W. Gavin et Frank L. Pine, réalisèrent une scène aérienne qui prend place vers la fin du film et qui dure presque un quart d'heure. Cette scène simule un transfert en plein vol, entre un hélicoptère et un biplan. Gavin pilotait déjà l'hélicoptère d'Elvis Presley dans "Paradis hawaïen", en 1966, Ce fut l'avant dernier film de Frank Tallman (avant "1941") qui se tua, en avril 1978, alors qu'il rentrait chez lui en avion,, moins de deux mois avant la sortie de ce film, mettant fin à une carrière cinématographique qui avait commencé au début des années 60.


Un OVNI qui a des problèmes mécaniques atterrit, de nuit, près d'une ferme. Un chat en descend ! Avertis, les autorités militaires dirigées par le général Stilton vont convoyer l'appareil jusqu'a leur base. Le chat, qui n'est autre que le pilote, passe inaperçu et devient l'ami d'un scientifique, le Dr Frank Wilson, qui le surnomme Jake, un prènom plus simple que "Zunar J5", son vrai nom…Le chat lui explique, par télépathie, qu'il a besoin de 120.000 dollars d'or pour réparer sa soucoupe, afin de retrouver son vaisseau-mère. Avec l'aide de la petite amie de Frank, Liz, et de son assistant, Link, ils échafaudent un plan pour trouver cet or. Ils vont parier sur des matchs de football dont ils pourront influencer le score, grâce aux pouvoirs du collier de Jake, qui peut faire bouger n'importe quel objet, par télékinésie ! Entretemps, Stallwood, un scientifique, mais aussi un espion industriel, ayant appris l'existence de Jake et de son fabuleux collier, décide de s'emparer de ce dernier avec lequel, pense-t-il, il pourra dominer l'univers... Finalement, Jake réussira à réparer son vaisseau qui pourra repartir vers l'espace, mais sans lui ! Il a préféré rester sur Terre, ayant trouvé l'amour (dans la "personne" d'une chatte persane blanche), et se faire naturaliser américain !

Jake est un chat abyssin, mais il y en eut deux en réalité, un mâle, appelé Rumple, et sa sœur, Amber. Ces deux minets, avec leurs regards appuyés, leurs attitudes affectées, sont de vrais...cabots ! Cette petite comédie est surtout destinée aux enfants et elle est de peu d'intérêt, à part la scène aérienne qui combine de vraies cascades aériennes et des scènes filmées au sol, adroitement mélangées.


Les avions du film :

Pendant le générique, on voit un Bell 412 civil hélitreuiller le vaisseau de Jake.

Les bandits qui veulent accaparer le collier de Jake, volent dans un hélicoptère Sud-Aviation 341G Gazelle (c/n 1032, N341AH). Il participa à plusieurs tournages de téléfilms (comme "Déluge sur la ville"-1976) ou de séries télévisées. Après avoir connu de nombreux propriétaires aux USA, il fut vendu à une société française, en 1987 (F-GESG), et réformé en octobre 1992.

Jake n'hésite pas à faire voler une épave de Stearman PT-17, grâce aux pouvoirs de son collier magique, pour poursuivre la Gazelle… Ce Stearman est très vraisemblablement un vieux crop duster ou un borate bomber (avion de lutte contre les incendies), comme l'indiquent certains détails. Ses ailes ont des bouts presque carrés, ce qui permettait de diminuer les vortex de bouts d'aile et ainsi de mieux contrôler la zone d'épandage, en dispersant moins le produit. Le cockpit avant ne comporte aucun pare brise, car il devait y avoir, à cet emplacement, une citerne. La sortie du collecteur d'échappement du moteur est dirigée vers le haut, afin que les gaz n'interfèrent pas avec les produits chimiques répandus. Le moteur est un puissant Pratt & Whitney Wasp Junior de 450 CV. Mais on ne sait si son pare-brise englobant, de forme très carrée, est d'origine. Son fuselage est en grande partie désentoilé et ne porte aucun matricule, à part le numéro "8" rouge, sur la dérive.

Avant le démarrage du moteur, une des pales de l'hélice est cassée, mais une fois démarré, il ne semble plus qu'elle le soit, car tout tourne rond, sinon le moteur avait toutes les chances de quitter son bâti !

D'où vient ce Stearman ? En fait, nos recherches dans les livres, les revues, comme sur le net, sont restées vaines. Je donne ma langue au chat, c'est le cas de le dire…

Rappelons que Tallmantz Aviation disposait de quatre Stearman PT-17 ou plus exactement, de trois N2S-3, des appareils de l'US Navy (N63588, N9090H et N5001V), et d'un vrai PT-17 (A75N1), le N53422. Ces appareils appartenaient avant 1965, à Paul Mantz. Le peu de données que l'on a sur ces avions ne permettent pas de connaître leur parcours détaillé. Les stunt men communiquent très mal sur les avions qu'ils utilisent pour les tournages, que ce soit Frank Tallman ou J. B. Salis…Le seul qui soit un crop duster avéré, est le N5001V (c/n 75-7732, BuNo 38111) qui fut accidenté en juillet 1969, en Californie, alors qu'il s'apprêtait à traiter un champ. Il aurait revolé en janvier 1979 seulement, pour être de nouveau accidenté lors du tournage d'un film en septembre de la même année, sur le terrain de Mesa à Castaic (CA). Cet avion est aujourd'hui la propriété d'un pilote de Colville (WA). Voilà donc un avion agricole transformé en acteur de cinéma, mais comme beaucoup d'autres…C'est donc une hypothèse crédible, sans plus.

Tallman utilisa ses avions caméras pour filmer la scène aérienne, son Curtiss Wright JR CW1, (c/n 1145, N10967) et son Stinson L-1 (c/n 40-3102, N63230), les deux étant toujours en état de vol en Floride, chez Kermit Weeks.


Christian Santoir
    
* Film en vente sur amazon.fr

CHATQUIVIENT.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 28/11/2014 : 18:32
Last update : 28/11/2014 : 18:32
Category : - Films
Page read 2608 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!