Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 144 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

Hollywood B-25 : Le "Smasher", l'avion caméra de Paul Mantz

A la fin des années trente, Paul Mantz, devenu un des principaux pilotes cascadeurs d'Hollywood, avait mis au point plusieurs avions caméras, dont ses Lockheed Sirius et Orion. Après la guerre, Mantz, un excellent pilote doublé d'un homme d'affaires avisé, fut le premier à acheter de nombreux avions militaires de surplus, en prévision des films qui, selon lui, n'allaient pas manquer d'être tournés sur la seconde guerre mondiale, lors des années suivantes. En février 1946, il acquit ainsi 475 avions pour la somme de 55.000 dollars. La plupart de ces appareils furent démontés. Mantz, après avoir soutiré l'essence des réservoirs et récupéré les pièces détachées qui l'intéressaient, envoya les cellules à la ferraille. Il ne conserva qu'une poignée d'appareils, dont un B-25 qu'il désirait transformer en avion caméra.

 
N1203-6.jpg

Fig.1. Le B-25H N1203 à Phoenix à la fin des années 1940. © W.T. Larkins

Le North American B-25H-1 que Mantz sélectionna, avait pour numéro de série 43-4643 et avait été construit à Inglewood (Ca.). Livré en mars 1944 à l'USAAF, l'avion fut affecté à une unité d'entraînement, devenant ainsi un TB-25H. Déclaré surplus en octobre 1945, il fut stocké au parc de Stillwater. Mantz fit immatriculer l'avion en mai 1946 (N1203) et l'envoya au Grand Central Air terminal de Glendale. Il fut employé aussitôt pour le tournage de " The best years of our lives" (1946). Les vues aériennes furent d'abord prises par la trappe d'accès, située sous le cockpit. Plus tard, l'avion fut modifié pour recevoir des caméras dans le nez, les sabords et la queue. Avec l'arrivée du procédé Cinérama, qui nécessitait trois caméras, le nez reçut une vaste fenêtre panoramique. On améliora aussi l'isolation phonique du fuselage; on installa un nouveau système d'interphone, et on ajouta un petit office, des couchettes et un fauteuil spécial pour le directeur des prises de vues, rendant ainsi la vie à bord plus confortable, lors de longues séances de travail. L'avion fut appelé par son équipage, le "Smasher", le "Bug smasher" (l'écraseur d'insectes), et aussi, "Masher", ce qui créa quelque confusion sur son vrai nom, d'autant que Mantz avait aussi l'habitude d'appeler son cocktail favori, un "Smash"…Quoiqu'il en soit, le problème des insectes qui venaient s'écraser à basse altitude sur le nez vitré, était un problème sérieux qui n'avait pas été prévu et qui empêchait souvent le tournage. On essaya de le résoudre en montant des rideaux coulissants, puis en recouvrant la surface vitrée avec du papier adhésif que l'on enlevait dès qu'on avait atteint une altitude, où la "menace" n'existait plus.
 

N1203-8.jpg

 Fig.2. le B-25 à l'Orange County Airport en 1954. © Dusty Carter

Le premier film tourné avec le nouveau procédé, "This is Cinerama", vit Paul Mantz survoler tous les Etats-Unis, parfois à très basse altitude. Le film sortit en 1952. Les dix années suivantes, il utilisa cet appareil pour six autres films dont les documentaires "Seven wonders of the world" et "De Luxe tour". Mantz fit peindre sur le nez du B-25 une carte du monde avec ses itinéraires, et les drapeaux de tous les pays traversés sur les cinq continents (fig. 5).

Bien qu'optimisée pour le Cinérama, la position des caméras s'avéra également bien adaptée pour le tournage de films plus conventionnels, comme "Fate is the Hunter", "Wings of Eagles" et "Around the World in 80 Days". Quand Walt Disney décida de tourner en 1957, un film avec un système à neuf cameras, couvrant un champ de 360 degrés, appelé Circarama, puis Circle Vision, Mantz fut contacté. Il équipa alors son B-25 avec les cameras montées au bout d'un pylône extensible, fixé dans la soute à bombe.
 

 N1042B-3.jpg
Fig.3. Un autre B-25 de Tallmantz équipé pour filmer en Circle Vision. © Caz Caswell

Le résultat fut "America the Beautiful" sorti lors de la Foire Internationale de Bruxelles, en 1958. La société Tallmantz créée en 1961 par Paul Mantz et Frank Tallman, participera à plusieurs documentaires filmés en Circle Vision pour Walt Disney, entre 1962 et 1975. Mais dans les années cinquante et soixante, le N1203 tourna aussi de nombreux autres films comme " Gathering of Eagles", "Mad, Mad World", "Von Ryan's Express", "Flight of the Phoenix", " 1000 Plane Raid", "Catch-22", et "Lost Horizons". Après la mort de Paul Mantz en 1965, lors du tournage de "Flight of the Phoenix", (c'est dans le "Smasher" que la dépouille de Mantz fut transportée vers sa dernière demeure), l'avion continua à être utilisé par Frank Tallman.

34643-1.jpg

 Fig.4. Le Smasher à Orange County en 1970. © Dave Welch

Après le film "Catch 22", le N1203 retourna à sa base d'Orange County, mais, il commençait à vieillir. L'intérieur du fuselage recouvert d'un matériau d'isolation phonique épais, rendait très difficiles les réparations de plus en plus fréquentes. Tallmantz disposait d'un autre B-25, un B-25N, un modèle plus récent, modernisé dans les années cinquante par la Hayes Aircraft Corp. (remplacement des circuits hydrauliques et électriques, équipement radio amélioré, nouveaux moteurs..) pour le transformer en avion d'entraînement pour l'USAF. Plaçant les considérations financières avant les considérations sentimentales, Frank Tallman décida de réformer le N1203, tout en acquérant un nouveau B-25N, ayant tourné dans "Catch 22". On retira le nez camera du N1203 et on le remplaça par un nez de B-25J.

L'avion fut vendu en juillet 1975, et passa dans les mains de plusieurs propriétaires jusqu'en mars 1976. Il resta à l'aéroport de Van Nuys, toujours avec sa livrée blanche de Tallmantz Aviation. Les derniers propriétaires repeignirent le nez avec l'inscription "Talisman Aviation", accolée à une silhouette de camera. Tout le monde, à Van Nuys, y compris les autorités qui connaissaient bien les avions de Frank Tallman, crurent que l'avion lui appartenait encore…C'est sous ce camouflage que l'avion effectua plusieurs vols pour transporter de la drogue, de part et d'autre de la frontière mexicaine, au point que les agents fédéraux commencèrent à soupçonner Tallman d'être un narco trafiquant ! Quand la supercherie fut découverte en 1977, l'avion disparut. Selon la rumeur, il aurait été accidenté quelque part en Colombie, en 1978. Une bien triste fin pour un avion qui avait participé activement aux tournages les plus prestigieux d'Hollywood...

 P.Mantz.jpg

Fig.5. Paul Mantz devant le Smasher arborant la carte de ses voyages.
© Scott Thompson


Christian Santoir


Bibliographie sommaire :

-THOMPSON Scott A. [1980] "Hollywood Mitchells. The story of the Tallmantz B-25 bombers". in Air Classics, vol. 16, n° 9, 40-53, 74-80.

-DWIGGINS Don [1967] "Hollywood pilot. The biography of Paul Mantz". New-York, Doubleday & Company Inc. 249 p.


Site internet :

www.aerovintage.com

NB. Les photos 1, 2, 3 et 4 sont issues de ce site très complet sur les activités de Paul Mantz et de Frank Tallman, entre autres.

Associated keywords

Creation date : 18/09/2008 : 23:49
Last update : 17/10/2010 : 18:00
Category : - Aircrafts
Page read 5369 times
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!