By continuing your navigation on this site, you accept the use of cookies to offer you contents and adapted services. Legal Notice.

Search

Search

Movies files

Movies articles

Webmaster - Infos

Preferences


Connect again :
Your user name :
Your password
<O>


  Count of members 31 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!

Copyright

Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2021

Wildvogel

rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

WILDVOGEL

 


Année : 1943
Pays : Allemagne
Genre : comédie
Durée : 1 h 27 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Johannes MEYER
Scénario: Gerhard T. BUCHHOLZ, Ernõ Innocent VINCZE

Acteurs principaux :
Leny MARENBACH (Vika von Demnitz), Volker von COLLANDE (Wolff Benningsen), Werner HINZ (Prof. Gustav Lossen), Käte HAACK (Agathe von Ebenau), Herbert HÜBNER (Herr von Demnitz), Roma BAHN (Britta von Demnitz)

Musique : Frank FOX     
Photographie : Karl HASSELMANN     
Producteur : Otto Ernst LUBITZ
Compagnie productrices : Berlin-Film

Avions :
- Klemm Kl 32B XIV "D-EDEM"

Notre avis :

Ce petit film, totalement oublié, tourné entre janvier et mai 1943, à Berlin et dans le Tyrol, sortit peu avant Noël, le 21 décembre, alors que les villes allemandes, à commencer par Berlin, devenaient des cibles, non seulement pour la RAF, la nuit, mais aussi pour l'USAAF, le jour, et que sur le front de l'est l'armée allemande commençait à céder devant l'Armée rouge... Ce n'est pas un film de propagande, mais plutôt un divertissement, dont avait grand besoin le peuple allemand, à cette époque.

Lors d'une randonnée en montagne, l'ingénieur aéronautique Wolff Benningsen fait la connaissance de Vika von Demnitz, une historienne de l'art. Ils se sentent attirés l'un vers l'autre, mais le comportement suffisant de Wolff déplaît à Vika. Elle commence sa descente seule, mais doit bientôt faire appel à son aide, avant de se séparer de lui, de nouveau ! Elle se dirige vers un château qui appartient à sa tante Agathe. Benningsen la suit et fait en sorte qu'elle le présente à Agathe. Quand elle évoque devant lui son mariage avec un professeur d'arts, Gustav Lossen, il n'éprouve aucun désappointement, étant très sûr de son charme. Il ne lui dit pas qu'il va devenir ingénieur en chef d'une usine aéronautique à Chemnitz. Vika doit abandonner son métier et s'occuper des papiers pour le mariage. Quatre semaines plus tard, elle rejoint Lossen à Stuttgart. Mais deux jours avant son mariage, Vika revoit Benningsen lors d'une soirée. Elle désire aller avec Lossen voir sa tante Agathe. Le patron de Wolff lui propose d'y aller en avion, piloté par Wolff. L'avion a un ennui moteur et Wolff doit se poser dans un champ, non loin de la demeure d'Agathe, ce qui va prolonger le séjour. Reçu au château, Lossen s'aperçoit que Vika et Wolff se connaissaient déjà et que sa famille l'appréciait ! Vika est très embarrassée et Lossen en profite pour dire à son rival ce qu'il pense de lui. Mais il voit bien que c'est Wolff que Vika aime et il décide de partir seul. Peu après, Wolff et Vika se précipitent dans les bras l'un de l'autre ! Tout est bien qui finit bien.

Le seul lien de ce film avec l'aviation est l'un des rôles principaux, l'ingénieur aéronautique, un type de personnage favori dans les films de l'époque nazie et que l'héroïne préfère finalement à un professeur... Malgré cela, l'avion a ici une place fort réduite, juste un rôle de figurant, les avions en 1943, en pleine guerre, étant peu disponibles pour les studios de cinéma.

Les avions du film :

Le principal avion du film employé pour le tournage, au sol, est un Klemm Kl 32B XIV, équipé d'un moteur en étoile Siemens Sh14A. Il porte le matricule "D-EDEM" qui appartenait en fait à un Heinkel He 72 de la DLV (Deutscher LuftsportVerband), dont deux exemplaires sont garés sur le tarmac de l'aéroport de Rangsdorf (dont on voit la tour de contrôle attenante au hangar n° 1). Ce terrain abritait une grande école de pilotage qui forma Beate Uhse, entre autres, et il était fréquenté par des célébrités, comme Elly Beinhorn et son mari, Berndt Rosemeyer, mais aussi par l'acteur aviateur, Heinz Rühmann.

Ce sont les plans du Klemm Kl 32 que l'on voit sur la planche à dessin de l'ingénieur Benningsen. Mais ce monoplan triplace ne fit pas son premier vol en 1943, mais en 1932, date à laquelle deux exemplaires participèrent à l'EuroparundFlug (de son vrai nom : "Challenge International de Tourisme"), cité dans le film. On voit un autre Klemm, en vol, filmé de loin, apparaissant sans doute sur un extrait de documentaire. Il ressemble plutôt à un Klemm Kl 31, vu son empennage légèrement différent.

Enfin, on aperçoit par la fenêtre du bureau de Benningsen, un Junkers Ju 52/3m (D-AQIO ?).

 

Christian Santoir

*Film disponible sur www.rarefilmsandmore.com

WILDVOGEL.jpg
Associated keywords

Creation date : 2021.02.27 : 05:26
Category : - Films
Page read 200 times

Reactions to this article


Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!