By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Poplach v oblacich

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

POPLACH V OBLACICH
(Alerte dans les nuages)

 


Année : 1979
Pays : Tchécoslovaquie, Allemagne de l'ouest
Genre : comédie
Durée : 1 h 16 min.
Couleur

Réalisateur : Jindrich POLAK
Scénario : Ota HOFMAN, Jindrich POLAK

Acteurs principaux :
Otto ŠIMANEK (M. Tau), Vlastimil BRODSKÝ (nspecteur de la sécurité aérienne), Petr NAROZNÝ (papa d'Alice), Alena JIRESOVA (Alice), Josef DVORAK (Kalous), Robert VRCHOTA (l'agronome)

Musique : Jirí BAZANT, Vlastimil HALA, Jirí MALASEK Photographie : Josef VANIS
Compagnies productrices : Filmové studio Barrandov, Saarländischer Rundfunk (SR), Westdeutscher Rundfunk (WDR)

Les avions :
-Douglas DC-9-3RC, PH-DNR, en arrière plan    
-Tupolev Tu-134A, OK-BYQ -EFK -EFJ -CFC -CFG
-Yak-40, OK-DHA, en arrière plan
-Zlin Z-37A Cmelak, OK-HJG


Notre avis :


Ce téléfilm est un long métrage qui a été créé en assemblant plusieurs épisodes de la populaire série télévisée pour enfants, de 1977, "M. Tau", qui raconte l'histoire d'un homme silencieux, au chapeau melon magique.

Au mépris de toutes les lois de la physique, M. Tau, un homme élégant, coiffé d'un chapeau melon, d'un look plutôt british, se promène sur l'aile d'un jet volant à proximité de Prague... La jeune passagère Alice est enthousiaste, mais les autres sont horrifiés. A l'aéroport, l'inspecteur de sécurité Málek considère que le rapport de l'équipage est un code, l'avertissant d'un détournement et ordonne un atterrissage d'urgence. Dans la confusion qui règne à l'arrivée de l'avion, M. Tau disparaît dans l'un des hangars où le petit éléphant Bimbo, attend dans une cage, d'être emmené dans un parc zoologique. Il attrape le chapeau melon de Tau. Pour le récupérer, Tau doit se cacher dans le camion et attendre la bonne occasion. Kalous, l'employé du zoo, trouve le chapeau melon et le met sur sa tête. Par coïncidence, l’éléphant et Tau quittent le véhicule au milieu du trajet et continuent à marcher ensemble à travers champ. Les villageois étonnés se préparent à partir pour attraper l'animal exotique. Au zoo, Kalous se voit demander de payer un éléphant de remplacement. Les enfants organisent alors une collecte pour le populaire Kalous et comptent l'argent dans le grenier de sa petite maison. La fille de Kalous, Ivanka, joue avec le chapeau de Tau et fait apparaître, par magie, M. Tau et l'éléphant, qui démolit le plafond avec son poids ! Ce n'est qu'au matin que les enfants retrouvent le chapeau dans les ruines de la maison et que M. Tau peut remettre enfin de l'ordre dans la maison de Kalous. Les tests à l'aéroport ont exclu la possibilité que quiconque puisse marcher sur une aile d'avion, en plein vol. Mais devant des experts stupéfaits, un avion atterrit soudainement avec non seulement Tau, mais trois enfants qui sont venus faire le voyage avec lui, assis sur l'aile !
I

l est évident que l'on est ici en plein délire. Marcher sur l'aile d'un jet, n'est pas marcher sur l'aile d'un Curtiss Jenny; un homme ne peut se tenir debout et même être assis, sur l'aile d'un avion croisant à 750 km/h, avec une température ambiante de -40°C...Mr. Tau, le wingwalker moderne, n'est pas un être humain, mais plutôt un extraterrestre !

Le film fut tourné en partie sur l'aéroport international de Prague-Ruzyné avec la participation de la compagnie nationale CSA (České Aerolinie) qui prêta plusieurs jets pour le tournage, effectué en majorité au sol, avec la collaboration des services de l'aéroport (tour de contrôle, service incendie...).


Les avions du film :

Beaucoup d'images ont été filmées dans un vrai cockpit de Tupolev Tu-134, où l'on remarque les ventilateurs, chers aux appareils soviétiques. Elles apparaissent pendant le générique, alors que l'avion vole haut dans le ciel, à son altitude de croisière. Son matricule apparaît au bord de la visière de la planche de bord : OK-BYQ.

L'OK-BYQ est un Tupolev Tu-134AK (c/n 1321409) construit en décembre 1971 et inscrit au nom du Gouvernement tchécoslovaque (Ministère de l'intérieur). En septembre 1983, il sera vendu  la compagnie bulgare Balkan (LZ-TUU), puis en avril 1995, à la compagnie russe Ashab Air (RA65939), établie en Tchétchénie. En septembre 1999, il fut acquis par la compagnie de fret aérien moscovite VTS Trans qui l'exploita jusqu'en mai 2001, date de sa vente à Chemonor Avia, une compagnie charter basé à Sotchi. Il a été retiré du service en 2005 et parqué à Sotchi, près du terminal; en 2019, il était garé près de la piste 02/20, en piteux état.

L'avion, sur l'aile duquel Tau marche en plein vol, est l'OK-EFK (c/n 23130), un Tupolev Tu-134A acquis en novembre 1974 par CSA. Il sera réformé en janvier 1995 et ferraillé à Prague en octobre 1995. La cabine avec ses quatre sièges de front semble être une vraie. On remarque que l'avion est piloté à quatre, dont un radionavigant et un mécanicien, passant beaucoup de temps entre les pilotes à régler "ses" moteurs...

Quand le Tupolev atterrit sur la piste "25" de l'aéroport international de Prague (la plus utilisée, devenue "24"  depuis avril 1993), l'avion devient le Tupolev Tu-134A, OK-EFJ (c/n 23128) ! On le retrouvera à la fin du film. Cet avion de CSA fut mis en service en novembre 1974, et a été réformé en 1996. Seul son cockpit a été conservé en 2007, dans le hangar B de CSA, à Prague-Ruzyné, pour des séances d'entrainement.

Quand l'avion roule vers le parking, il s'agit d'un nouvel avion, le Tupolev Tu-134A, OK-CFC (c/n 2351504) ! Mis en service en mars 1972, il fut réformé en 1992, son cockpit étant préservé à Au/Waedenswil, près de Zürich.

Quand il s'arrête sur le tarmac, il se transforme en Tupolev Tu-134A, OK-CFG (c/n 2351710), pris en charge par CSA, en janvier 1973. Retiré du service en février 1991, il fut ferraillé en juillet 1992.

L'avion qui repère l'éléphanteau est un Zlin Z-37A Cmelak (Bourdon) (OK-HJG, c/n 23 / 10), un avion de travail agricole, de la société Air-Special, mis en service en avril 1977, stocké en 2009, avec d'autres appareils du même type, dans un hangar de l'aéroport de Marianske Lazne.

D'autres avions peuvent être identifiés sur le tarmac de Prague-Ruzyné :

-un Douglas DC-9-33RC de KLM (PH-DNR, c/n 47279), pris en charge en juin 1968 et vendu en mars 1989, à la compagnie américaine Evergreen International Airlines (N945F); retiré du service en 2004 et ferraillé.

-un Yak-40 (OK-DHA, c/n 9341230) enregistré en octobre 1973, au nom de CSSDL (CeskoSlovenska Sparav Dopravnich Letist-Administration tchécoslovaque des Aéroports) dont il porte la marque sur le fuselage, puis en janvier 1978, à celui de SLI (Statni Letecka Inspecke-Inspection de l'Aviation civile). En 1993, il changea d'immatriculation (OK-DYA), et fut attribué au gouvernement slovaque, puis en 2005, il fut cédé à la société ukrainienne Téli-Net (UR-CAW). En 2006, il était stocké sur l'aéroport de Kinshasa; en 2010, il n'y était plus...

-un Let L-410 (OK-EKB, c/n 740309) livré en novembre 1974 à l'Inspection de l'aviation civile tchécoslovaque (SLI). En 1990, il était préservé au musée de LET aircraft, à Kunovice, puis transféré par la route, en 2002, au Zruc Airpark de Zruc-Senec.

- Tupolev Tu-154B (CCCP-85220, c/n 77A220) vu à la fin du film, pris en charge par l'Aeroflot, en juin 1976, vendu à Khabarovsk Air Enterprise (RA-85220) en 1993, puis à Dalavia en mai 1999; probablement ferraillé en 2005.

D'autres avions sont vus de trop loin pour être identifiés avec précision : un Boeing 737-130 de la Lufthansa (vu de la terrasse du terminal, accessible, à l'époque, aux gens qui venaient contempler les avions, et non les détruire...), un Ilyushin Il-18 de CSA, un Tupolev Tu-154B-1 de l'Aeroflot, un Douglas DC-9 de Swissair...

Christian Santoir


*film disponible sur YouTube

POPLACH.jpg


 

Associated keywords

Creation date : 2020.04.17 : 09:37
Category : - TVFilms
Page read 924 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!