Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LES CHEVALIERS BLANCS

   

Année : 2015
Pays : France / Belgique
Genre : drame
Durée : 1 h 52 min.
Couleur

Réalisateur: Joachim LAFOSSE
Scénario : Zélia ABADIE, Jérôme BEAUJOUR

Acteurs principaux :
Vincent LINDON (Jacques Arnault), Louise BOURGOIN (Laura Turine), Valérie DONZELLI (Françoise Dubois), Reda KATEB (Xavier Libert), Stéphane BISSOT (Marie Latour), Raphaëlle LUBANSU (Nathalie Joris), Jean-Henri COMPERE (Roland Duchâteau).

Photographie : Jean-François HENSGENS
Producteurs : Jacques-Henri BRONCKART, Olivier BRONCKART     
Compagnies productrices : Le Pacte, Versus Production,  Les Films du Worso

Avions :
-Lockheed C-130 Hercules
-Pilatus PC-6 /B2-H4 Turbo Porter, F-HDEY
-Cessna T.210M Turbo Centurion, CN-TKT

 

Notre avis :

Ce film s'inspire de l'histoire vraie de "L'arche de Zoé", une ONG française, dont les membres furent arrêtés en 2007, au Tchad, pour trafic d'enfants, présentés comme des orphelins de la province du Darfour, en proie à la guerre. Ces enfants devaient être adoptés par des familles françaises. Condamnés aux travaux forcés, sur place, les membres de l'ONG furent finalement extradés en France, où ils furent de nouveau jugés. Le dirigeant de l'ONG et sa compagne furent condamnés en 2014, à deux ans de prison avec sursis, pour escroquerie...

L'histoire commence avec l'ONG "Move for kids" débarquant dans un pays africain inconnu, avec un stock de vivres et de matériel. Dirigés par Jacques, un homme déterminé qui sait ce qu'il veut, et sa compagne, Laura, les membres de l'ONG semblent, dans un premier temps, se consacrer à l'aide médicale dispensée aux jeunes enfants des villages environnants. Mais il apparait vite qu'ils ont d'autres objectifs, moins clairs. Cela apparait mieux quand Jacques et son contact local, Xavier, commencent à distribuer de l'argent aux chefs de villages, pour qu'ils leur livrent des orphelins. Ces enfants devront être adoptés par des Français, sans passer par les filières administratives habituelles. Mais il y a un risque, et certains "orphelins" se révèlent avoir des parents...Cela provoque des tensions au sein de l'ONG et le médecin du groupe décide de partir, entraînant avec lui plusieurs membres. Malgré cela, Jacques est sûr d'être dans la bonne voie et poursuit son action, son but réel étant de sauver des enfants, avec ou sans parents, et de leur offrir une vie meilleure. Un avion doit venir de France les chercher, avec toute l'équipe. Le jour où il arrive, Jacques et Laura disent adieu à leurs collaborateurs locaux et forment, avec les enfants, un convoi, en direction de l'aéroport. Mais, en route, ils sont arrêtés par des soldats de l'armée locale. Ils ont été dénoncés par une femme indigène...

Ce film pose le problème des ONG, dont les membres, pleins de bonne volonté, sont prêts, parfois, à faire le bonheur des autres, malgré eux. L'avenir des enfants africains est en Afrique et pas dans les cités des banlieues parisiennes ou marseillaises. "L'enfer est pavé de bonnes intentions", dit le proverbe et il s'applique très bien à cette histoire.

L'action est censée se passer dans un pays ouest-africain non mentionné, mais le tournage eut lieu au Maroc, notamment sur l'aéroport Moulay Ali Cherif d'Er Rachidia et sur le petit terrain d'Erfoud, où ont été filmés les quelques avions du film.


Les avions du film :

Au début du film, c'est d'un Lockheed C-130 Hercules de la force aérienne marocaine que descend l'équipe de Jacques Arnaud. Ses marques nationales ont été effacées et une cocarde française a été apposée sur le fuselage. Notons qu'aucun C-130 français ne porte un camouflage type "désert" (deux tons jaune sable et marron).

L'ONG a loué un Pilatus PC-6 /B2-H4 Turbo Porter (F-HDEY, s/n 735). Construit en 1970, il appartint à la société Pilatus Flugzeugwerke AG (HB-FFW). C'était le prototype équipé d'un moteur Avco Lycoming à pistons, qui n'eut pas de suite. En 1976, il fut transformé en B2-H2 avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A-27. En mai 1980, il fut vendu à Air Glaciers, et loué entre 1993 et 1995, à la société Zimex Aviation, puis à Scenic Air. En 1994, il participa au tournage de "Godeneye", de la série des James Bond.  Converti en B2-H4 (bouts d'ailes améliorés, renforcement de la structure, hélice quadripale) en 2008, il fut vendu, en décembre, à la compagnie française "Revolution'Air", basée sur l'aérodrome de Nîmes-Courbessac, qui l'utilise pour des promenades touristiques et le largage de parachutistes, peint couleur or, avec le nom de "Goldenye".

C'est un Cessna T.210M Turbo Centurion (CN-TKT, c/n 210-62867) qui remplace le Pilatus, quand il est en panne. C''est un avion de la société d'avions taxis, Palm Air Transport, basée à Marrakech. Anciennement immatriculé aux USA, N6992B, il fut exporté en France en 1988, acquis par la compagnie Voyages Air, basée à Lyon-Bron (F-GFPI). Il arriva au Maroc, en janvier 2003.

Enfin, on entraperçoit un quatrième et dernier avion du film, un Boeing 737, qui doit emmener les enfants en France, filmé de nuit (à Marrakech ?), et à travers les vitres d'une voiture, ce qui empêche toute identification...


Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

CHAVALIERSBLANCS.jpg

Associated keywords

Creation date : 10/12/2016 : 08:26
Last update : 10/12/2016 : 08:26
Category : - Films
Page read 1118 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!