Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 158 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2018
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

RIVALITES
Vo. Where love has gone

   

Année :1964
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 54 min.
Genre : drame
Couleur

Réalisateur : Edward DMYTRYK
Scenario : John Michael HAYES, Harold ROBBINS

Acteurs principaux :
Susan HAYWARD (Valerie Hayden Miller),  Bette DAVIS (Mrs. Gerald Hayden), Mike CONNORS (Major Luke Miller), Joey HEATHERTON (Danielle Valerie Miller ), Jane GREER (Marian Spicer), DeForest KELLEY (Sam Corwin).

Musique : Walter SCHARF     
Photographie : Joseph MACDONALD     
Producteur : Joseph E. LEVINE
Compagnies productrices : Joseph E. Levine Productions, Embassy Pictures.

Avions :
-Douglas DC-8
-Boeing B-17G, N3713G
-Lockheed C-69, N90831
-Lockheed P-38J en arrière plan
-Grumman F6F-5 Hellcat, N4994V, en arrière plan
-Beechcraft AT-10 Wichita, en arrière plan

 

Notre avis :

L'entrepreneur Luke Miller revient à San Francisco, et se rend chez son ex-épouse, la sculptrice Valerie Hayden, après avoir appris que leur fille de 15 ans, Dani, a été arrêtée pour le meurtre de l'amant de Valérie, Rick. A sa descente d'avion, il est accueilli par l'avocat Gordon Harris, qui avait arrangé son divorce et l'avait fait priver du droit de rendre visite à sa fille ! Néanmoins, Harris demande l'aide de Luke pour fournir un cadre familial favorable lors de l'audience du tribunal pour mineurs, mais lui enlève tout espoir d'obtenir la garde de Dani une fois l'affaire résolue. Luke se rappelle son ancienne vie avec Valérie et de sa belle-mère, Mme Gerald Hayden, une femme autoritaire et dominatrice. Après son mariage, Luke avait voulu devenir un architecte indépendant, mais Mme Hayden l'avait forcé, en lui coupant tout financement, à devenir un partenaire dans une des ses affaires. Valérie, ignorant les combines de sa mère, avait blâmé Luke pour sa faiblesse. Luke avait sombré dans l'alcool et Valérie multipliait ses aventures. Le mariage finit par se rompre. Effrayé par l'idée que sa mère obtienne la charge de sa fille, Valérie pend la responsabilité morale du meurtre, lors de l'audience. Elle s'accuse, en tant que mère, d'avoir échoué dans l'éducation de sa fille, une révélation qui discrédite et humilie Mme Hayden. Valérie révèle que Dani avait essayé de la tuer, et que Rick, avait été tué en essayant de la protéger...Libérée enfin de la domination de sa mère, Valérie se suicide, rendant possible une réunion entre Dani et Luke.

Bien que Miller soit, durant la guerre, un major de l'USAAF, ce mélodrame n'a rien à voir avec l'aviation, les avions jouant uniquement le rôle de moyens de transport. Néanmoins, le tournage eut lieu, en partie, sur l'aéroport international de San Francisco et sur celui d'Ontario (CA), où était alors installé, depuis 1962, The Air Museum, crée par Ed Maloney en 1957 et qui, en 1970, se déplacera sur l'aéroport proche de Chino, avec le nom de Planes of Fame. De nombreux films ont été filmés sur l'aéroport d'Ontario, et, dans certains d'entre eux, Ontario remplace souvent LAX, l'aéroport international de Los Angeles...

 

Les avions du film :

Miller arrive à l'aéroport international de San Francisco, dans un Douglas DC-8 d'United Airlines. L'avion que l'on voit au roulage, devant le terminal, n'est pas identifiable, son numéro de flotte inscrit sur les trappes du train avant n'étant pas bien distinguable. Il en est de même du matricule inscrit à l'arrière du fuselage, aperçu quand Miller descend de l'avion.

En arrière plan, sont garés deux Fairchild F-27A de Pacific Air Lines, dont le "N2774R" (c/n 52). Livré en juin 1959 à Pacific, qui sera englobé par Air West, en avril 1968. En 1988, il fut vendu à NorCanAir (C-GCRA) et porta momentanément le matricule américain "N3180D". En 1994, la compagnie charter Kelowna Flightcraft le racheta, mais il fut retiré du service dès 1995. En 2003, il était  toujours stocké sur l'aéroport de  Kelowna, sans ses moteurs.

Peu après, Miller en quittant l'aéroport, passe à côté d'un autre F-27 et d'un Martin 404 de Pacific.

Pendant la guerre, Miller part au front à bord d'un Boeing B-17, filmé sur l'aéroport d'Ontario. Il porte le code "T-HB" et l'insigne du 91st Bomb Group 323rd Bomb squadron (un A dans un triangle blanc) qui servit uniquement sur le théâtre européen...Un faux serial est également inscrit sur sa dérive "23815" (42-3815). Il s'agit d'un B-17G dont on a enlevé la tourelle de nez pour le faire ressembler à un B-17F. Sa tourelle inférieure a également été déposée. Un B-17G transformé en B-17F, portant de telles marques était apparu, en 1949, dans le film "12 o'clock high", avec le nom de "Picadilly Lily"; c'était celui du général Savage. Mais en comparant les deux B-17, on se rend compte qu'il ne s'agit pas du même appareil. Sur l'avion du film, on voit que l'on a masqué son nom, inscrit sur le nez, que l'on a rajouté des ailes (sous dimensionnées) aux étoiles américaines, pour les faire ressembler à celles d'après juin 1943.

Dans la série TV "12 o'clock high", sortie en 1964, on voit réapparaitre le "Picadilly Lily" du général Savage (mais l'emplacement du nom est différent, ainsi que la figurine). Cette série n'employa qu'un seul B-17G, les autres apparaissant sur des stocks footages, au sol, comme en vol. Dans l'épisode 2, de la Saison 1, "Follow the leader", sortie le 2 octobre 1964, il apparait avec le même code "HB-T" et le même faux serial "23815" que le "Picadilly Lily" (qui apparaitra dans les autres épisodes avec un code, "HP-V", et un serial, "23921", différents), mais il porte un autre nom, en deux parties, difficilement visible, "Bombs away", inscrit dans une bombe. On remarque également qu'il n'a plus de tourelle inférieure...

Le "Bombs away" de la série, est l'avion utilisé pour le tournage de "Rivalités". Ce même B-17 portera d'autres noms dans les 78 épisodes de la série : "Leper colony", "Guss revenge", "Terrible Tillie", "So-Wot", "Lorelei", "Hundred proofs", "Heartless Hanna"...

L'avion du film est le B-17G de l'Air Museum d'Ontario (N3713G, s/n 44-83684). La série TV fut tournée, comme le film, sur l'Ontario airport, qui avait été un ancien terrain d'entrainement de l'USAAF pendant la guerre. Stocké à Davis Monthan (AZ), il rejoignit le musée en septembre 1959 et, en 1971, il fut récupéré par le Planes of Fame de Chino (CA). Il est exposé à l'extérieur, à gauche de l'entrée du musée. Il porte le serial "483684" le code "HP-V" et le nom "Picadilly Lilly II". Il y eut un vrai "Picadilly Lilly II", c'était le B-17G, s/n 42-37800, du 100th BG. Il est en cours de restauration en état de vol et il a retrouvé sa tourelle de nez.

Quand Miller quitte sa femme pour se rendre sur le front Pacifique, on peut voir, en arrière plan, sur l'aéroport d'Ontario, un Lockheed P-38J Lightning. Il est facilement identifiable; il porte sur le fuseau droit le code "504" et le drapeau du Honduras sur la dérive. On peut même voir son insigne personnel. Il s'agit du P-38L-5-LO (s/n 44-26961, c/n 422-7965) réformé et transféré au RFC (Reconstruction Finance Corporation) de Kingman (AZ), en janvier 1946. En novembre 1948, il fut livré à la force aérienne du Costa Rica, et en décembre 1949, à celle du Guatemala au sein de laquelle il ne vola pas, restant stocké sur la base de La Aurora. Il rejoignit l'armée de l'air du Honduras en 1953. En mars1960, Bob Bean Aircraft de Blythe (CA) l'acheta et le rapatria aux USA (N74883). Ed Maloney de l'Air Museum d'Ontario (CA) l'acquit en 1965. En 1969, il fut revendu à Air Maintenance Inc., de Puyellup (WA) et transformé en avion de course, avec le nom "Race Iron IV". Il eut ensuite trois  propriétaires, Don Hull de Houston (TX), en 1976 (reimmatriculé N38DH), Friends Of Harbor Island Inc., de San Diego, CA, en 1977, John G. Deahl, de Denver (CO), le 26 juillet 1977, avec un nouveau matricule "N6961", il fut gravement accidenté dans un crash qui coûta la vie de Deahl, en avril 1981, à Salt Lake City. L'épave fut rachetée en 1988 par un particulier de Palomar (CA), puis cédé en 1993, au musée Planes of Fame de Chino où il est toujours stocké.

Miller revient du front Pacifique dans un Lockheed C-69-1-LO Constellation (s/n 42-94549, c/n 1970). Ce C-69 resta peu de temps avec l'USAAF, entre juin 1945 et mars 1946. Il fut loué à la TWA dès août 1945. Il rejoignit cette compagnie avec le nom "Star of Switzerland" (N90831) et le numéro de flotte 517, en octobre 1948. Il fut accidenté au sol, en mars 1961, à Las Vegas. Il fut alors vendu à Las Vegas Hacienda Inc. et réparé avec l'aile gauche du L-049, N9409H (c/n 2074). Il fut alors loué à World Wide Airlines en juillet 1962, Consolidated Airlines et Standard Airways en 1963, et à la compagnie californienne éphémère, Dellair, en avril 1964. C'est avec la décoration de cette compagnie qu'il apparait dans le film, mais sans son nom; l'avion devait donc être en vente. En décembre 1964, il fut vendu à Trans World Insurance Brokers et stocké à Long Beach (CA). Il retourna finalement chez Las Vegas Hacienda en juillet 1965. Il portera un temps les couleurs d'Air Belize International à la fin de 1965, mais cette compagnie ne l'utilisera pas. Il sera alors acquis par plusieurs sociétés; McCullough Properties Inc. en décembre 1965, Allied Aircraft Sales, en mai 1970, Southwestern Skyways, en juin 1970. Il fut alors convoyé vers l'aéroport international de Tucson (AZ). En septembre 1970, c'est le Musée de l'USAF de Dayton qui le récupéra en l'échangeant contre un Grumman HU-16 Albatross. En avril 1971, il fut prêté au Pima Air Museum de Tuscon. Des volontaires de TWA commencèrent sa restauration en 1977. En février 1980, il fut exposé sous les couleurs de TWA, avec son nom d'origine "Star of Switzerland". C'est le seul Lockheed C-69 survivant.

En arrière plan, on observe un Beechcraft AT-10 Wichita, revêtu d'une peinture kaki uniforme de protection, sans aucune marque. Un Beech AT-10 est présent en 1964, dans l'épisode 2 de la Saison 1, de la série "12 o'clock high" (juste un bout d'ailes et l'empennage de l'avion garé près d'un arbre, en arrière plan). Le seul AT-10 présent à l'Air Museum d'Ontario (CA) à l'époque, était le "N53258", un Globe AT-10 (s/n 42-35018, c/n 535-GF), un Beechcraft construit par Globe Aircraft Corp.. Acquis en 1945 par la société, Searle Aero Industries d'Orange (CA), il fut vendu à une société de photographie aérienne, Pafford Aerial Surveys, en 1956, puis à une autre, McPherson Aerial Surveys, en 1957. Retiré du service en 1960, il resta parqué sur l'aéroport de San Fernando, et laissé à l'abandon. Il rejoignit le musée à la fin de 1964 et fut restauré. Il sera exposé jusqu'en 1967, avec le numéro "27". On ne sait ce qu'il advint après.

En arrière plan, à Ontario, on aperçoit également un Grumman F6F Hellcat qui porte un camouflage trois tons (de 1943 à 1946) et le code "94", figurant sur les trappes du train. Le nez de l'axe des hélices est rouge. En 1964, l'Air Museum avait deux Grumman F6F-5, le Hellcat BuNo 93879, (c/n A-11631, N4994V) et le BuNo 94204 (c/n A-11956, N4998V). On dispose de deux photos du N4994V, dont une, en couleur, correspond point par point à l'avion du film. L'autre a été prise devant le hangar d'Ontario airport, vu dans le film derrière Valérie qui attend Luke.

Construit en 1944, le BuNo 93879 avait été stocké en juillet 1945, au FASRON 4 (Fleet Air Service Squadron), une unité chargée de la maintenance des appareils) sur la base de North Island de l'US Navy, à San Diego. Il fut confié en 1959 à Normandie Iron and Metal Co. une société chargée de ferrailler les avions de la Navy. La même année, Ed Maloney l'acheta pour son Air Museum d'Ontario (CA). Cet avion était encore en caisse et était donc tout neuf; il fut remonté par les mécaniciens du musée. D'abord exposé à Claremont, avec sa livrée d'origine (bleu foncé, avec la mention "Navy" à côté d'une étoile post 1947 et le code "879" sur le capot moteur), il apparut plus tard, avec la mention "FASRON 4/879", peinte sur le fuselage, puis en 1963 avec le camouflage trois tons vu dans le film, alors qu'il avait été transféré sur l'aéroport d'Ontario. Il fut remis en état de vol en 1969, avec une nouvelle décoration trois tons et le code "31". En 1972, il fut accidenté à l'atterrissage à Elsinore Dry Lake. Après avoir été restauré, il rejoignit le Planes of Fame museum de Chino, en décembre 1973. Le 11 janvier 2003, il entra en collision avec un Cessna mas put atterrir sans encombre. Réparé, il fut définitivement détruit en octobre 2005, en route vers Little Rock (AR), quand il heurta une ligne électrique et tomba au sol en tuant le pilote.

   

Christian Santoir

*Film disponible sur amazon.fr

Rivalitees.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 31/01/2018 : 19:55
Last update : 31/01/2018 : 19:55
Category : Movies files - Films
Page read 468 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!