Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

DHARTI
Vo. ਪਰਤੀ

(Jachère)

 

Année : 2011
Pays : Inde
Genre : drame
Durée : 1 h 52 min.
Couleur

Réalisateur : Navaniat SINGH     
Scenario : Manoj JHA

Acteurs principaux :
Jimmy SHERGILL (Jay Singh), Surveen CHAWLA (Bani), Rannvijay SINGH (Heera Singh), Rahul DEV (Nachattar Singh Virk), Prem CHOPRA (Baljit Singh Wadala), Binnu DHILLON (Babbar Singh)

Musique : Jaidev KUMAR
Photographie : Harmeet SINGH
Producteurs : Darshan Singh GREWAL, J.S. KATARIA, Jimmy SHERGILL
Compagnies productrices : Best Film, Jimmy Sheirgill Productions

Avions :
-SEPECAT Jaguar 1B
-SEPECAT Jaguar 1S
-MiG-21/93 Bison
-MiG-29B<
-Mil Mi-17

 

Notre avis :

Ce film est la première production à caractère politique de l'industrie du cinéma du Pendjab. Malgré son titre, ce film n'a rien à voir avec le monde agricole... Ce film n'est pas non plus un film d'aviation, malgré ses affiches montrant un des principaux personnages, un officier de l'armée de l'Air indienne, installé dans un cockpit ou figurant à côté de son avion. Mais, apparemment, les avions sont, ici, juste pour rehausser l'intérêt du film.

L'histoire est centrée sur la famille Wadala, fortement impliquée dans la vie politique de l'état du Pendjab. Son chef, Baljit Singh Wadala est un leader politique important qui préside le parti au pouvoir. Quand il décide de faire élire au poste de premier ministre, son fils aîné, cela suscite la jalousie du chef de la jeunesse, Nachattar Singh Virk, qui quitte le parti en ralliant à lui de nombreux partisans. Jay Singh Wadala, le fils cadet de Baljit, a quitté la famille, ne voulant pas devenir un homme politique, ce qui a entraîné la rupture avec son père. Il a préféré mener une carrière de pilote de chasse, dans l'armée de l'Air. Un jour, à l'occasion d'une campagne de recrutement pour l'armée, il retourne dans sa ville natale, mais il ne rend pas visite à sa famille. Cependant, il renoue avec son frère, le premier ministre. Un soir, celui-ci est tué devant ses yeux, par un véhicule qui prend la fuite. Nachattar est nommé à sa place. Pour trouver le coupable, Jay revient à la maison et se réconcilie avec son père. Il entre en politique et fait partie du bureau de son parti. Nachattar échappe de peu à un attentat, lors d'un meeting, mais il est tué un peu plus tard, dans l'explosion de son véhicule ! D'autres morts surviennent et Jimmy sera finalement capable de trouver le coupable qui n'est autre qu'un proche collaborateur de son père. Après toutes ces émotions, Jay sera réconforté par sa petite amie, la belle Bani...


La politique en milieu sikh, telle qu'elle est montrée dans le film, semble être un monde très violent. Les dirigeants sont entourés d'une garde armée, le doigt sur la gâchette, pendant leurs déplacements comme dans leurs maisons. Pas question pour un dirigeant sikh, de se déplacer en scooter…Comme dans tous les pays de culture très traditionnelle, formatée par la religion (la première image du film est le temple d'or d'Amritsar), la fracture culturelle est grande, entre des hommes âgés, barbus, enturbannés, des femmes en salwar et une jeunesse occidentalisée, en blouson de cuir, jeans, avec Ray Ban, et cheveux courts (un vrai Sikh ne doit pas se couper les cheveux). Quant aux hommes politiques qui veulent créer une dynastie qui s'accroche au pouvoir, cela existe partout, même chez nous, hélas...

La promotion du film a été largement associée à l'armée de l'Air Indienne, bien que celle-ci n'ait aucun rôle dans le scenario. Le squadron leader Jay passe son temps à se promener en combinaison de vol ou en uniforme; il est rarement dans son cockpit et le plus souvent, au volant de puissantes voitures allemandes ou en boite de nuit.

Le plus important, ici, ce sont les avions, filmés sur la base d'Ambala. C'est sans doute le seul film où le SEPECAT Jaguar est mis en valeur et où on le voit de près.


 Les avions du film :

Le principal avion du film est donc le SEPECAT Jaguar, qui était déjà apparu furtivement dans le film indien "Agni Pank" (2004). On en voit plusieurs exemplaires au sol, de très près, au décollage, à l'atterrissage, et même en vol (plus rarement). On peut observer deux types, un modèle biplace d'entraînement, Jaguar IB (dont le serial JT054, construit en Angleterre, par BAC Warton), et plusieurs monoplaces d'attaque au sol, Jaguar IS (serials JS106, JS110, JS102, JS223, JS207; les deux derniers sont des Jaguar Shamsher, construits sous licence, par HAL). On notera la barre, au sommet de la dérive, qui est un détecteur radar. Lors d'une scène de décollage, très brève, on remarque que la caméra a été installée dans un cockpit, dans la place arrière d'un Jaguar IB.

Ces avions appartiennent au n° 14 squadron "The bulls" (devise : Strength will Conquer) qui fut la première unité indienne à être équipée du Jaguar, en 1979. Jay en porte l'insigne sur sa combinaison, ainsi que le badge de type, avec la mention "Jaguar 1000 hours+" sur l'épaule. En 2011, le n° 14 squadron était basé à Ambala (dont on reconnait le bâtiment principal, avec, devant, un Folland Gnat, fixé sur un pylône), où furent tournées plusieurs scènes.

L'IAF montre aussi ses avions de chasse, en service, en 2011. On voit ainsi des MiG-21/93 Bison à l'atterrissage et au décollage. Le Bison, avec un pare-brise sans armature, est la version modernisée du MiG-21 et il ne sera retiré du service qu'en 2022-2025. Un camarade de Jay, porte sur son épaule le badge de type du MiG-21. Il porte également sur la poitrine l'insigne du n° 3 squadron "Cobras", une unité basée à Ambala en 2011, et qui vole sur cet avion.

On assiste également à l'atterrissage d'un MiG-29B (KB708). On en voit bien d'autres en arrière plan, alignés sur le parking d'Ambala. Ils appartiennent au n° 47 squadron "Black Archers", basé normalement à Adampur, depuis 1997. Ils ne portent pas l'insigne de l'unité sur le fuselage. Ce type d'appareil est toujours en service, après de multiples modernisations.

Pour aller faire sa conférence à des étudiants (au CIIS Institute of Science and Technology de Mohali/Ajitgarh), Jay emprunte un hélicoptère Mil Mi-17. Après cette séquence, survenant à la quarantième minute, on ne voit pratiquement plus aucun avion.


Christian Santoir

*Film à visionner sur Youtube

DHARTI.jpg
 

Associated keywords

Creation date : 08/05/2015 : 17:21
Last update : 08/05/2015 : 17:21
Category : - Films
Page read 2464 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!