Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

COUP D'ECLAT
Vo. After the sunset

 

Année : 2004
Pays : Etats-Unis
Genre : thriller
Durée : 1h 37 min.
Couleur

Réalisateur : Brett RATNER
Scénario : Paul ZBYSZEWSKI

Acteurs principaux :
Pierce BROSNAN (Max Burdett), Salma HAYEK (Lola Cirillo), Woody HARRELSON (Stan Lloyd), Don CHEADLE (Henri Mooré), Naomie HARRIS (Sophie).

Musique : Lalo SCHIFRIN     
Photographie : Dante SPINOTTI     
Producteurs : Beau FLYNN, Jay STERN, Tripp VINSON
Compagnies productrices : New Line Cinema, Firm Films, Contrafilm, Rat Entertainment

Avions :
-Grumman G-73 Mallard  c/n J-30, N130FB
-Canadair CL-600-2A12  c/n 3006, N601JG


Notre avis :

Un voleur professionnel de grand talent, Max Burdett, assisté de sa belle complice, Lola, a volé le second des trois célèbres diamants, dits "de Napoléon", qui était sous la protection de l'agent du FBI, Stanley Lloyd. Grâce à un système ingénieux, Max avait pris le contrôle, à distance, du fourgon transportant Stanley et le bijou. Après avoir réussi leur coup, Max et Lola s'envolent pour couler des jours heureux dans les Bahamas, à Paradise Island, séduits par les magnifiques couchers de soleil de cette île paradisiaque. Mais un jour, Stanley réapparait. Il refuse de croire que Max a pris sa retraite. Il pense qu'il a pour projet de voler le troisième diamant de Napoléon qui doit arriver sur l'île, comme par hasard, dans un bateau de croisière où il est exposé. Max sympathise avec Stanley et lui offre une magnifique suite dans un palace. Peu après, Stanley, qui apprécie l'ambiance locale, est arrêté par un agent de la police, la belle Sophie. Il lui avoue qu'il est du FBI, en mission, pour surveiller Max. Ce dernier est contacté par le plus grand gangster de l'île, Mooré, qui lui demande de l'aider à dérober le diamant, afin de financer ses œuvres sociales…Max accepte, mais il lui fournit un faux plan. Quand Lola comprend que Max a repris ses vielles habitudes, elle le met dehors. Le lendemain, Sophie apprend que Stan a été suspendu par le FBI depuis trois mois et qu'il est sur l'ile pour son propre compte. La nuit précédent le départ du paquebot, Max profite d'une plongée nocturne avec Lola et Stan, pour dérober le diamant; l'homme de Mooré s'est fait prendre à bord, ce qui a crée une utile diversion. Le lendemain, apprenant le vol, Lola est très en colère et fait sa valise. Stan au contraire est hilare; il confie à Max qu'il a trouvé la cachette où il avait été déposé le diamant et qu'il s'en est emparé, après avoir laissé Max faire le travail pour lui ! Max doit reconnaître sa défaite. Il se précipite à l'aéroport pour retrouver Lola, sur  le point de partir. Il lui promet qu'il ne recommencera plus et elle reste. Peu après, devant la mer, aux côtés de Lola, Max s'amuse, comme autrefois, à contrôler la voiture de Stan qui s'apprêtait à rentrer aux USA avec le troisième Napoléon…


Il y a beaucoup d'invraisemblances dans ce petit film dont le genre hésite entre le policier et la comédie. Comment Max a-t-il pu prendre le contrôle d'un SUV qui n'est pas équipé pour cela ? Pourquoi Lola, déguisée en clochard, a-t-elle besoin de prendre le code d'identification du véhicule, alors qu'il a déjà été modifié par Max (quand ? comment ?) ? La plongée sous-marine dans une vielle épave (un exercice très dangereux, de nuit) est aussi un peu tirée par les cheveux. Max aurait-t-il eu le temps de s'éclipser, sans se faire remarquer, pour monter à bord du paquebot, voler le bijou et revenir. Comment Stan, un agent du FBI, peu expert en plongée sous-marine, qui plus est, de nuit, accepte d'accompagner le couple de voleur ? etc...Par contre, il est vrai qu'en 2004, pour aller aux Bahamas, on pouvait encore prendre de vieux hydravions qui reliaient la Floride à Bimini, Cat Cay, Nassau. Mais cela n'allait pas durer, ces appareils anciens nécessitant un entretien délicat, surtout en ambiance marine. Ils seront remplacés dès 2006, par des avions terrestres beaucoup moins pittoresques.


Les avions du film :

Lola et Max arrivent aux Bahamas dans un Grumman G-73 Mallard de la compagnie Chalk's Ocean Airways, que l'on revoit vers la fin du film, sur sa base de Miami, dans l'île Watson.

Cet amphibie (N130FB, c/n J-30) sera livré en 1947 à la compagnie Texaco, avec le nom de "Texaco 61" avec le matricule "N3500", qui sera changé en "N1627", en 1955. Il sera transformé en août 1980, en G-73T, par Frakes Aviation, avec l'installation de deux turbopropulseurs PT-6A-34. En 1986, il fut vendu à Virgin Island Seaplane Shuttle de St Croix et reimmatriculé N630SS. En 1987, il retournera chez Frakes Aviation, pour être reconfiguré en transport de passager. En 1991, il fut acheté par la compagnie Chalks International Airline de Miami (FL). L'avion volera sous le nom de Flying Boat Inc. en 1991, à Fort Lauderdale (FL), et en juillet 1992, avec le nouveau matricule "N130FB", baptisé "Paradise Islander", et en 1997, sous le nom de Pan Am, puis Caribbean Airline Services, de Puerto Rico, en août 1998, Pan Am Air Bridge  de Miami, avec le nom "Clipper Cuba Libre", en décembre 1998. En décembre 1999, il sera acquis par Seaplane Leasing LLC, de Fort Lauderdale, mais loué à Chalk's International. Il sera accidenté à Paradise Island, à l'amerrissage, en février 2002. Il changera de propriétaires, en mars 2005, avec Seaplane Adventures LLC de Greenwich (CT), mais restera toujours exploité par Chalk's. En février 2007, l'avion était stocké sans moteurs et sans dérive, donc réformé. Chalk's cessa ses activités en 2007, suite au grave accident d'un Grumman Mallard, survenu en décembre 2005 (l'avion perdit une aile, suite à la rupture du longeron…), dans lequel la maintenance de la compagnie fut mise en cause, ce qui conduisit au retrait de sa licence d'exploitation. En avril 2012, il fut acquis par West Coast Flying Boats Inc., pour servir de réserve de pièces détachées. En septembre 2012, il était stocké sur l'aéroport de Victoria, en Colombie Britannique.

Stan s'apprête à embarquer dans un Canadair CL-600-2A12 (N601JG, c/n 3006) de Challenger Aircraft Charters Llc de Newport Beach (CA), mais il n'est pas sur le "Bahamas Island Airport" (un aéroport fermé en 1999), comme marqué sur le fronton du terminal, mais plutôt,  sur le tarmac de l'aéroport municipal de Santa Monica, en Californie, devant le bâtiment de la Gunnell/Northfield Property, qui abrite depuis 2011, le terminal VIP de la société Burgess (spécialisée dans la vente de yachts de luxe), à proximité de lieux tels que, Beverly Hills, Bel Air, Brentwood et Malibu…

Ce jet d'affaires fut construit en 1983 (C-GLXY) et vendu aux USA (N372G) à General Electric. En 1993, il fut immatriculé en Suisse (HB-IKX) au nom de General Electric Capital AG. Il revint aux USA en 1996 (N372G). En novembre 1997, il fut acquis par Bombardier Capital Inc. En avril 1998, il sera loué un mois, à la compagnie Zimry AVV d'Aruba (P4-TAM); il fut, juste après, reimmatriculé "N606BA". En mars 2000, il fut loué à la filiale de la compagnie charter Execujet, en Afrique du sud (ZS-ONL). Il revint en octobre chez Bombardier Capital avec un nouveau matricule "N256SD". En juin 2001, il fut racheté par la société de courtage EAC Sales Corporation (N601JG) qui trouva rapidement un acheteur, en la compagnie Challenger Aircraft Charters de Newport Beach (CA), en juillet 2001.

Christian Santoir

* Film à acheter sur amazon.fr

COUPDECLAT.jpg
 

Associated keywords

Creation date : 25/04/2015 : 07:45
Last update : 25/04/2015 : 07:45
Category : - Films
Page read 2351 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!