Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

EGY GEP NEM TERT VISSZA
(Un avion n'est pas rentré)

Année : 1943
Pays : Hongrie
Genre ; guerre
Durée : 1 h 22 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Ágoston PACSERY
Scénario : András B. NEMES, Ferenc JABLONSZKY, Imre Nyirády SZABO, Miklós TOTH

Acteurs principaux :
Margit LUKACS (Marja), Pál JAVOR (lieutenant Gábor), Károly KOVACS (Benkov), József JUHASZ (Mátyás), Lajos VERTES (Balthazár), Pál VESSELY (Õrmester).

Musique : István MATE
Photographie : Károly NEMETH
Producteur : László HIDVEGHY
Compagnie productrice : Hidvéghy Film

Avions :
- Junkers Ju-86K-2
- WM 21 Solyom
- Reggiane Re 2000
- Nardi FN.305

Notre avis :

Ce film sortit en juillet 1944, trois mois après "Magyar sasok", un autre film tourné avec l'aide de l'Armée de l'Air hongroise. Cependant "Egy Gep Nem Tert Vissza", contrairement au précédent, n'est pas centré sur les combats aériens, mais sur l'action des partisans (pro russes et pro hongrois), au sol.

Un officier de renseignement hongrois, le lieutenant Gabor, est parachuté derrière les lignes ennemies. Il rejoint Marja, un autre agent de renseignement féminin dont il est amoureux. Marja est chargée de la liaison avec un groupe de partisans. Elle envoie, par radio, des renseignements qui fournissent aux bombardiers hongrois des cibles potentielles. C'est ainsi que plusieurs missions de bombardement sont effectuées derrière les lignes. Lors d'une mission de reconnaissance, un avion, qui photographiait une voie de chemin de fer stratégique, est touché par un chasseur. Après un atterrissage forcé, les survivants de l'équipage sont recueillis par Marja et ses partisans. Mais leur cachette est découverte et Marja est tuée. Après avoir trouvé par hasard une cache d'armes, l'équipage de l'avion et Gabor peuvent se défendre. Mais ce sera grâce au sacrifice de Gabor et du commandant de l'avion, que deux aviateurs pourront s'échapper en emportant avec eux de précieux plans et photos.

On n'a pratiquement pas d'informations sur ce film, même sur les sites hongrois. C'est ainsi qu'on ne sait pas de quels partisans il s'agit exactement. Depuis l'invasion de la Hongrie par les Allemands et l'instauration du nouveau gouvernement Sztojay, l'aviation hongroise était en pleine réorganisation. L'avion n'a pas ici un rôle très important, malgré le titre qui rappelle  celui du film anglais "Un de nos avions n'est pas rentré" (1942), où l'action se passe également surtout au sol. Pour les combats, on utilisa, au montage, des bouts de films tournés dans le ciel de l'URSS, déjà vus dans "Magyar sasok".


Les avions du film :

Les premiers avions, vus dès le début du film, camouflés sous des branchages, sont des Junkers Ju-86K-2, un appareil allemand commandé en 1936, par la Hongrie. Cet avion fut retiré du front en 1942, et fut alors transformé en avion de transport, de reconnaissance ou d'entraînement. Dans le film, les Ju-86K sont utilisés pour le parachutage d'agents, la reconnaissance lointaine ou accessoirement, le bombardement.

Le premier qui décolle porte le code "G.2+12" qui est celui d'un avion d'entraînement avancé (Gyakorlo). Il passe derrière un avion de reconnaissance monomoteur, un WM 21 Solyom.

L'autre Junkers utilisé par le tournage, est le "B.3+23". On peut voir le cockpit, filmé de l'extérieur, et un peu l'intérieur du fuselage, dont le poste du radio, celui du mitrailleur supérieur, équipé d'une mitrailleuse de 8 mm Gebauer 34M, avec chargeur en tambour.

Il est abattu par un Reggiane Re 2000, un chasseur italien, construit sous licence en Hongrie. Cet appareil resta en service au front, jusqu'au début de 1943, puis servit d'avion d'entraînement avancé ou fut affecté à la défense du territoire.

Dernier avion ayant servi au tournage, celui avec lequel les aviateurs s'échappent, un autre avion italien, un petit Nardi FN.305 biplace, dont le premier exemplaire fut livré à la Hongrie, le 19 novembre 1942. Cet avion en bois, destiné à la formation et aux liaisons, resta en service jusqu'en 1944. Sa peinture est trop sombre pour qu'on puisse voir le moindre matricule qui semble, de plus, avoir été maquillé...

Le film se termine sur un défilé de Junkers Ju-87D et de Fiat CR.42, un avion pris en charge par l'Armée de l'air hongroise en juin 1939. Il prit part au combat en URSS, mais en 1943, il avait été retiré du front.


Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube

             

EGYGEP.jpg
Associated keywords

Creation date : 12/11/2016 : 08:01
Last update : 12/11/2016 : 08:01
Category : - Films
Page read 1369 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!