By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2020

Flight from Singapore

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

FLIGHT FROM SINGAPORE

 


Année : 1962  
Pays : Grande-Bretagne
Durée : 1 h 14 min.
Genre : aventure
Noir et blanc

Réalisateur : Dudley BIRCH
Scénario : Dudley BIRCH

Acteurs principaux :
Patrick ALLEN (John Scott), Patrick HOLT (Squadron Leader Hill), William ABNEY (Flight Lt. Bob Elliott), Harry FOWLER (Sgt. Brooks), Denis HOLMES (Smithy), Jane Jordan ROGERS (Cleo).

Musique : Ken JONES     
Photographie : Douglas HILL     
Producteur : James MELLOR
Compagnie productrice : James Mellor Productions

Avions :
-Avro Shackleton MR.1A
-Bristol Britannia (document.)
-Douglas DC-3, VR-SCG
-Handley Page Hastings C.1


Notre avis :

Le tournage de ce film, quelque peu oublié, se déroula, début 1962, dans l'état de Singapour dont la situation politique n'était pas encore stabilisée. Deux ans après la fin d'une longue guérilla communiste (1948-1960) et quatre ans après son indépendance, l'armée anglaise y était toujours stationnée. L'état de Singapour s'apprêtait à rejoindre la fédération de Malaisie, le 16 septembre 1963, par crainte de l'influence communiste, les trois quarts de la population de Singapour étant d'origine chinoise. Finalement, après avoir provoqué de graves émeutes raciales entre Chinois et Malais, ce seront les communistes qui pousseront le gouvernement à reprendre son indépendance dès août 1965.

Deux pilotes britanniques Scott et Elliott, veulent créer une petite compagnie charter reliant Singapour à Hong-Kong. Ils achètent un avion d'occasion et planifient leur premier vol. Ils n'ont que deux passagers, un couple malaisien, mais au dernier moment, le contrôle de l'aéroport leur demande de faire un détour par le petit terrain de Balom, pour livrer un sérum sanguin qui doit arriver d'Australie. C'est urgent, car à l'hôpital de Balom, une petite fille est en danger de mort. Après avoir décollé, la météo se dégrade peu à peu. L'avion se retrouve bientôt au milieu d'un orage. Les pilotes essaient de monter pour passer au-dessus, mais les deux passagers supportent mal cette prise d'altitude. Il faut donc redescendre. C'est alors qu'un de moteurs a des problèmes de surchauffe et Scott doit l'arrêter. En pleine nuit, dans les turbulences, au-dessus d'un relief montagneux, sur un seul moteur, l'avion finit par se crasher en forêt. Heureusement, tout le monde est sauf, seul le copilote Elliott a un bras cassé. Les appels radio ne donnent rien et il n'y a donc plus qu'à attendre les secours. A Singapour, Cleo, le pette amie d'Eliott, est inquiète à juste titre car, peu après, l'aéroport apprend que l'avion n'a pas atterri à Balom. Des avions de la RAF, basés à Singapour, partent aussitôt à sa recherche. Le lendemain, l'épave est localisée. Deux hommes sont parachutés avec du matériel de secours. Il y en a besoin car la passagère malaysienne doit accoucher ! Tout se passe bien et l'officier qui est venu les secourir demande à Scott de l'accompagner pour livrer le sérum, en marchant jusqu'à une route située à quelques kilomètres. Un hélicoptère viendra embarquer les trois rescapés et le bébé, le lendemain. Quand Scott et l'officier, épuisés, trouvent la route, ils sont pris en stop par une camionnette qui les emmène à Balom. La fillette sera sauvée in extremis. De retour à Singapour, Scott, marqué par cet accident, retrouve Cleo qu'il envisage sérieusement de marier…

Ce petit film au scenario très classique, un crash en forêt, est surtout intéressant parce qu'il a été tourné sur place, à Singapour, notamment sur l'aéroport de Singapour-Paya Lebar qui était, à l'époque, un aéroport international construit en 1954, équipé d'une tour de contrôle de huit étages, vue dans le film, et qui deviendra une base militaire, en 1980. Des avions militaires furent également filmés sur l'aéroport de Singapour-Changi où étaient stationnées, en 1962, plusieurs unités de la RAF. Ce dernier terrain deviendra en 1981, un aéroport civil international.

La production reçut la collaboration du RAF Far East Command, dont elle met l'accent sur les missions de secours, mais aussi du Département de l'Aviation civile de Singapour et de la compagnie locale Malayan Airways, remerciés dans le générique.


Les avions du film :

Le film ouvre sur un Bristol Britannia de la BOAC (British Overseas Airways Corporation) vu sur un documentaire, dans lequel voyagent Scott et Elliott. Mais quand l'avion a atterri (sur la piste 02 de Paya Lebar), ils débarquent d'un Britannia de la Malayan Airways, vu le mot "Airways" inscrit sur le haut du fuselage. Il doit s'agir du seul Bristol 175 Britannia 102 "G-ANBF" (c/n 12907), qui avait été loué à BOAC, le 2 septembre 1961 pour effectuer les liaisons Singapour-Hong Kong.

Le second avion aperçu, lors du générique, est un DC-3 de Malayan Airlines, sur l'aéroport de Singapour-Paya Lebar, où était basée la compagnie. C'est ce type d'appareil que Scott a décidé d'acquérir. Notons que le rayon d'action du DC-3/C-47, avec une charge marchande, correspond juste à la distance Singapour-Hong Kong, soit 2600 km; c'est un peu trop juste et une escale est nécessaire pour faire le plein. Celui que Scott a choisi porte aussi la livrée de Malayan Airways (toit blanc, dessous alu et bande de fuselage jaune orangé). Un homme, perché sur une échelle, nettoie le pare brise, ce qui dissimule le grand logo de la compagnie, peint sur le nez, qui est aussi en partie recouvert d'une bâche…On ne voit que la lettre "G" peinte sur le nez, et qui est la dernière lettre de son matricule. En 1962, la compagnie possédait treize DC-3, dont un seul avait un matricule se terminant par "G", le "VR-SCG" (c/n 12006), baptisé "Gull". Il s'agissait d'un C-47A (s/n 42-92229), un ancien Dakota III de la RAF (s/n FL597), acquis par la compagnie anglaise Sivewright Airways, en juillet 1947 (G-AKAY) et qui participa au pont aérien de Berlin, en 1948. En avril 1951, il fut vendu à Malayan Airways (VR-SCG) qui deviendra en 1963, MSA Malaysia-Singapore Airlines, après sa fusion avec Bornéo Airways; il recevra alors le nouveau matricule "9M-AMU", en février 1964. Le 30 janvier 1967, l'avion subit des dommages irréparables, lors d'un atterrissage de nuit, à Lutong (Sarawak).

Mais quand l'avion s'apprête à décoller, on remarque qu'il porte sur l'aile le matricule, en partie, visible, "9M-AL*". A priori, le matricule "9M" ne fut attribué qu'en 1963, quand Singapour fit  partie officiellement (et temporairement), de la Malaisie, abandonnant son ancien code "VR-S". Quand on examine les images datées des avions de Malayan Airways, on remarque que, dès 1959, certains de ses avions, portaient le code "9M", dont des DC-3 (9M-ALM, ALP…). En 1962, la compagnie possédait donc des avions immatriculés avec ces deux codes.

Lors de la scène du crash reconstituée avec une maquette, l'avion porte un autre matricule bien visible, qui apparait totalement fantaisiste : "SY-RAC", "SY" étant un code non utilisé. Les scènes montrant cet avion présentent également quelques bizarreries, Quand l'avion roule, on voit de près son train d'atterrissage qui est en fait celui d'un Handley Page Hastings. Quand il vole dans les nuages, le moteur aperçu par le hublot n'est pas celui d'un Dakota, mais celui d'un Hastings. Au début du vol, si le tableau de bord est bien celui d'un Dakota, il devient celui d'un Hastings, quand Scott doit arrêter un moteur…

C'est un De Havilland DH-106 Comet de BOAC qui apporte à Singapour, le sérum que Scott doit acheminer.

Vers la fin du film, on voit survoler le port de Singapour, un des deux Vickers-Armstrong Viscount loués par Malayan Airways en 1959.

Les autres avions filmés au sol ou vus sur des extraits de documents, sont des avions militaires anglais. Les avions sont également filmés de l'intérieur (cockpit et cabine).

Les premiers qui partent à la recherche du C-47 sont des Avro Shackleton MR.1A équipés sous le nez d'un radar ASV13. Il s'agissait d'avions de patrouilles maritimes qui furent remplacés en  avril 1962 par des Shackleton MR.2C (avec radar ventral). On en voit plusieurs au décollage, portant la lettre individuelle "D", "L" et "N". Ils appartenaient au 205 squadron basé sur la partie est de l'aéroport de Changi (dont on voit la tour de contrôle), depuis 1959.

Le MR.1A "D" (serial WB836) construit en octobre 1951, connut plusieurs affectations : 224 sqn. en 1952, 206 sqn. en 1954, 220 sqn. et 240 sqn. en 1957. En juillet 1958, il fut envoyé au 23MU pour y être stocké. Affecté à la Far East Air Force en août 1958, il fut pris en charge par le 205 sqn. avec le code "D". Après être retourné en Angleterre pour des réparations, il revint à Changi en mars 1961. Il y resta jusqu'à son remplacement par un Shackleton Mk.2. Il repartit alors en Angleterre où il fut réformé, en août 1962 et stocké au 23MU. Il fut vendu à la ferraille en août 1964.

Le MR.1 "N" (serial VP294) fit son premier vol en juillet 1951. Il connut aussi de nombreuses affectations : 220 sqn. en 1951, 224 sqn. à Gibraltar en 1953, 23MU en juillet 1954, puis 220 sqn. en 1957, 206 sqn. en janvier 1958, 269 sqn en avril 1958, 205 sqn. en juillet 1959, 23MU en décembre 1959, 205 sqn. à Changi, en septembre 1960 (code "N"). Il fut gravement endommagé après un atterrissage forcé, aux Maldives, le 15 mais 1962.

Le MR.1 "L" (serial VP267) construit en avril 1951 et affecté au 120 sqn en mai 1951, fut stocké en octobre 1953 au 23MU. Il y resta jusqu'à son affectation, en juin 1960, au 205 sqn. de Changi avec le code "L". Réformé en 1962, suite à l'arrivée des nouveaux Mk.2, il fut ferraillé en décembre 1962, à Seletar.

Les parachutistes sont amenés au-dessus du site du crash par un Handley Page Hastings C.1A marqué "Royal Air Force Far East" sur le haut du fuselage. Il porte le serial "TG526" et deux réservoirs sous les ailes. Mais quand les parachutistes sautent, c'est du Hastings "TG561" du "Royal Air Force Transport Command" (sans bidons d'ailes). Les deux appareils appartenaient au 48 squadron basé à Changi qui était équipé d'Hastings depuis juin 1957. Son numéro est inscrit en blanc, au sommet de la dérive, dans un losange rouge.

La zone de largage, montrée sur la carte, se trouve dans le parc National de Royal Belum, situé en Malaisie, à la frontière de la Thaïlande. "Belum" rappelle le nom fictif de la petite localité de "Balom", où se trouve l'hôpital de la petite fille malade, qui était, en réalité, le Paglar Memorial Hospital, non pas situé en pleine forêt, mais en plein centre de Singapour…

Enfin, en arrière plan, à Changi, comme à Paya Lebar, on peut voir, de loin, deux Bristol C.2 (Britannia) de la RAF.


Christian Santoir

*Film disponible chez : The Film Collectors Society of America
(www.thefilmcsa.com)


 
Flight_from-Singapore-POS0725.jpg
 


Malayan.jpg
Malayan Airways logo
Associated keywords

Creation date : 2020.07.10 : 08:01
Category : Movies files - Films
Page read 394 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!