By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2019

Solo

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

SOLO


Année : 1984
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 36 min.
Couleur

Réalisateur : Lyman DAYTON

Acteurs principaux :
Randy HAMILTON (Bill Brantley), Sandra KERNS (Liz Brantley), Alyssa AUER (Jenny Brantley, Tisha READ (Jill Brantley), Sarah STUYVESANT (Joanna Brantley), Josh TENNEY (Jonny Brantley).

Musique : Merrill B. JENSON     
Producteurs : Lyman DAYTON, Nicholas RICH
Compagnies productrices : Dayton / Stewart Productions, Mendoza Productions, Union Cinema Ltd.

Avions :
-Cessna 172M, N9560H, c/n 17266229
-Cessna R172K, N7327K  c/n R1722057
-Piper PA-38-112 Tomahawk, N6335A, c/n 3878A0389
-Piper PA-28-140 Cherokee, N1744T, c/n 28-7125062
-Cessna 172P Skyhawk, N52593, c/n 17274559
-Cessna 310K, N3838X, c/n 310K0238, en arrière plan
-Cessna 182, N58428, c/n 33842, au sol
-Cessna 207 Skywagon, N91096, c/n 20700071
-Cessna 150M, N63644, c/n 15077450
-Cessna 182P Skylane, N5603J, c/n 18263460, en arrière plan
-Beech F33 Bonanza
-Eurocopter AS 350 Astar

 

Notre avis :

Ce petit film oublié est un drame familial, sous forme de film catastrophe, centré sur l'accident d'une élève pilote, lors de son voyage solo. Le scenario est issu du livre de Patricia O'Brien King :"Solo: The Miraculous Story of a Woman Who Refused to Give Up", paru en 1983.

Liz Brantley, une femme qui a cinq enfants, s'entraîne pour devenir pilote. Son mari, le docteur Bill Brantley, travaille beaucoup et ne peut participer aux activités de ses enfants. Liz est très préoccupée par ses fréquentes absences. Bill et sa famille partent s'installer à Price, dans l'Utah, pour des raisons professionnelles. Le 23 juin 1981, Liz doit effectuer un vol solo en trois étapes, pour obtenir sa licence de pilote. En retournant vers Price, son avion rencontre de fortes turbulences, en plus de problèmes de moteur; il finit par s'écraser en pleine montagne, à 15 minutes seulement de Grand Junction (Colorado). Pendant cinq jours, Liz va rester introuvable et devra survivre sans eau et pratiquement sans nourriture. Bill pense que Liz est morte et il est sur le point d'abandonner tout espoir, mais ses enfants veulent croire que leur mère est encore en vie. Bill qui est forcé, maintenant, de se rapprocher de ses enfants et de s'occuper d'eux, va finir par partager leur foi. Le lendemain, il prend la route à la recherche de sa femme, bientôt rejoint par le sheriff et un de ses voisins. Malgré des heures passées dans la montagne, le soir, ils n'ont trouvé personne. Alors que le sheriff s'apprête à rentrer, il voit dans la lueur de ses phares, une femme allongée au bord de la piste ! Liz est sauvée et emmenée à l'hôpital. Bill l'y rejoint ainsi que ses enfants. La survie et la découverte de Liz en pleine nuit, ont quelque chose de miraculeux.

Ce film se déroule dans une petite ville (à St George et non pas à Price) et évoque les conflits habituels survenant dans les familles. Il n'y a pas ici d'effets spectaculaires, pas de star glamour, juste une histoire simple mettant en exergue les valeurs familiales.

Le film suit d'assez près les faits. Liz Brantley, en réalité, Sherleen Jaussi (39 ans), survécut pendant cinq jours en montagne, alors qu'elle était blessée. Elle parvint à tenir sans eau, avec une pomme et du chewing-gum... Elle souffrait d'une fracture du bassin, en plus de coupures et d'hématomes divers; elle fut évacuée sur l'hôpital de Grand Junction.

Le film fait allusion à l'accident d'avion qui survint lors des recherches, quand le chef de la Civil Air Patrol décide d'alléger le dispositif aérien, suite à une collision évitée de justesse (airmiss). Deux hommes de la Civil Air Patrol moururent le 27 juin 1981, après avoir participé aux recherches, alors qu'ils redécollaient avec leur Beech C35, de Spanish Forks, où ils venaient de ravitailler.

Le voyage solo de Sherleen comprenait trois décollages et trois atterrissages, à Price (UT), Grand Junction (CO) et Blanding (UT). Malgré une bonne météo, son avion fut pris dans de forts vents rabattants, alors qu'elle survolait des montagnes à une altitude relativement basse; elle s'écrasa à 2600 m d'altitude, dans le Glade Park, à environ à 25 km seulement (soit 10 minutes de vol), au SW de Grand Junction. Elle fut effectivement retrouvée, non pas par un avion, mais par des 4x4, au bord d'une piste vers laquelle elle avait rampé (on ne sait si ce fut la nuit). Elle ne disposait d'aucun matériel de survie, pas même d'un miroir pour se signaler.

L'enquête conclut à une mauvaise préparation du vol, notamment le défaut de prise en compte des conditions météo particulières au-dessus des montagnes. Le film montre un ennui moteur ne permettant pas de conserver l'altitude, un fait qui ne figure pas dans le rapport d'accident et qui a sans doute été rajouté, pour dramatiser les événements.

Le film fut tourné an grande partie sur l'ancien aéroport municipal de St George (UT), fermé en 2011, avec le concours de la Civil Air Patrol du St George Squadron, mais aussi sur le General Dick Stout Field d'Hurricane (UT) et, apparemment, sur l'aéroport municipal de Grand Junction (CO).

Contrairement aux films du genre catastrophe aérienne, où, après le crash, l'histoire se concentre principalement sur la survie du, ou des passagers, ici, l'accent est mis également sur les recherches et sur les nombreux avions qui y participent. Ces derniers sont non seulement filmés au sol, mais aussi en vol et à l'intérieur des vraies cabines. Ce petit film séduira sans doute les pilotes qui se rappelleront, toute leur vie, de leur premier vol solo, comme un matin, où, après plusieurs touch and go réussis, votre moniteur vous dit : "Ça va aujourd'hui ! Je vais descendre, vous redécollez sans moi; faites comme d'habitude !". Après une furtive coulée de sueur froide, vous mettez les gaz et le bonheur survient quand les roues ont quitté le sol ! Vous ne redescendrez jamais plus vraiment sur terre...


Les avions du film :

La production utilisa plusieurs avions privés basés à St George.

Liz apprend à piloter sur le Cessna 172M Skyhawk, "N9560H" (c/n 17266229), avec lequel elle se livre à des exercices lors du générique. Construit en 1976, il fut acquis en 1977 par Robert Thompson de Crescent City (CA). En 1978, il fut vendu à Joe Bradshaw de Sparks (NV). En 1991, il appartenait à Bradley Bundy de St George (UT). Accidenté en 1989, lors d'un atterrissage forcé, l'avion fut radié en 1991.

Quand Liz atterrit, après le générique, l'avion précédent devient le Cessna R172K, "N7327K" (c/n R1722057). Il est piloté par son propriétaire, Rex Sylvester de St George (UT) qui l'avait acquis en 1977. En 2010, le Cessna fut vendu à Brad Peck de Pasco (WA). Il a été rayé des registres en 2018.

C'est avec le Piper PA-38-112 Tomahawk "N6335A" (c/n 38-78A0389) que Liz fait son vol solo. Le vrai Tomahawk accidenté était immatriculé "N2609". Le N6335A appartenait, au moment du tournage, à Interwest Aviation Corp. de Salt Lake City (UT), une société offrant des cours de pilotage sur Piper. Construit en 1978, il avait d'abord été inscrit au nom d'Intermountain Piper Inc. de Salt Lake City en juillet 1978. En 1986, il sera vendu à Thacker Aero Services de Molena (GA), puis à Andrew Vendal d'Auburn (AL) et à Donald et Timothy Richmond de Gettisburg (PA). En février 1989, l'avion fut exporté en France et inscrit au nom de l'aéroclub de Provence Aviation, d'Aix les Milles (F-GGBH). L'avion fut radié en juillet 1999 et aurait été détruit (par accident ?).

On voit bien que Liz est débutante et que si elle se crashe, c'est qu'elle n'a pas changé son plan vol, comme lui avait conseillé la femme, dans le hangar à Grand Junction, après l'avoir averti qu'il y avait de fortes turbulences au-dessus des montagnes. Elle aurait dû demander une protection météo et voler à un niveau plus élevé. Quand elle décolle de "Price", elle n'a pas la main sur la commande des gaz, une erreur de débutant !

Peu après son décollage, Liz n'est plus filmée dans un Tomahawk, mais dans un PA-28 Cherokee (voir la planche de bord et le pare brise muni d'un montant central), dont les images du cockpit alternent avec celles du PA-38. Le cockpit du Tomahawk n'a que deux places (contre 3 ou 4, pour celui d'un Cherokee) et il n'est pas pratique de filmer l'intérieur, en vol.

Les autres avions sont ceux qui, avec les précédents, participent aux recherches :

-Cessna 310K, N3838X (c/n 310K0238) ayant appartenu entre 1968 et 1978, à Deutsch Co Electronics Compone. Corp de Los Angeles (CA) et de février 1983 à avril 1992, à Holzman Technology Corp. de Boulder (CO). Depuis 1995, il est inscrit au nom de Melvin Holzman de Boulder (CO) et toujours actif.

-Piper PA-28-140 Cherokee, N1744T (c/n 28-7125062) du Red Hills Flying Club de St George (UT) depuis 1975; il a été radié en 2011.

-Cessna 172P Skyhawk (N52593, c/n 17274559), auprès duquel on voit Liz et son moniteur. Construit en 1980, il appartenait en 1992, à Band Aviation de St Louis (MO). En 2000, il fut vendu à William Baumheuter de Sullivan (MO) et l'année suivante, à Justy McCarthy de Western Springs (IL)

-Cessna 182 (N58428, c/n 33842) vu devant le bâtiment de l'Aztec Aviation Service. Il s'agit d'un avion ancien construit en 1956. Entre 1964 et 1978, il appartint à Harold Putnam de San Antonio (TX) et en 1983, il fut enregistré au nom de Mid Missouri Parachute Center Inc. de Moberly (MO). En 2016, il fut acquis par Steven Botkins de Moberly et en 2017, par Michael Pietrs de Shoreview (MN). A 63 ans, ce Cessna est toujours en état de vol.

-Cessna 207 Skywagon (N91096, c/n 20700071) dont on ignore le propriétaire, au moment du tournage. Construit en 1969, il fut acquis en 1971 par Quanama west Indies Company de Makfman (OH). Il eut ensuite plusieurs acquéreurs : Louis Labbe de West Lake (OH) en 1974, Harry Woltz d'Elyria (OH) en 1975, Hector Felix de Tucson (AZ) en 1978, Baxair de Green river (UT) en 1986, et Slickrock Air Guides Inc. de Price (UT) en 2000.

-Cessna 150M (N63644, c/n 15077450). En 1976, il était au nom de Sawyer Aviation de Phoenix (AZ), en 1978, à celui de Gene Hastings de Page (AZ) et en février 1991, à celui d'Executive Aircraft International Inc. de Salt Lake City. Accidenté en avril 1991, lors d'un vol d'instruction, il fut radié en 1997.

Parmi les autres avions partis à la recherche de Liz, on voit au décollage, un Beechcraft F33 Bonanza et, plus tard, un hélicoptère AS 350 Astar qui passe au-dessus des arbres sans la voir, des appareils dont ne voit pas les matricules.

Liz fait signer son carnet de vol, à Grand Junction (dont on reconnait la tour de contrôle), par une mécanicienne qui travaille sur un des moteurs d'un Piper PA-31-310 Navajo. Dehors, sur le tarmac, on distingue plusieurs Cessna, dont un Cessna Stationair 6 II et  le Cessna 182P Skylane "N5603J " (c/n 18263460) de LKL Flyer de Grand Junction. Il avait été livré en 1975 à Marvin Elkins de Steamboat Springs (CO). En 1985, il sera racheté par Glenn Songer de Montrose (CO), puis en, 2008, par Paul Hurns de Laughlin (NV) et enfin, par Michael Mann de Fort Mohave (AZ) en 2017.

Christian Santoir

*Film rare (en format VHS seulement)
    

SOLO_2.jpg


 

Associated keywords

Creation date : 2019.05.17 : 19:09
Category : Movies files - Films
Page read 301 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!