Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

HERCULE POIROT

Année : 1989-2013
Pays : Grande Bretagne
Genre : série policière
Durée : 70 épisodes de 50 à 102 min.
Couleur

Acteurs principaux :
David SUCHET (Hercule Poirot), Hugh FRASER (Capitaine Hastings), Philip JACKSON (Inspecteur en chef Japp), Pauline MORAN (Miss Lemon)

Musique : Christopher GUNNING, Stephen McKEON, Christian HENSON

Producteurs : Brian EASTMAN, Margaret MITCHELL, Trevor HOPKINS, Karen THRUSSELL, David BOULTER.
Compagnies productrices : Picture Partnership Productions, Carnival Films, London Weekend Television, Granada, ITV Studios, A&E Television Networks, Agatha Christie Ltd., WGBH Boston, Masterpiece.

Avions :
-Supermarine Spitfire LF Mk.IXb s/n CBAF 5562, G-ASJV
-De Havilland DH.89A Dragon Rapide c/n 6264, G-ACZE
-Boeing Stearman PT-17 Kaydet
-Caudron C.270 Luciole c/n 32/6607, G-BDFM
-Volmer VJ.22 Sportsman
-Beech 18 Mk.3TM, c/n 1164, s/n 41-21149, G-BKGL
-Stampe & Vertongen SV4C, "G-AAVX"
-Douglas C-47B c/n 15290/26735, s/n 43-49474, G-AMRA
-De Havilland DH.82 Tiger Moth (en arrière plan)
-Robinson Redwing 2 , c/n 9, G-ABNX (en arrière plan)
-Douglas C-47A c/n 19347, s/n 42-100884, G-DAKS


Notre avis :

Cette série policière est issue de l'œuvre célèbre d'Agatha Christie qui fit l'objet de nombreuses éditions à la radio, à la télé, comme au cinéma. Les scenarios des épisodes tournent généralement autour d'histoires familiales se passant dans un milieu aisé, où des jeunes de bonne famille, sans argent, ont pour objectif de capter l'héritage d'un vieux parent, par tous les moyens. Il y a certes, aussi des histoires inspirées par l'actualité de l'époque et qui mettent en scènes des crimes ayant d'autres motifs, comme l'espionnage.

Cette série télévisée se distingue par le souci de la production de reconstituer avec exactitude l'ambiance des années 30, aussi bien au niveau des immeubles, des voitures, des costumes, des maquillages ou des coiffures. C'est par son climat délicieusement suranné que la série séduit. David Suchet incarne parfaitement le détective et il restera, sans doute, comme étant l'une des meilleures interprétations du personnage. Les années 30 connurent un développement rapide de l'aviation et cette série comporte quelques scènes aériennes, dans six épisodes, les seuls traités ici. Mais il a été plus difficile de trouver du matériel aérien collant exactement à l'époque.

Le Belge Hercule Poirot, est un peu, comme de nombreux Français d'aujourd'hui; il a peur en avion et il est très mal à l'aise en l'air, son estomac supportant difficilement les mouvements de l'appareil. Il a cependant une excuse car, à l'époque, les avions volaient à basse altitude et les passagers subissaient de nombreuses turbulences et autres "coups de pompe", sans parler du vacarme des moteurs...Il fallait donc avoir un estomac solide.

La plupart  des scènes aériennes ont été tournées sur l'aéroport de Shoreham (Brighton) qui se caractérise par son terminal très art déco, inauguré le 13 juin 1936. Il remplace en fait l'aéroport de Croydon, fermé en 1959, dont l'ancien terminal existe toujours, mais enserré étroitement de parkings, de commerces et d'immeubles, impossible donc d'y amener un avion.


VOL AU CHATEAU (The incredible theft) -26 Février 1989-
Saison 1 Episode 8

Le nouveau chasseur (dans le roman, on parle d'un bombardier), le "Mayfield Kestrel", est visiblement un Supermarine Spitfire LF Mk.IXb, une version qui sortit en avril 1942, et qui, avec son hélice quadripale à cône pointu, ses deux radiateurs d'intrados, ses douze pipes d'échappement, ses deux canons de 20 mm, ne ressemble que de loin, au prototype du Spitfire. Rappelons que ce chasseur fit son premier vol le 5 mars 1936, presqu'un an avant le Miles M.9 Kestrel, propulsé par un Rolls Royce Kestrel XVI, un avion d'entraînement avancé.

Le Spitfire du film est le "G-ASJV" (MH434), de la Old Flying Machine de Duxford, où il a vraisemblablement été filmé. Cet avion, construit en 1943, eut un passé glorieux au sein des squadrons 222 et 350 de la RAF. Il fut livré à l'armée de l'air néerlandaise, en février 1947 (serial H105, puis H-68) et expédié à Java. Accidenté à Semarang, en mai 1949, il fut restauré à Hallang et revola en mars 1953. Il fut alors cédé à la Force aérienne belge (SM-41), en octobre 1953. Il fut réformé en 1954, après un nouvel accident. Il fut alors acquis en 1956, par la COGEA Nouvelle (OO-ARA), une société privée travaillant pour l'armée. En 1963, il fut acheté par un ancien pilote de ligne (G-ASJV), puis en 1967, il fut loué à la société Film Aviation Services d'Elstree, qui le fit voler pour le film "La bataille d'Angleterre". Il changea une nouvelle fois de propriétaire, en 1969, puis, en 1983, il fut racheté par Ray Hanna (Nalfire Aviation, The old Flying Machine) de Duxford.

L'avion du film est recouvert d'une peinture uniforme grise, sans aucune marque. Cet avion reçut de très nombreuses décorations tout au long de sa carrière. Il apparut dans de nombreux films : Le jour le plus long (1962), Opération Crossbow (1964), La bataille d'Angleterre (1969), Un pont trop loin (1977), Piece of cake (1988), Memphis Belle (1989), la série TV Perfect Hero (1990), le téléfilm Over here (1996), Dark Blue world (2001)…


LA MAISON DU PERIL (Peril at End House)-7 janvier 1990-
Saison 2 Episode 1

Au début de l'épisode, Hercule Poirot arrive en compagnie d'Hastings, sur le petit terrain de "St. Looe" (en fait Compton Abbas, dont on reconnait l'ancien club house, tel qu'il était avant 2007), dans un De Havilland DH.89A Dragon Rapide, rouge et bleu foncé (les couleurs du King's Flight de la Brigade of Guards). C'est le DH-89A G-ACZE (c/n 6264), vendu en novembre 1934, à la compagnie Anglo-Iranian Oil Co. Ltd. Il revint en Angleterre en 1938, et fut exploité par Airwork Ltd.. En juillet 1940, il fut réquisitionné, avec le serial "Z7266". Affecté un temps, aux 6 et 7 AONS (Air Observer & Navigation School), il fut stocké au 48 MU (Maintenance Unit) d'Hawarden. En septembre 1941, il fut confié à Allied Airways [Gandar Dower] Ltd, qui le restaura. Reimmatriculé "G-ACZE", il reçut le nom de "Dawn". Accidenté, en décembre 1945, il sera réparé par De Havilland Whitney et réenregistré "G-AJGS". Il connaitra plusieurs autres propriétaires, entre 1948 et 1968. En 1969, il fut acquis par un Américain de Miami (FL), mais ne porta jamais un matricule US. Il retourna en Grande-Bretagne, en 1984, acheté par Wessex Aviation and Transport Ltd. de Chalmington, en 1985, et retrouva son ancien matricule "G-ACZE". En juin 2008, il fut vendu à Chewton Glen Aviation Ltd, de Bembridge. En 2013, il fut exporté aux USA, acheté par Training Services Inc. de Virginia Beach, avec le nouveau matricule "N1934D".

Sur le tarmac de "St.Looe", on aperçoit rapidement, en arrière plan, un Boeing Stearman tout blanc et un rare Caudron C.270 Luciole, équipé d'un moteur en étoile Salmson et d'une hélice métallique Levasseur "en planche tordue". La rareté de cet avion permet de l'identifier comme étant le G-BDFM (c/n 32/6607). Construit en 1932, il eut, avant guerre, quatre propriétaires dont l'aéroclub de Toulouse et des Pyrénées. Réquisitionné par l'Armée de l'Air en 1939, il survécut au conflit. Il revola donc, notamment au sein de l'aéroclub de Haute Marne (F-BBPT). Réformé en 1962, il fut racheté, en juillet 1975, par un Anglais qui le restaura (G-BDFM) et le produisit dans de nombreux rassemblements aériens. Il fut vendu en mai 1998 à un Toulousain. Depuis octobre 2011, il appartient à l'AJBS.

De la terrasse de l'hôtel d'Hercule Poirot, on voit, sur l'eau comme en l'air, un petit amphibie Volmer VJ.22 Sportsman d'apparence désuète. Cet appareil américain, de construction amateur, fit son premier vol en 1958 et il est donc anachronique. Celui du film est l'un des rares Volmer construits en Angleterre, en 1973. Vu la forme de sa dérive, ce pourrait être le G-BAHP.

On trouve dans cet épisode, publié en 1932, quelques allusions à l'actualité aéronautique. Des personnages parlent d'une aviatrice partie en Australie, comme Amy Johnson, qui relia seule, l'Angleterre à la grande île, entre le 5 et le 24 mai 1930. Dans le journal que lit Hastings, il y a un article sur un pilote anglais, parti faire le tour du monde en solo et dont on a plus de nouvelles, alors qu'il doit survoler le Pacifique (le scénario d'Amelia Earhart, en 1937…). Il n'y eut aucun Anglais qui entreprit ce périple, au début des années 30. Par contre, l'Américain Wiley Post fit le tour du monde en huit jours, en 1931, avec son coéquipier Harold Gatty. En 1930-1931, l'Anglaise Mary Bruce fit le tour du monde (en huit mois), comme l'Allemande Ely Beinhorn, en 1931-32, mais toutes deux prirent le bateau pour traverser les océans; des femmes avisées…


L'AVENTURE DE L'ÉTOILE DE L'OUEST (The Adventure of the Western Star) -4 mars 1990-
Saison 2 épisode 9

Celui qui s'est emparé du diamant l'"Etoile de l'ouest" pour le revendre, s'apprête, à la fin de l'épisode, à s'embarquer pour Johannesburg, dans un Beech 18 de la compagnie Imperial Airways. Si cette compagnie bien réelle reliait effectivement Londres à l'Afrique du sud, au milieu des années 30, elle ne le faisait pas avec de petits bimoteurs, mais plutôt des quadrimoteurs, comme des Armstrong Whitworth Atalanta. La scène du pesage des passagers est authentique, les avions de l'époque étant sous motorisés, chaque kilo comptait…

L'avion du film, vu à Shoreham, est en fait un Beech 18 Mk.3TM, immatriculé G-BKGL (c/n 1164, marqué sur les dérives). Cet ancien AT-7 de l'USAAF (s/n 41-21149) avait été accidenté au Texas et restauré par Beechcraft en C-45G, en 1951. Il fut livré à la RCAF (c/n CA164) en avril 1952 et affecté au Air Defence Command de Chatham (Nouveau Brunswick). En mars 1958, il passa au 104 Communication Flight, puis au Canadian Armed Force Mobile Command de Saint Hubert (Québec). En octobre 1966, il fut utilisé par la 3 Flying Training School de Portage la Prairie (Manitoba), puis par la 5 Air Navigation School de Winnipeg, jusqu'en février 1970. Réformé, il fut vendu le 2 mai 1971 à la Giltaur Space Research Corporation de Saskatoon (C-FQPD) qui le revendit, dès le 19 octobre, à Capital Air Surveys de Pembroke (Ontario). De retour d'une mission en Afrique du Nord, il fut immobilisé à Prestwick (Ecosse), suite à la faillite de l'entreprise ! C'est l'Aircraft Restoration Company de Duxford qui l'acquit en juillet 1982 (G-BKGL), pour en faire un avion d'entraînement. Il fut entièrement révisé, et de nouveau, en 1989, pour le remettre aux standards d'un avion de l'USAAF. En 1998, l'avion fut vendu à un commandant de bord de la compagnie Cathay Pacific, mais il reste basé à Duxford.


CHRISTMAS PUDDING (The theft of the royal Ruby)-24 février 1991-
Saison 3 épisode 9

Le voleur du rubis essaie de fuir dans un biplan que les voitures de la police empêchent de décoller et il finit dans un fossé ! Cet avion est un Stampe & Vertongen SV4C, immatriculé "G-AAVX". Mais ce matricule ancien correspond à celui attribué en 1930, à un hydravion Saunders Roe A17 Cutty Sark. Sa décoration originale ne permet pas de l'identifier. On sait qu'en 1994, un fuselage de Stampe de la même couleur que l'avion du film et portant le même matricule (vu sur une photo), était entreposé dans un hangar du Wycombe Air Park. En 2001, un Stampe, démantelé, était signalé au même endroit (Cf. "Wrecks and relics"- 20° édition -2006), mais avec le matricule G-AZTR, un avion réformé en 1994…Est-ce le même avion ?


LA MORT DANS LES NUAGES (Death in the clouds)- 12 janvier 1992-
Saison 4 épisode 2

Hercule Poirot se rend en Angleterre dans un Douglas C-47 de la compagnie fictive "Empire Airways". Rappelons qu'avant guerre, aucun C-47 ou DC-3 n'était immatriculé en Angleterre et qu'en 1935, on allait du Bourget à Croydon (Shoreham dans le film) en Handley Page HP.42 ou en Wibault 283 (avions totalement disparus, bien sûr). D'autre part, le DC-3 ne fut mis en service aux USA qu'en 1936.

Le Douglas du film est le "G-AMRA" (c/n 15290/26735) qui appartenait au moment du tournage à Air Atlantique de Coventry. Ce C-47B de l'USAAF (s/n 43-49474), construit en 1944, avait été livré à la RAF comme Dakota IV (serial KK151). Il servit au sein des 243, 525 et 283 squadrons, entre autres. En mars 1952, il fut vendu à la compagnie Starways (G-AMRA). En avril 1953, il fut revendu à Airworks qui l'utilisa pour faire du transport sous une identité militaire temporaire (XE280), afin d'éviter certains difficultés diplomatiques…Sept mois plus tard, il passa chez Transair, trois ans avant qu'Airworks en prenne le contrôle. En juillet 1960, il était chez British United Airways et en 1962, chez Morton Air Services. En 1969, il volait pour British United Island Airways et sera acquis en 1970, par British and Commonwealth Shipping Company. BUIA deviendra British Island Airways en juillet 1970, où il servira un temps. Puis il fut revendu à Macedonian Aviation (15 mars-30 décembre 1974), Humber Airways (30 décembre 1974-8 Juillet 1975), Intra Airways de Jersey (25 août 1976-7 juillet 1978), puis à Lease Air (juillet 1978-21 octobre 1981) qui le fit voler sous le nom d'Eastern Airways. En octobre 1981, il fut racheté par Air Atlantique qui le loua à de nombreuses petites compagnies locales. Restauré en 2000, cet avion à la carrière bien remplie, continue à faire du transport de fret et, occasionnellement du transport de passagers, mais sa cabine n'a pas l'aménagement luxueux de l'avion qui emporte Hercule Poirot.

En arrière plan, devant le terminal de Shoreham airport, on voit deux De Havilland Tiger Moth et un rare Robinson Redwing 2  "G-ABNX" (c/n 9) de 1931.


LE COUTEAU SUR LA NUQUE (Lord Edgeware Dies)-19 février 2000-
Saison 7 épisode 2.

Hastings revient en Angleterre dans un Douglas C-47A de la compagnie fictive "Aero Argentinas" (raison sociale qui ressemble à Aerolinas Argentinas, une compagnie fondée en mai 1949…), portant le vrai faux matricule "LV-FYI". Ce matricule était effectivement celui d'un C-47 (c/n 19524, s/n 43-15058) qui appartenait dans les années 60, à la compagnie ALA (Aerotransportes Litoral Argentino). Il sera accidenté en décembre 1973 à Las Heras. On revoit le LV-FYI, vers la fin du feuilleton, quand le meurtrier essaie de prendre la fuite. Faut-il préciser que vers 1935, aucune compagnie argentine ne faisait la ligne Buenos Aires-Londres, encore moins avec des C-47…Ce n'est qu'en 1946, qu'un Douglas DC-4 de la compagnie FAMA (Flota Aérea Mercante Argentina) relia l'Argentine à Paris et à Londres.

L'avion du film est de couleur sombre, vraisemblablement kaki, avec des raies blanches le long du fuselage et le drapeau argentin sur le gouvernail. Il s'agissait du C-47 "G-DAKS" (c/n 19347, s/n 42-100884) acquis par Ace High Limited en mai 1980. Il avait été livré à la RAF comme Dakota III, avec le serial TS243 et réformé en 1947. Il ne reçut un matricule civil (G-DAKS) qu'en septembre 1979, quand il fut acquis par Trading As Aviation Enterprises. Depuis décembre 1998, il est inscrit au nom de Aces High US Inc. (N147DC). Il a participé à plusieurs films avec différentes décorations. En 1989-1990, il servit de figurant dans "Memphis Belle"; il apparut dans les séries "Tenko" (1981/84), "Band of Brothers" (2000), dans le téléfilm "Sword of Honour" (2001), dans les films "Shining Through" (1992), "Charlotte Gray" (2001) et "Red Tails" (2012)…

Sur le tarmac de l'aéroport de "Croydon" (en fait, le terrain de Shoreham), on entrevoit, à travers les fenêtres de la cafeteria, deux De Havilland DH.82 Tiger Moth, tout jaune.


Christian Santoir

*Série à acheter sur amazon.fr

Hercule1.jpg
 

Hercule2.jpg

Hercule3.jpg

Hercule4.jpg

Associated keywords

Creation date : 06/04/2015 : 10:17
Last update : 06/04/2015 : 10:17
Category : - Series
Page read 3281 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!