Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LA FIEVRE DE L'OR
Vo. Mother lode

Année : 1982
Pays : Etats-Unis
Genre : aventure
Durée : 1 h 41 min.
Couleur

Réalisateurs : Charlton HESTON, Fraser C. HESTON
Scénario : Fraser C. HESTON

Acteurs principaux :
Charlton HESTON (Silas McGee / Ian McGee), Nick MANCUSO (Jean Dupre), Kim BASINGER (Andrea Spalding), John MARLEY (Elijha), Dale WILSON (Gerrard Elliot), Rocky ZANTOLAS (George Patterson)

Musique : Kenneth WANNBERG     
Photographie : Richard LEITERMAN     
Producteurs : Fraser C. HESTON, Peter SNELL, Martin SHAFER Compagnie productrice : Agamemnon Films

Avions :
- Cessna U206G c/n U206-06033, C-GJGX
- Cessna A185F (c/n 18504187, C-GIRN
- De Havilland Canada DHC-2 c/n 274, C-GHCT


Notre avis :

"La fièvre de l'or" est une œuvre familiale impliquant des membres de la famille de Charlton Heston. Alors qu'il réalisa le film, tout en ayant un des principaux rôles, son fils Fraser Clarke participa à l'écriture du scénario et fut le producteur du film. La femme de Charlton Heston, Lydia, fut photographe de plateau. Enfin, c'est la société familiale Agamemnon qui produisit le film.

Quand son mari, Georges, un orpailleur, disparait après un vol dans les solitudes montagneuses de la Colombie Britannique, Andrea Spalding demande à Jean Dupré, un pilote casse-cou, de bien vouloir l'aider. Celui-ci est justement libre, après avoir eu un différent avec un cadre de l'entreprise qui l'employait. Croyant que le mari d'Andrea a découvert un riche filon, il accepte. Dupré et Spalding s'envolent dans un petit hydravion qu'il a acheté d'occasion. En route, l'avion a une panne, et c'est un pécheur indien, Elijah, qui répare le moteur, mais il leur conseille aussi d'éviter de se rendre à Headwater, leur destination. Ils s'y rendent néanmoins, mais Dupré rate son amerrissage et l'avion capote. Jean et Andrea s'en tirent sans mal et peuvent récupérer leurs bagages. Plus tard, ils rencontrent Silas McGee, un prospecteur un peu fou, qui vit comme un ermite, depuis près de trente ans, à côté de son filon d'argent. Il les emmène visiter sa mine, plutôt délabrée, et qui est en partie envahie par l'eau d'une rivière toute proche. Jean et Andrea découvrent finalement l'avion de Georges, au fond d'un lac, et pensent que c'est Silas qui l'a tué. Silas est prêt à tout, pour défendre sa mine et éliminer les intrus, comme il l'a fait avec Georges. Une nuit, Andrea est attaquée par le frère de Silas, Ian, qui est encore plus dément que son frère, auquel il ressemble beaucoup. Jean le tue peu après, car il croit qu'il a assassiné Andréa, qui a disparu. Mais il la retrouve, dans leur campement ! Jean commence à être saisi par la fièvre de l'or et passe de plus en plus de temps à faire des recherches dans la mine. Précipité au fond d'un puits par Silas, Jean parvient à s'en sortir. Il va libérer Andréa que Silas s'apprêtait à tuer à coups de hache ! Silas sera tué pour de bon. Jean repart avec Andrea, après avoir découvert une grosse pépite d'or qu'il donne au pécheur indien qui vient les chercher...

En dehors d'une ambiance très sombre, ce film se caractérise par de scènes aériennes étonnantes que l'on ne s'attend pas à trouver ici. La production a même intégré au film, un véritable accident d'avion qui survint lors du tournage, sans dommage pour personne, heureusement. Les cascades aériennes ont été effectuées par Malcolm Falconer et Joe C. Hughes. Elles ont été filmées, à partir d'un hélicoptère, par Art Scholl, qui dans les années 80, a travaillé pour plus de trente six films et séries télé. Mais, après vingt deux minutes, le film se passe essentiellement sur le plancher des vaches et même à plusieurs dizaines de mètres en dessous, dans une mine et dans le noir !

Le tournage eut lieu, en partie, à Vancouver et dans les environs du lac Lovely Water, non loin de Squamish (BC), les scènes aériennes ayant été tournées le long de la Fraser River Valley.


Les avions du film :

Jean atterrit sur la piste "14" du petit terrain de Squamish airport (BC), avec le Cessna U206G (C-GJGX, c/n U206-06033) de l'entreprise fictive "Mollyco Enterprises", après s'être livré à une étonnante séance de voltige avec looping et tonneaux, à basse altitude, au milieu des montagnes, qui plus est. Faut-il préciser que le Cessna n'est pas du tout qualifié pour ce genre d'exercice...Ce Cessna avait été importé au Canada en 1980, et enregistré au nom de Bryant Aviation Services Ltd. en avril 1983. L'avion aurait donc été fourni par Cessna Aircraft Corp. au Canada qui est remercié dans le générique de fin. Le C-GJGX connaîtra six autres propriétaires : S & M Aviation Ltd de Meadow Lake (SK), George Maryk puis Tall Timber Aviation Ltd de Lac du Bonnet (MB), Bruce Oneschuk d'East Selkirk (MB), Wayne Smith de Lac du Bonnet (MB). Il sera exporté aux USA, en avril 2006, acquis par une société du Wisconsin (N360DL).

Une fois atterri, alors que l'avion roule vers le parking, Jean saute de l'avion, laissant un cadre de Mollyco, tout seul, à bord ! Ce dernier ne sait que faire et semble ignorer que l'avion dispose de freins et d'une clé de contact qu'il suffit de tourner, pour arrêter le moteur...L'avion, livré à lui même, retourne sur la piste, juste au moment où un autre Cessna est en courte finale. Pour éviter le Cessna de Mollyco, son pilote remet brusquement les gaz, en poussant à fond la manette.

Ce dernier Cessna est un A185F (C-GIRN, c/n 18504187), importé en 1980, et enregistré au nom de Keith Jabert, un particulier de Winnipeg (MB). Il aura, à partir de 1982, quatre autres propriétaires : Bissett Air Services Ltd. de Bissett (MB), Prairie Flying Service Ltd. de Regina (SK), Ferring William d'Armstrong (ON), Osnaburgh Air ways Ltd. de Pickle Lake (ON). En 2004, il fut exporté aux USA et vendu (N159DT) à un particulier du Minnesota.

Mais le principal avion du film est un De Havilland Canada DHC-2 (C-GHCT, c/n 274), celui de Jean. Il n'apparaît pas très net avec une porte en contreplaqué qui tombe à l'eau quand on l'ouvre ! A-t'il son certificat de navigabilité ? On voit l'avion amarré au Flight Centre Seaplane de Vancouver. Il décolle du port, face à l'ouest, puis survole le Lyons Gate Bridge et le Parc du Phare.

Il s'agit d'un avion livré le 6 juin 1952 à l'US Army (s/n 51-16803, c/n 274/1088), un L-20A (n° 90), redésigné U-6A, en 1962. Réformé en Allemagne, en février 1973, il fut vendu "en l'état", en avril 1974, et enregistré au nom de L.E. Prudent Reality Ltd., de Terrace (BC) avec le matricule "C-GHCT". En mai 1974, il fut loué à une compagnie locale Trans-Provincial Airlines Ltd., puis en novembre 1978, à Mardor Logging Ltd de Britannia Beach (BC) qui finira par l'acheter, en 1979. Mais dès avril 1980, l'avion est revendu à Frederick Arthur May, de Richmond (BC), qui le loua rapidement à la compagnie locale Tradewinds Aviation Ltd. en septembre 1980.

C'est le 16 septembre 1981, lors du tournage, que l'avion fut accidenté, quand il fit un amerrissage un peu dur, sur le lac Lovely Water, alors que Joe C. Hughes était aux commandes. Atterrir sur un lac sans aucune vague est très délicat, car on peut être victime de l'effet miroir qui ne permet pas d'évaluer correctement sa hauteur par rapport à la surface des flots. L'avion heurta l'eau de l'aile droite, puis de l'aile gauche, avant de se retourner. C'est cet accident qui fut intégré au film. On constate que l'avion a relativement peu souffert, à l'exception de son aile gauche. Il flotte sur le dos, totalement immergé, soutenu par ses flotteurs intacts. En septembre 1982, il sera récupéré et d'abord évacué sur Winnipeg. Il fut radié en mai 1987.

En 1992, il sera reimmatriculé "C-GSIH" et sera inscrit au nom de Southern Interior Flight Centre Ltd., de Kelowna (BC). L'avion fut entièrement restauré, remis sur ses roues, avec de nouvelles ailes STOL. En novembre 1994, il sera exporté aux USA, où il sera immatriculé "N323RS", au nom de Robert Saielli, de San Diego (CA). Il changera plusieurs fois de propriétaires : Beaver Aviation, de San Diego-CA, Jon Strom, d'Englewood-CO, Strom Corporation de Wilmington-(DE), le dernier étant Legend Airways of Colorado, de Morrison, CO, en novembre 2000.

Enfin, sur l'aéroport de Squamish, on aperçoit en arrière plan, deux hélicoptères Bell 206 Jet Ranger.

Christian Santoir

*Film disponible sur Priceminister

                 

FIEVREDELOR.jpg
Associated keywords

Creation date : 30/09/2016 : 22:09
Last update : 30/09/2016 : 22:09
Category : - Films
Page read 1466 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!