Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

ACTION IMMEDIATE


 

Année : 1957
Pays : France
Genre : espionnage
Durée : 1 h 40 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Maurice LABRO
Scénario : Yvan AUDOUARD, Frédéric DARD

Acteurs principaux :
Henri VIDAL (Francis Coplan), Barbara LAAGE (Heidi Effen), Jacques DACQMINE (Walder), Nicole MAUREY  (Diana Rossi), Lino VENTURA (Bérès), Margaret RUNG (Sylvia).

Musique : Georges Van PARYS     
Photographie : Jean LEHERISSEY     
Producteurs : François CHAVANE, Alain POIRE, Roger RIBADEAU-DUMAS
Compagnies productrices : Cinéphonic, Société des Etablissements L. Gaumont, La Société Française de Cinematographie.

Avions :
- Douglas DC-6B, HB-IBA, c/n 43274/189
- Convair CV-440-11 Metropolitan, HB-IMG, c/n 360
- Convair CV-240-11, HB-IRP, c/n 113

Notre avis :

Ce film fut la première adaptation à l'écran, d'un livre de la série des Coplan, le héros de Paul Kenny, paru en 1955, avec le même titre. L'agent secret Coplan sera la vedette de six films, entre 1957 et 1968, et d'une série télévisée, en 1989-1991.

Les plans d'un nouveau canon anti-char, le SP74, ainsi que l'échantillon d'un alliage spécialement mis au point pour ses munitions, ont été volés et achetés par un certain Lindbaum, qui dirige l'organisation Cosmos, spécialisée dans les vols et trafics en tous genres, qui veut faire chanter les autorités françaises et exige une rançon importante. Le deuxième bureau envoie Coplan, jeune officier de ses services, à Zurich pour essayer de trouver la piste du gang qui a ravi les plans secrets. Mais Cosmos a été doublé et Coplan doit «traiter» avec une deuxième organisation travaillant, elle, pour une tierce puissance. Après de multiples péripéties, Coplan triomphera de toutes les trahisons et de toutes les jolies femmes, notamment de Diana, après des bagarres, des meurtres et des courses poursuites. Le dénouement normal, amené de façon très imprévue, termine ces aventures policières, d'un genre très classique : Coplan épousera Heidi, qui l'a beaucoup aidé tout au long de cette affaire.

L'aviation n'a ici qu'un rôle très secondaire dans ce "film avec avions". Il ne comporte que deux scènes d'aéroport, dont l'une a été tournée à Paris-Orly et l'autre, réalisée avec des images de l'aéroport international de Zurich, appelé autrefois, Kloten Flughafen, et dont le terminal, aperçu à l'écran, avait été inauguré en 1953. Bien que le film soit français, c'est la compagnie Swissair qui se fait ici de la publicité.

Les avions du film :

A Paris-Orly, Bérés remet la sacoche contenant les documents volés à Diana, devant un Convair CV-440 Metropolitan de Swissair, au matricule masqué par le plan fixe; il est parqué non loin de l'ancien terminal d'Orly Nord. Swissair assurait, en 1957, plusieurs vols directs AR Orly-Zurich, chaque semaine (durée : 1 h 20).

Diana arrive à Zürich, à bord d'un Douglas DC-4 vu de face, en vol. C'est un avion d'Air France (voir décoration des moteurs, mais matricule inconnu), apparaissant sur un extrait de documentaire figurant tout au début du film "Au grand balcon" (1949). Une fois atterri, il devient un Lockheed Constellation, puis un Douglas DC-6 de Swissair qui se gare à coté d'un Douglas DC-6 de SAS... Ce Douglas DC-6B "HB-IBA" (c/n 43274/189) fut livré à Swisssair en juin 1951; il fut successivement baptisé "Zürich", "Schaffhausen", et "Aargau". En août 1962, il fut vendu à la compagnie danoise Sterling Airways (OY-EAO) et loué en 1972, à Trollair. En 1973, il retourna aux USA, acquis par Concare Aircraft Leasing Corporation (N515AO, puis N515EA). Seminole Aviation l'acheta en juin 1973, et le revendit à Sis-Q Flying Service (N999SQ), en juin 1976. Il fut acquis en mai 1985 par Macavia International Corporation, puis par T&G Aviation, en juillet 1991. En 1993, il changea de nouveau de propriétaire (Pacific Harbor Capital et Barron Thomas Aviation). En avril 1994, il finira chez Everts Air Fuel Incorporated de Fairbanks (AK) et fut exploité par Everts Air Cargo. Il fut rayé des registres en 2010, mais, en 2004, sa partie avant était dèjà installée sur le toit du restaurant "Pike's Aviator Greenhouse and Sweets", à Fairbanks !

Quand Diana descend de l'avion, le DC-6 est devenu un bimoteur, un Convair CV-440, filmé à Orly (c'est sans doute, celui vu au début du film). Il porte le nom d"Appenzell", ce qui en fait le Convair CV-440-11 "HB-IMG" (c/n 360), acheté neuf par Swissair, en août 1956, deux mois seulement avant le début du tournage. La compagnie suisse le revendra, en décembre 1968, à la compagnie canadienne Great Lakes Airlines (CF-GLC). Converti en CV-640 il sera reimmatriculé "C-FGLC". Il fut ferraillé en 1976.

A Zurich, on voit le Convair 240-11 "HB-IRP" (c/n 113) de Swiss Air Lines (l'ancien nom de Swissair, avant 1956) se garer devant le terminal de Zurich, près d'un Convair de la Sabena. Peu après, Coplan monte à bord du Convair CV-440 de Swissair "Appenzell", toujours filmé à Orly, mais c'est le Convair "HB-IRP" qui décolle (de Zurich)...Acquis, neuf, par Swissair en février 1949, il fut le premier Convair 240 de la compagnie et reçut le nom de "Graubünden". Il fut vendu en 1957, à Mohawk Airlines (N1013C) qui le baptisa "Air Chief Erie". Revendu en janvier 1967, à Fairchild-Hiller Corp. puis, en décembre 1968, à Houston Aviation Products Corporation, il fut ferraillé en 1975.


Christian Santoir

*Film disponible sur Priceminister

Action-immeediate.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 28/04/2017 : 09:38
Last update : 28/04/2017 : 09:38
Category : - Films
Page read 433 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!