Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

ABITURIENTKA
Vo. Абитуриентка

(La bachelière)

 

Année : 1974
Pays : URSS
Durée : 1h 18 min.
Genre : drame
Couleur

Réalisateur : Alex MISHURIN
Scénario : Oles GONCHAR

Acteurs principaux :
Irina SHEVCHUK (Galya Gritsenko), Merzlikin NIKOLAI (Nikolai, l'enseignant), Sergei MARTYNOV (Victor, le radio), Natalia NAUM (Maria Gritsenko, la mère de Gali), Irina BUNIN (Elena, professeur de l'institut, la mère de Victor)

Photographie: Nicholas KULCHITSKII, Alexei PROKOPENKO
Musique : Platon MAIBORODA     
Compagnie productrice : Studio cinématographique A. Dovzhenko

Avions:
-Antonov An-24 CCCP-46807, c/n 57302109
-Antonov An-24B CCCP-46293, c/n 77303805
-Tupolev Tu-104B  CCCP-42382, c/n 0 2 14 03
-Tupolev Tu-104B  CCCP-42430, c/n 9 2 07 02
-Tupolev Tu-104B  CCCP-42444, c/n 9 2 10 01
-Antonov An-2TP CCCP-41347, c/n 1G65-22

 

Notre avis :

Ce film relate un fait réel, le premier détournement d'un avion sur le sol soviétique, le 15 octobre 1970. Deux hommes d'origine lituanienne, du nom de Brazinka, un père et son fils mineur (treize ans), détournèrent un avion de l'Aeroflot avec 46 passagers à bord. Le vol 244 venait de décoller de Batoumi en direction de Soukhoumi, en Géorgie. Après avoir tué l'hôtesse qui voulait avertir les pilotes et blessé trois membres d'équipage et un passager, ils forcèrent le copilote à atterrir à Trébizonde en Turquie. Les deux hommes furent jugés en Turquie, ce pays refusant de les extrader vers l'URSS.

Le film commence quand un groupe d'hôtesse de l'Aeroflot accueille chaleureusement Galya, une nouvelle recrue. Il y a là également Victor, son petit ami, qui est radionavigant. Galya procède ensuite les passagers pour un nouveau vol. Peu après le décollage, un des passagers lui demande de remettre une lettre au commandant de bord. Elle comprend tout de suite de quoi il retourne et se précipite pour avertir les pilotes. Mais le terroriste la tue alors qu'elle refuse de lui donner accès au cockpit. Pendant ce temps, un autre terroriste, qui est son fils, menace les passagers avec une grenade. C'est alors que Galya revoit toute sa jeunesse, en une série de flashbacks, remontant à sa prime enfance, passée dans un kolkhoze. Le film insiste sur ses difficultés au collège, mais aussi sur son échec, quand elle se présente à l'école de formation des hôtesses de l'air. C'est grâce à l'aide de son ami Victor, un radio navigant, qu'elle pourra enfin entrer à l'école et en sortir, au bout d'un an, avec son diplôme. Avant d'effectuer son premier vol comme hôtesse, elle va rendre visite à ses parents. Puis on revient au début du film. Alerté par le bruit du coup de feu, Victor sort du cockpit mais il reçoit une balle. Le terroriste tire alors sur les pilotes et le mécanicien. Victor parvient néanmoins à s'emparer de son pistolet qui s'est enrayé, alors que des passagers maîtrisent son fils, armé d'une grenade. Le détournement n'aura donc pas eu lieu, grâce au sacrifice de Galya.

L'hôtesse tuée, Nadezhda Kurchenko, avait dix neuf ans et devait se marier trois moins plus tard. Dans le vrai détournement, comme dans le film, on voit le pilote, le navigateur et le mécanicien être touchés par Brazinka. Le copilote s'en sortit de justesse, la balle qui lui était destinée s'étant logée dans un montant de son siège. Si tout l'équipage avait été tué, on ne voit pas très bien comment les Brazinka se seraient tirés d'affaire...Le scenario diffère cependant de la réalité, quand, tout à la fin du film, un des membres d'équipage attaque, malgré sa blessure, Brazinka. Mais il fallait faire de Galya, l'hôtesse de l'Aeroflot, non seulement, une victime, mais une héroïne, en insistant sur son courage, tant dans sa vie privée, que dans sa vie professionnelle.

La majeure partie du film est donc consacrée à l'histoire de Galya. Tuée à la huitième minute du film, il faut attendre la soixantième pour retrouver un avion. Les avions ont été filmés sur l'aéroport de Kiev-Boryspil, difficilement identifiable, à moins d'étudier minutieusement les arrière-plans. Cet ancien aéroport militaire avait été ouvert au trafic civil le 7 juillet 1959, avec des liaisons vers Moscou et Leningrad. En 1965, fut ouvert un nouveau terminal.

 

Les avions du film :

Le film ouvre sur le décollage d'un Tupolev Tu-104, puis, juste après, un Yak-40, tout sorti, se pose vent de travers sur l'aérodrome de Kiev (?). Le Yak est remplacé par un Tu-104B (CCCP-42430) qui va se garer. Il passe derrière d'autres Tu-104, dont le "CCCP-42382" et un Tupolev Tu-134. On voit peu après, beaucoup d'autres Tu-104, sur le tarmac, derrière des colonnes de passagers qui rejoignent à pied le terminal, alors que d'autres, plus chanceux, descendent de petits trains sur roue, des Riga (construit par RAF, en Lettonie), typiques des aéroports soviétiques de l'époque.

Le Tupolev Tu-104B "CCCP-42382" (c/n 0 2 14 03) avait été mis en service par l'Aeroflot en juin 1960 et basé à Kiev-Boryspil. Il y fut réformé et stocké, en décembre 1976 et ferraillé l'année suivante. Le Tu-104B  CCCP-42430 (c/n 9 2 07 02) que l'on voit passer plus tard, devant le bâtiment de la tour de contrôle de Boryspil, fut livré à l'Aeroflot en juin 1959 et basé à Moscou-Vnukovo, puis à Leningrad-Pulkovo, en septembre 1961. Le 16 avril 1974, il faillit entrer en collision avec un Ilyushin Il-62M (CCCP-86700), près de Leningrad. Il sera réformé à Pulkovo, en 1977.

On voit le Tu-104B  CCCP-42382 (c/n 8 35 06 02) se diriger vers la piste. Il avait été enregistré au nom de l'Aeroflot en juin 1958 et basé à Moscou-Vnukovo. Il fut successivement transféré à Pulkovo en décembre 1967, puis en Sibérie occidentale en mai 1977. Réformé en 1978, il fut convoyé de Novossibirsk-Tolmatchëvo à Novossibirsk-Berdsk. C'est là qu'en 2009, une femme pilote et mathématicienne, Maria Karmanova, décida de commencer sa  restauration en vue d'en faire un modèle d'exposition statique, entièrement équipé.

Quand Galya marche fièrement sur le tarmac, pour rejoindre son avion, elle passe devant plusieurs autres Tu-104, dont le Tu-104B CCCP-42444 (c/n 9 2 10 01). Il fut le premier avion à effectuer un vol régulier à partir de Moscou-Domodedovo, le 25 mars 1964, lors de l'inauguration de l'aéroport. Il fut transféré à l'Aeroflot en Ukraine, à Odessa, en janvier 1973. Le 17 mars 1979, peu après son décollage de Moscou-Vnukovo, une panne moteur l'obligea à faire demi tour, mais il effectua un atterrissage trop court (58 morts, 61 rescapés). L'avion était en surcharge et le pilote avait peu d'heures sur ce type.

L'avion qui est fatal à Galya est un Antonov An-24, identique à celui du vrai détournement (An-24B CCCP-46256). Quand les passagers embarquent, il s'agit de l'An-24 CCCP-46807 (c/n 57302109), pris en charge par l'Aeroflot en décembre 1965 et affecté en Ukraine, à Dniépopetrovsk. Il sera détruit à l'atterrissage, le 16 janvier 1979, en approche de Minsk, suite à un problème de givrage. Quand il décolle, il devient l'An-24B CCCP-46293 (c/n 77303805). Pris d'abord en charge par l'Aeroflot en Géorgie, en novembre 1967, cet appareil fut transféré en mai 1972, à Kiev. En juin 1993, il fut reimmatriculé UR-46293 et mis en ouvre par Air Ukraine. Il sera radié des registres en 2001.

On remarquera l'escalier repliable à l'intérieur de la cabine, très simple et fiable, sa manœuvre étant manuelle...La cabine comprend des rangées de quatre sièges de front (2+2). On a juste un aperçu du cockpit où prenaient place les pilotes, mais aussi un radio et un mécanicien.

Le dernier avion du film est un Antonov An-2TP, avec lequel Galya vient voir sa famille, dans un kolkhoze. Immatriculé "CCCP-41347" (c/n 1G65-22), il fut livré à l'Aeroflot en juin 1965 et ferraillé en février 1988.


Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube



 

ABITURIANKA.jpg



 

Associated keywords

Creation date : 13/05/2016 : 08:57
Last update : 13/05/2016 : 08:57
Category : Movies files - Films
Page read 2253 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!