By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Na privjazi u vzletnoj polosy

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

NA PRIVJAZI U VZLËTNOJ POLOSY
Vo.
привязи у взлётной полосы
(Attaché à la piste)

 

Année : 1989
Pays : URSS
Durée: 1 h 09 min.
Genre: drame
Couleur

Réalisateur : Vladimir KHMELNITSKY
Scénario: Alexey LEONTIEV, Vladimir KHMELNITSKY

Acteurs principaux :
Tatiana NAZAROVA, Konstantin SHAFORENKO, Gennadiy BOLOTOV, Les SERDYUK, Nicholas OLEJNIK, Elena ILIENKO, Yuri DUBROVIN, Ivan SEMENOVICH
Photographie: Natalia KOMPANTSEVA
Musique : J. LAZARUS
Compagnie productrice : Kiev Nauch Film

Avions :
- Antonov An-24B, CCCP-46347, 47836, 46571, en arrière plan
- Antonov An-24RV, CCCP-46514, en arrière plan
- Antonov An-30, CCCP-30000, 30026, en arrière plan
- Ilyushin Il-14M, CCCP-52008, en arrière plan
- LET L-410UVP Turbolet, CCCP-67524
- Mil Mi-8
- Tupolev Tu-134, CCCP-65921, images d'archives
- Tupolev Tu-154B, CCCP-85407, 85130, 85424,

Notre avis :

Le scenario de ce téléfilm ukrainien est basé sur un fait divers réel. A l'automne de 1974, sur l'aéroport de Moscou-Vnoukovo, un homme s'apprête à embarquer sur un Ilyushin Il-18, avec un chien, à destination de Norilsk. Mais il est arrêté au pied de la passerelle, n'ayant pas de certificat vétérinaire en règle. L'homme détache alors l'animal et part sans lui ! Le chien, attendit son maître pendant deux ans, en errant sur l'aéroport. Il fit l'objet d'un article de la "Komsomolskaïa Pravda" et son histoire se répandit dans toute l'URSS, y compris dans des pays comme la France ou l'Allemagne. Des gens envoyèrent de l'argent pour le nourrir et entreprirent de retrouver son maître, en vain. Ce fut finalement une Ukrainienne qui l'adopta.

Le film raconte de façon romancé, l'histoire de ce chien qui était une chienne, pour laquelle se prend d'amitié une hôtesse de l'air qui a pitié de lui et l'appelle Naida. La chienne est présente à toutes les arrivées d'avion et attend son maître au pied des passerelles. L'hôtesse essaie d'apprivoiser Naida qui ne se laisse pas attraper. Des hommes de piste finissent par la capturer et l'envoient dans une fourrière. L'hôtesse essaie de la récupérer, en vain. Naida s'échappera pour reprendre son errance. Pour être plus près d'elle, l'hôtesse finit par habiter une baraque de chantier, dans un coin de l'aéroport. Naida rencontre des chiens errants et, plus tard, elle met bas deux chiots que l'hôtesse adopte. Cette relation avec Naida est jugée trop envahissante par son petit ami et leur relation s'en ressent. Un reporter a vent de l'histoire du chien et vient pendre des photos de Naida. Il publie un article dans un journal qui rend la chienne célèbre. Un homme se présente comme son propriétaire, mais Naida ne le reconnait pas. La chienne attend toujours...

Le film ne nous montre pas la fin de l'histoire. Ce qui peut paraître le plus étonnant dans cette histoire, c'est que dans les années 1970, en URSS, on pouvait embarquer dans un avion avec un berger allemand ! On ne sait pas s'il payait sa place...Depuis les années 60, les animaux domestiques (chiens, chats et oiseaux) étaient autorisés en cabine par l'Aeroflot, avec l'accord de la compagnie et avec un certificat vétérinaire valide. Ceci est toujours valable aujourd'hui, mais à condition que les animaux et leurs cages pèsent moins de 8 kg, ce qui exclut tous les gros chiens... On se demande également pourquoi les autorités de l'aéroport n'ont pas pris en charge le chien, dès son abandon.

Ce film est donc dédié à la fidélité du meilleur ami de l'homme, homme qui se comporte parfois de façon irresponsable, oubliant qu'avoir un chien est une charge, comme avoir un enfant.

Le tournage n'eut pas lieu à Moscou-Vuknovo, mais sur l'aéroport de Kiev-Zhuliany (dont on peut reconnaitre furtivement certains anciens bâtiments, dont l'ancien terminal des lignes domestiques). Ce film offre, en fait, au téléspectateur une promenade sur le tarmac de l'aéroport de Zhuliany, au milieu des nombreux appareils qui le fréquentaient, à la fin des années 80.

Les avions du film :


Le générique commence avec un Tupolev Tu-134. L'autre avion qui atterrit et dont on ne voit que le dessous et ses quatre roues  (2x2) ressemble fort à un Antonov An-74, que l'on ne voit pas dans le film.

Tous les autres avions sont aperçus sur le tarmac de Zhuliany, au gré des pérégrinations du chien. La plupart des avions aperçus (15) sont des Antonov An-24 de l'Aeroflot. On peut identifier certains matricules, CCCP-46347, CCCP-47836, CCCP-46571.

Le CCCP-46347 est un An-24B (c/n 97305706) affecté à l'Aeroflot à Toula, en janvier 1970. Il sera réimmatriculé RA-46347, en 1993 et stocké en avril 1998 à Toula. C'est là qu'il fut ferraillé en 2001.

Le CCCP-47836 (c/n 17307308) fut livré à l'Aeroflot d'Ukraine en octobre 1971 et basé à Kiev. En juillet 1993, il fut transféré à Avialini Ukrayiny, avec le nouveau matricule UR-47836, puis en septembre 1999, à Natsionalni avialiniyi Ukrayiny. En juin 2002, il fut retiré du service et parqué à l'extérieur sur l'aéroport de Kiev. Il fut ferraillé en août 2014.

Le CCCP-46571 (c/n 87304805) fut pris en charge par l'Aeroflot du Kazakhstan en décembre 1968. En mars 1972, il fut affecté à l'Aeroflot de la Sibérie occidentale. En avril 1993, il rejoignit la flotte de l'Aeroflot, avec le matricule RA-46571 et en mars 1994, il était employé par Novosibirsk Air. Réformé en septembre 1998, après trente ans de service.

Le CCCP-46514 c/n 37308410) est un An-24RV de l'Aeroflot, basé depuis 1973 en Ukraine, à Lougansk (Voroshilovgrad). En 1993, réimmatriculé UR-46514, il vola avec Avialini Ukrayiny, puis, en avril 1999, il fut loué à Lougansk Airlines, et, en 2009, il sera exploité par Aerosvit Airlines, avant d'être réformé en juillet 2010. Il sera préservé au Lugansk-Ostraya Mogila Aircraft Plant Museum où sa restauration fut entreprise.

En arrière plan, on peut voir un Antonov An-24 militaire étranger, aux couleurs de  l'armée afghane. On voit également deux Antonov An-30. Le CCCP-30026 (c/n 0505) fut livré en août 1974 à l'Aeroflot de Sibérie, puis à l'Aeroflot d'Ukraine en mars 1981. En juin 1993, il resta à Kiev, avec l'immatriculation UR-30026, au nom d'Avialini Ukrayiny, puis en aout 2001, à celui de Natsionalni avialiniyi Ukrayiny. En décembre 2001, il était mis en œuvre par la compagnie ukrainienne ARP 410. Radié en août 2008, il fut parqué à Kiev, à l'extérieur, où il était toujours en avril 2019.

L'Antonov An-30 CCCP-30000 (c/n 1401) fut livré à l'Aeroflot d'Ukraine en janvier 1978. En 1993, il rejoignit Avialini Ukrayiny (UR-30000) et ARP 410 en septembre 2000. En mai 2007, il fut acquis par South Airlines alors qu'il portait sur le fuselage le logo du club de football d'Odessa Chernomorets. Le même mois, il fut exporté en Angola où rejoignit l'armée de l'air locale, avec le matricule D2-MBO mais aussi T-240, mais en novembre 2016, il portait de nouveau le code D2-MBO. Il est toujours en service.

Les autres avions sont surtout des jets, dont au moins quatre Tupolev Tu-134. Dés le générique on voit, en noir et blanc le Tu-134AK  CCCP-65921 (c/n 63997), mis en service en avril 1983 par l'Aeroflot. En 1994, réimmatriculé RA-65921, il sera transféré à la filiale d'Aeroflot, Rossiya Airlines. Stocké à Vnukovo, en 2012, il sera ferraillé en 2013.

Le triréacteur, Tupolev Tu-154, est plus rare, et on peut en identifier trois, le CCCP-85407, le CCCP-85130 et le CCCP-85424.

Le premier est le Tu-154B-2 CCCP-85407 (c/n 80A407), pris en charge par l'Aeroflot en Ukraine. En mai 1993, il sera réimmatriculé RA-85407 et affecté à Air Ukraine. Il sera retiré des opérations en septembre 1999 et stocké à Kiev, puis ferraillé.

Le second est le Tu-154B CCCP-85130 (c/n 75A130), vu en noir et blanc, d'abord affecté à l'Aeroflot à Leningrad-Pulkovo, puis en juin 1988, à Khabarovsk (Sibérie). En 1993, il sera affecté à la compagnie Dalavia, basée à Khabarovsk. C'est là qu'il sera stocké en février 1995 et ferraillé, en juin 1995.

Le troisième est le Tupolev Tu-154B-2 CCCP-85424 (c/n 80A424) qui fut affecté à l'Aeroflot d'Ukraine en juillet 1980. En juillet 1993, il passa chez Avialini Ukrayiny (UR-85424). En 1999, il fut retiré du service et laissé à l'abandon sur l'aéroport de Kiev-Boryspil, avant d'être ferraillé en 2004.

En dehors des ces appareils, on note d'autres avions moins fréquents. Il y a ainsi un Ilyushin Il-14M (CCCP-52008, c/n 1470 011 21), livré en janvier 1957, à la compagnie yougoslave JAT (YU-ADE) et affecté à l'armée de l'air yougoslave, en 1963. L'Aeroflot, en Ukraine, le récupérera en 1971 et le transformera en avion de recherche météorologique avec un radar météo et divers senseurs. Accidenté, en février 1983, à Simferopol (Ukraine), l'avion sera réparé. Il sera de nouveau accidenté, en avril 1987 et réparé de nouveau, comme on peut le constater, dans le film. Il sera ferraillé à Simferopol, en février 1989.

L'hôtesse de l'air embarque en tant que simple passagère à bord d'un LET L-410UVP Turbolet, un avion de construction tchèque (CCCP-67524, c/n 851431). Livré à l'Aeroflot, en juin 1985, il fut d'abord basé à Privolzhsk, puis transféré en Ukraine, en juin 1987 et basé à Rovno. En 1993, il sera exploité par Air Ukraine/ Avialini Ukrayiny (UR-67524) et par Universal Avia, en 1997, pour le compte d'UPS. Il sera stocké en août 2008. En 2015, il sera rénové et vendu en mars 2016 à une société privée qui l'utilisa, entre autres, pour le largage de parachutistes, en Pologne, avec le matricule "UR-ONE". En décembre 2019, cet avion était en vente à Kiev.

On voit également un Ilyushin Il-62, à l'atterrissage, plusieurs Antonov An-2, garés non loin de la cabane de chantier où vit l'hôtesse, et un Yak-40, parqué à coté d'An-24.

Quand l'hôtesse accompagne des pompiers qui combattent un incendie de forêt, c'est un hélicoptère Mil Mi-8, non identifiable, qui les transporte.

Christian Santoir

*Film à visionner sur YouTube

 

NAPRIVJAZI.jpg

 

Associated keywords

Creation date : 2017.10.14 : 08:08
Category : Movies files - Films
Page read 2908 times


Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!