By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Ryan ST-A NC16039

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

  RYAN ST-A  NC16039

c/n 128

Un cascadeur plus qu'un acteur, mais aussi un moniteur




 

-août 1936 : construit par Ryan Aeronautical Co. de San Diégo, en tant que Ryan ST-A (Sport Trainer serie A), c/n 128, équipé d'un moteur Menasco C-4 (c/n 209) de 125 cv, un des 26 Ryan STA construits en 1936. Immatriculé "NC16039".

Ryan_1.jpg
Le Ryan STA NC16039 dans sa forme originelle, en 1936.

-3-7 septembre 1936 : National Air Races à Mines Field, Los Angeles; Gladys O'Donnell, à ses commandes, arrive seconde lors de l'Amelia Earhart Trophy race.

-30 septembre 1936 : vendu à W. H. Irwin, représentant d'Air Service Inc. de  Candler Field, à Atlanta (GA), avec une quinzaine d'autres.

-29-31 mai 1937 : John G. "Tex" Rankin, un pilote de records et de voltige, qui possède une école de pilotage, remporte à son bord le Championnat du monde de voltige, à St Louis (MO).

-7 juin 1937 : Tex Rankin acquiert (à crédit) l'avion, après avoir été temporairement un représentant de Ryan Aeronautical, compagnie pour laquelle il continua à faire de la publicité lors de ses exhibitions. L'avion n'est pas neuf et compte déjà 383 heures de vol et doit subir quelques réparations (changement du bâti moteur). Il est basé à l'Union Air Terminal de Burbank, dans le hangar de  la société Union Air Service de Paul Mantz. Rankin s'en sert, entre autres, pour la formation de pilotes.

Ryan_2.png
Tex Rankin (saluant) à bord de son Ryan Sport Trainer.

-3-7 septembre 1937 : National Air Races de Cleveland (OH), où Rankin fait de la voltige avec son Ryan. Il le prête à Gladys O'Donnell qui va remporter l'Amelia Earhart Memorial Trophy.

Ryan_3.jpg
Le Ryan de Tex Rankin en version monoplace, tel qu'il apparut
à Cleveland en 1937 (avec le numéro 77).

-décembre 1937 à février 1938 : participation au tournage de "Test pilot" de la MGM, avec Myrna Loy et Clark Gable, Paul Mantz étant le directeur des scènes aériennes. L'avion  fait de la voltige et ses images seront utilisées dans plusieurs films ultérieurs.

-20 janvier-8 février 1938 : tournage de "Flight into nowhere" où le Ryan n'a qu'un rôle de figurant, au sol.

Ryan_4.jpg
Le Ryan retourné en version biplace, faisant de la figuration
dans "Flight into nowhere
".

-mai 1938 : tournage de "Sky giant" de RKO.

Ryan_5.jpg
Le Ryan acrobate dans "Sky giant"

-9 mai-30 août 1938 : tournage de "Too hot to handle"; filmé au sol.

-01 juillet 1938 : tournage de "Wings of the Navy" où l'avion est vu seulement en arrière plan.

-fin 1938: tournage de la série "Flying G-men" auquel Tex Rankin participe en tant que pilote aux côtés de Paul Mantz.

-24 septembre - décembre 1938 : tournage de "Tail spin" de la 20th Century Fox, réalisé par Roy del Ruth, ayant pour sujet les femmes pilotes participant aux courses nationales.

-29 septembre : 1938 : l'avion est réimmatriculé "NX16039", muni pour le film, d'un capot moteur à bosselages, comme s'il était équipé d'un moteur Wasp Jr. en étoile. D'autres Ryan STA apparaitront ainsi modifiés dans "Mystery plane " (1939) et dans "Dive bomber" (1941). Paul Mantz reçoit l'autorisation de faire des vols au-dessus du Metropolitan airport de Van Nuys, du 9 au 11 septembre, dates pendant lesquelles l'aéroport sera fermé. Dans "Tail spin", le Ryan apparait comme un monoplace de couleur sombre (celui de Loïs Allen / Nancy Kelly) avec, écrit en grosses lettres blanches sur le fuselage "Speed" Allen.

Ryan_6.jpg
Le Ryan modifié dans "Tail spin".

-15 février 1939 : légèrement endommagé, alors qu'il était parqué sur le tarmac de l'Union Air Terminal; une bourrasque de vent le fit sortir de ses cales et le précipita sur un Lockheed 14 (NC17395) garé à l'entrée d'un hangar. Réparations effectuées par Pacific Airmotive à l'Union Air Terminal.

-24 juillet 1939 : vendu à Humphreys Aircraft Corp., de Denver (CO) avec le matricule, catégorie Experimental, " NX16039",  pour exhibitions et tournages de films. L'avion compte 704 heures de vol, dont seulement 321 aux mains de Tex Rankin qui l'a relativement peu utilisé (12 heures par mois en moyenne). Le Ryan est piloté par le stunt flyer "Putt" Humphreys, un ancien pilote de l'US Navy, qui se produit à travers les Etats-Unis, avec le Hollywood Air Show regroupant plusieurs pilotes, dont Tex Rankin, et des parachutistes.

-début septembre 1939 : début du tournage de "Danger flight" de la série des Tailspin Tommy. Le Ryan apparaît en vol, mais sur l'extrait d'un film antérieur, où il est en mode biplace, comme avant septembre 1938. Au sol, il s'agit d'un autre Ryan STA (NC14912, c/n 105) appartenant au vendeur d'avions de Glendale (CA), Charles Babb.

-8 octobre 1939 : accidenté à Santa Rosa (CA) lors d'un meeting, piloté par "Putt" Humphreys. L'avion atterrissant vent de dos, se retourna, et fut lourdement endommagé, le pilote s'en sortant indemne. Restauration effectuée par Long  Airmotive Inc. Ltd d'Alameda (CA).

-10 novembre 1939 : de nouveau accidenté au sol sur l'aéroport de Pueblo (CO); l'avion tourna en rond, après le démarrage du moteur, sans pilote à bord…Dommages peu importants. Réparé sur l'aéroport de Denver (CO).

-23 janvier 1940 : avion mis au nom d'Albert Putnam Humphreys.

-25 mars 1940 : avion réimmatriculé Restricted "NR16039", toujours en monoplace. Il est équipé d'un système fumigène alimenté par un réservoir placé dans le cockpit avant, avec un long tuyau d'échappement, pour faire de la publicité aérienne, mais aussi dessiner ses figures acrobatiques dans le ciel. Les essais de ce dispositif ont été effectués sous licence Experimental (NX).

Ryan_7.png
Le Ryan toujours en version monoplace à Alameda, en 1940. On remarque le
nom "Putt Humphreys" inscrit sous le cockpit et "Andy" sur le haut de la dérive.

Ryan_8.jpg
Le même avion avec le long tuyau d'échappement du système fumigène
sous l'avant du fuselage.

-13 avril 1940 : accidenté à Fresno (CA) où il était basé. Avion réparé par le Junior College de Fresno (CA) et la Ryan School of Aeronautics de San Diego (CA).

-4 septembre 1940 : vendu à la Ryan School of Aeronautics basée au Lindbergh Field de San Diego. Son moteur Menasco C-4 (c/n 209) a été enlevé. L'avion a accumulé en tout 950 heures; "Putt" Humphreys l'a utilisé beaucoup plus que "Tex" Rankin (20 heures par mois en moyenne).

-octobre 1940 : avion entièrement révisé, cockpit avant réinstallé, avec un montant de protection contre le retournement, montage d'un moteur Menasco D-4 (c/n 4004) de 125 cv. Immatriculation, catégorie Commercial, "NC16039."

-6 février 1941 : avion gravement endommagé, après être passé sur le dos à l'atterrissage,  lors d'un vol d'instruction. Réparation par la Ryan School of Aeronautics en mars.

-23 mars 1942 : changement de moteur ; le Menasco D-4 remplacé par un Menasco Pirate C-4 (c/n 198) de 125 cv.

- 21/avril 1942 : vendu à l'United School of Aeronautics, de Smiley Field, à Wellton (AZ) dirigée par Louis L. Loyko.

-26 février 1943 : avion accidenté lors d'un atterrissage forcé, suite à une panne moteur, dans le lit (à sec) de la rivière Gila, près de Smiley Field, lors d'un vol d'instruction. Réparé en novembre par Arizona Airways Inc. de Safford (AZ).

-21 avril 1943 : vendu à la Defense Plant Corporation de Washington (DC).

-8 mai 1944 : vendu à Dan E. Harrison, un élève pilote de San Diego (CA). L'avion a accumulé 3898 heures de vol, dont 2939 en vols d'instruction, soit 52 heures de vol mensuelles, en moyenne.

-14 août 1944 : avion gravement endommagé au décollage de la piste en terre mouillée de Jundt Field, près d'El Paso (TX) (train et ailes arrachés, fuselage restant dans l'eau d'un fossé…).

-mai 1947 : apparition du Ryan dans le film "High Barbaree", vu sur des extraits de film antérieur, l'avion n'étant plus en état de vol.

-25 août 1949 : licence "NC16039" révoquée.

-27 octobre 1958 : avion vendu, à Yuma (AZ), à Maurice L. Walleen et Fred Sorenson Jr, ayant pour adresse l'escadrille de transport VR-7, sur la base aéronavale de Moffett Field, près de San Francisco. Avion immatriculé "N16039".

- avril 1959 et novembre 1960 : avion réparé au nom de Fred Sorenson. Moteur Menasco D-4-87 de 134 cv installé.

-janvier 1961 : certificat de navigabilité accordé.

-17 août 1961 : vendu à Lane Redding Ward de Modesto (CA).

-10 avril 1965 : mis au nom de sa fille, Paula Ward.

-21 avril 1966 : vendu à Harold Sparks de Mountain View (CA).

Ryan_9.jpg
Le Ryan N16309 en 1968 à Watsonville (CA). On note qu'il a conservé le montant
de protection contre le retournement situé à travers le pare brise avant et  installé en 1940.

-juin 1974 : avion stocké.

-20 mai 1985 : vendu à Ted R. Babbini de Syracuse (KS).

-avril 1990 : l'avion vole de nouveau après une longue restauration par le mécanicien d'aviation Delmer O. Jones et Remo Galeazzi.

-10 septembre 1990 -22 janvier 1991 : le Ryan remonte sur scène à 54 ans, lors du tournage de "The Rocketeer".

Ryan_10.jpg
Le Ryan dans "The Rocketeer".

-12 décembre 2000 : mis aux noms de Kathryn Elisabeth Oyler, de Sylmar (CA) et Lauren Ann Little, de Cooper City (FL), les héritières de T. Babbini.

-23 mars 2001 : vendu à Carlene A. Mendieta de Winnemuca (NV).

-25 avril 2006 : mis au nom de Carlene A. Mendieta trustee de San Ramon (CA). Le Ryan est équipé d'un moteur Menasco D-4B Super Pirate de 134 cv.

-26 août 2010 : mis au nom de son mari, Walter C. Bowe trustee, domicilié à San Ramon, puis à Sonoma (CA), nom auquel il est toujours enregistré en 2020.

Ryan_11.jpg
Le Ryan en 2016, dans toute sa splendeur, avec la même décoration qu'en 1990.
© Jack Snell.

Cet avion de 84 ans eut donc plusieurs vies. De 1936 à 1940, il fut surtout un avion de spectacle, devant les foules ou devant les caméras. De 1940 à 1944, avec l'entrée en guerre des Etats-Unis, il devint un avion d'entraînement des pilotes de l'armée, au sein de deux écoles qui l'utilisèrent intensément. Il redevint ainsi ce pour quoi il avait été construit, un "Sport Trainer". Son retour à la vie civile, en 1944, se passa mal. En 1990, il retrouva enfin la forme et le ciel. Il passe actuellement sa retraite en Californie. Il apparaît de temps en temps devant les foules qui peuvent admirer ce magnifique appareil, tout rutilant. Rappelons qu'en 2020, il y a encore 31 Ryan STA sur les registres de la FAA, dont 8 en Californie, la plupart étant en état de vol. Il n'y en a qu'un seul en France (F-AZVQ, c/n 132), basé à Cannes-Mandelieu depuis 2011.

 

Filmographie :

-Test pilot / Pilote d'essai (15/04/1938)
-
Flight into nowhere  (18/04/1938), au sol
-
Sky giant (22/07/1938)
-
Too hot to handle / Un envoyé très spécial (16/09/1938) au sol
-
Wings of the Navy / Les ailes de la flotte (11/02/1939) en arrière plan
-
Flying G-men (02/02/1939)
-
Tail spin / Descente en vrille (18/02/1939)
-
Danger flight (01/11/1939) extr. de film
-
High Barbaree / L'île enchantée (01/05/1947) extr. de film
-
The Rocketeer / Les aventures de Rocketeer (21/06/1991)

--oo0oo--

Sources :

- Federal Aviation Administration records 16/01/2020.
- CARPENTER Dorr B. & MAYBORN Mitch (1976) -Ryan Guidebook. American Aircraft series-Book 3. Flying Enterprise Pub., Dallas TX, 120 p.
- JUPTNER Joseph P. (1974) - U.S. Civil Aircraft. Aero Publishers Inc., Fallbrook CA, Vol. 6, 253-257 pp.>
- MAYBORN Mitch (1967) –The Ryan PT / ST series. Profile publications number 158, Leathethead, Surrey, 10 p.


Creation date : 2020.04.25 : 10:00
Category : - Aircrafts
Page read 738 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!