Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

PROJET RPM
Vo. RPM

 


Année : 1998
Pays : Grande Bretagne/Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 31 min.
Couleur

Réalisateur : Ian SHARP
Scénario : J.P. GARDNER, Donald CAMMELL

Acteurs principaux :
David ARQUETTE (Luke Delson), Emmanuelle SEIGNER (Michelle Claire), Famke JANSSEN (Claudia Haggs), Steve JOHN (Shepherd Rudy), Stephen YARDLEY (Chiarkos), Kenneth CRANHAM (Biggerman)

Musique : Alan LISK     
Photographie : Harvey HARRISON
Producteur : Thomas HEDMAN
Compagnie productrice : Europa Pictures Limited, IFR Corporation NV, Screen Partners Ltd.

  Avions :
- Dassault Falcon 900, c/n 72, VR-BLM
- Boeing Stearman N2S-3 c/n 75-2650, F-AZGR
- Cessna 305C/L-19 Bird Dog, c/n 24541, F-GFVE, en arrière plan

 

Notre avis :

"Projet RPM" est d'abord un film de voitures, qui tiennent ici les premiers rôles. Néanmoins, il montre quelques avions, filmés sur l'aéroport de Nice et l'aérodrome de Fayence-Tourrettes (83). Jean Salis participa au tournage et pilota le principal avion du film.

A Los Angeles, Luke Delson est le fils d'un riche industriel, spécialisé dans la fabrication de satellite. C'est un passionné d'électronique, mais aussi un amateur de belles voitures, qu'il vole la plupart du temps, pas pour l'argent, mais parce qu'il pense que leurs propriétaires ne les apprécient pas à leur juste valeur...Un jour, il est obligé de prendre le large et il s'envole pour la France. Son projet est de dérober un prototype, la RPM, à la demande d'un magnat du pétrole, Constantin Chiarkos, moyennant des millions de dollars. Chiarkos craint que la production de cette voiture, qui n'utilise aucun carburant, ne mette en danger son empire. Mais le vol de la RPM s'avère difficile, car Luke doit tenir compte non seulement de la police, mais aussi de Biggerman, l'inventeur de la RPM, et de sa sœur Claudia, attirée par l'appât du gain. En chemin, il rencontre la fille de Chiarkos, dont il a volé la voiture et qui l'aidera à s'emparer de la RPM. Une idylle naîtra entre les deux.

Il faut bien le dire, les avions vus dans ce film n'ont pas du tout la splendeur des automobiles montrées : Ferrari 250 Testa Rossa de 1960, Delage D8 120 de 1938, Delahaye 135 de 1938, Hispano-Suiza K6...La RPM est, en fait, une voiture anglaise, une Spectre R42, propulsée par un V8 fort gourmand en carburant (entre 13 et 25 litres /100 km, selon trajet).

 

Les avions du film :

Luke Delson arrive en France dans un Dassault Falcon 900 de la compagnie fictive Delson Satellites Systems USA, immatriculé aux Bermudes (VR-BLM, c/n 72). Il appartenait en fait depuis 1990, à la compagnie charter anglaise Globus Travel-Monarch General Aviation Ltd. Il a été reimmatriculé, en 1999, VP-BLM (Bahamas). Il est garé sur le tarmac de l'aéroport de Nice-Côte d'Azur (vraisemblablement sur la place n° 15), non loin du terminal 1, celui des vols internationaux. On ne sait trop quel instrument Luke retire du tableau de bord; s'il est bien à l'emplacement de l'écran du radar, ce n'est pas lui, car ce dernier est rectangulaire et non circulaire...

Le seul avion que le tournage a employé est le Boeing Stearman N2S-3 "F-AZGR" (c/n 75-2650, BuNo. 4320) un ancien avion de l'US Navy, construit en 1941. Après la guerre, il fut modifié, notamment avec quatre ailerons, pour être utilisé en tant qu'avion d'épandage agricole (N62418). Avec son moteur caréné Pratt & Withney R-985 d'une puissance de 450 chevaux, il était devenu un Super Stearman. Puis, il fut stocké avant d'être vendu en 1990, à Jean Salis. L'avion changea de décoration après 1998, et fut peint en vert aux couleurs de son sponsor Air BP. En août 2003, il fut acquis par deux membres de l'association Saint-Dizier, Aéro-Rétro et porte depuis une autre livrée. Dans le film, son aile supérieure est équipée de deux mâts auxquels peuvent s'accrocher deux wings walkers (dont l'un semble être un mannequin...). Il porte le nom "Richard Broggio" (Cf. le Fana de l'Aviation n° 37, 1995), écrit sous le cockpit. C'était un pilote qui présentait souvent cet avion pour le compte de l'AJBS; il se tua lors du meeting de la Ferté-Alais de mai 1996, aux commandes d'une réplique d'Albatros.

Les autres avions sont aperçus, en arrière plan, sur l'aérodrome de Fayence. Il y a ainsi, dans un hangar, un Cessna 305C/L-19 Bird Dog (F-GFVE, c/n 24541) pris en charge par l'Aviation de Armée de Terre, en Algérie, en 1957. Ce n'est qu'en 1987 qu'il réapparait avec une immatriculation civile (F-GFVE); il fut alors employé pendant plusieurs années, à Fayence, pour remorquer des planeurs. En 2004, il fut vendu en Angleterre, mais reçut une immatriculation américaine (N134TT). En 2015, il fut finalement immatriculé en Angleterre (G-JDOG), où il vole toujours décoré comme un avion de l'ALAT.

Dans l'herbe, on aperçoit l'épave d'un SOCATA MS-893A Rallye Commodore 180  (F-BSCI c/n 11458) qui a visiblement été accidenté. Inscrit en mai 1970, au nom de l'Association Aéronautique Provence Côte d'Azur, basée à Fayence, il servait au remorquage des planeurs. Il fut retiré du service en 1988 et radié en août 1996. On voit également dans un hangar, rangée le long d'un mur, une aile d'un autre MS-893A, le F-BPYC, qui a vraisemblablement eu, lui aussi, des problèmes...


Christian Santoir

*Film à acheter sur amazon.fr

                 

RPM.jpg
Associated keywords

Creation date : 14/10/2016 : 18:59
Last update : 14/10/2016 : 18:59
Category : - Films
Page read 1041 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!