Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 147 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

L'ÎLE ENCHANTÉE
  Vo. High Barbaree
 

Année : 1947
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 31 min.
Genre : drame
Noir et blanc

Réalisateur : Jack CONWAY
Scénario : Anne Morrison CHAPIN , Whitfield COOK

Acteurs principaux :
Van JOHNSON (Alec Brooke), June ALLYSON (Nancy Frazer), Thomas MITCHELL (Capitaine Thad Vail), Marilyn MAXWELL (Diana Case), Cameron MITCHELL (Lieutenant Joe Moore), Claude JARMAN Jr. (Alec à 14 ans), Henry HULL (Docteur. William G. Brooke), Geraldine WALL (Mme. Martha Brooke), Barbara BROWN (Della Parkson)

Musique :  Herbert STOTHART
Photographie : Sidney WAGNER
Producteur :  Everett RISKIN
Compagnie productrice : Metro Goldwyn Meyer
 
Avions :
-Consolidated PBY Catalina
-Consolidated PBN-1 Nomad (dont le BuNo. 02838)
-Ryan STA, c/n 128, NC16039
-Stinson L1A Vigilant  s/n 40-3102, N63230 / "NX63287"
     

  Notre avis :

La Metro Goldwyn Meyer offrit au public un aperçu plutôt romanesque de la guerre aérienne dans le Pacifique, avec ce film sorti en mai 1947. Basé sur une nouvelle de Charles Nordhoff et James Norman Hall (l'auteur des "Mutinés de la Bounty"), le film parle de la survie d'un équipage d'hydravion qui a été forcé d'amerrir après avoir été touché par un sous-marin japonais. Les deux écrivains avaient tous deux été pilotes de chasse durant la Grande Guerre, en France. La fin du film dut être refaite, après que les spectateurs de l'avant première aient réagi de façon négative, après avoir vu sur l'écran, Van Johnson au paradis ! En 1943, La MGM avait déjà envoyé au paradis, Spencer Tracy, dans "A Guy named Joe", mais deux ans après la fin du conflit, les goûts du public avaient changé, et le merveilleux n'en faisait plus partie.

A Hawaï, pendant la seconde guerre mondiale, un pilote de la Navy, Alec Brooke, retrouve par hasard son amie d'enfance, et ex petite amie, Nancy Fraser, qui est infirmière sur un navire hôpital commandé par le vieil oncle d'Alec, Thad Vail. Dans le peu de temps dont ils disposent, ils renouent, et promettent de se marier après la guerre. Quelque temps plus tard, l'avion d'Alec est descendu par un sous-marin japonais qu'il était en train d'attaquer. Alec et son copilote, Joe Moore, parviennent à amerrir, mais tous les autres membres de l'équipage ont été tués. Nancy a aussitôt le pressentiment que quelque chose est arrivé. Sans contact radio, et sans beaucoup d'eau douce, Alec et Joe sont condamnés à attendre dans l'avion qui reste à flot. Alec essaie de garder le moral en racontant à son camarade sa jeunesse heureuse avec Nancy, dans la petite ville de Westwood (Iowa). Il rêvait de devenir médecin, comme son père, et se rappelle de son oncle Thad Vail, un homme excentrique qui voulait partir à la recherche de l'île de High Barbaree (située dans le Pacifique, sur l'équateur, quelque part au nord de la Nouvelle Guinée...). Quand Alec et Joe consultent la carte, il s'aperçoivent qu'ils sont à quelques dizaines de kilomètres de la zone où l'île fabuleuse est supposée se situer. Alec se rappelle du jour où la famille de Nancy quitta Westwood pour le Montana, et ses adieux avec Nancy. Ils jurèrent de se retrouver sur l'île de High Barbaree. Plusieurs années plus tard, Alec a abandonné ses études de médecine, pour devenir cadre d'une usine d'aviation. Il est fiancé à la fille du directeur, Diana. Un jour, Nancy réapparaît à Westview, mais elle est désappointée par les fiançailles d'Alec. Elle lui reproche aussi d'avoir abandonné ses études médicales. C'est alors qu'une violente tornade frappe la ville. Alec utilise ses connaissances en médecine, pour sauver de nombreux habitants de la ville. Il finit par rompre ses fiançailles, et envisage le mariage avec Nancy, mais il est  trop tard. Nancy est partie pour rejoindre un marin qui l'avait demandée en mariage auparavant. Quelques instants après avoir terminé son histoire, Alec constate que Joe est mort de déshydratation. Alec, perd connaissance et se retrouve dans la fameuse île de High Barbaree.. Quand il se réveille, il est dans un navire hôpital, avec Nancy à ses cotés ! Sa prémonition a permis de sauver Alec. Maintenant, leurs vies sont inséparables.

Le film présente quelque intérêt, tant qu'il se cantonne aux aspects aéronautiques de l'histoire. Malheureusement, ces scènes courtes (six minutes en tout) sont largement dépassées par les longs flashes-backs racontant l'amour éternel entre Alec et son amie, Nancy, qui transforment toute l'affaire en un film d'amour de série B, plutôt ennuyeux, au point qu'on peut se demander si le copilote, Joe Moore, n'est pas mort d'ennui, plutôt que de déshydratation…...
 
Les avions du film :

Le tournage des scènes aériennes eut lieu sur la base de la Navy de North Island, à San Diego, et dans les eaux côtières de Coronado Island. L'avion du film est un Consolidated PBY Catalina dont "Les ailes de la flotte" (1939) nous avait montré les premières versions, quand il ne s'appelait pas encore Catalina. Celui du film est appelé "High Barbaree" et porte le numéro 101. Les étoiles américaines sont sans ailes, ce qui situe l'histoire entre mai 1942 et juin 1943, et plutôt en 1943, lors de la reconquête des Salomons, vu le point de chute de l'appareil.

Cependant les images du début du film, montrant un hydravion amerrissant très cabré, avec le moteur droit arrêté, sur mer bien formée, puis, sur l'eau, avec le moteur gauche émettant des panaches de fumée, sont celles d'un Consolidated PBN-1 Nomad, une version améliorée du Catalina, construite à partir de 1943, à Philadelphie, par Naval Aircraft Factory. Cet hydravion (donc sans roue) disposait d'une coque plus longue, avec une proue pointue munie d'une grosse tourelle de mitrailleuse en forme de bulle. La dérive était aussi plus haute et plus étroite que celle du PBY-5, dont on voit également des vues en vol, extraites de films  de guerre (avec largage de charges sous marines). Sur 155 PNB-1 fabriqués, 138 furent cédés aux Russes dans le cadre du programme Lend-Lease. Le tournage aurait utilisé deux PBN-1 (dont le BuNo. 02838), faisant partie des rares exemplaires pris en charge par l'US Navy, et stockés à North Island. Ces PBN restèrent dans les réserves de la MGM, qui les envoya à la ferraille en 1970 !

Alec emmène Nancy faire un tour dans un Ryan STA (NC16039, c/n 128). Cet avion.était un habitué des écrans avant guerre, et avait tourné dans au moins, sept films. Il fut accidenté à Santa Rosa (CA) en août 1939, et dans ce film, il ne vole pas; il fait des tonneaux en studio seulement !

Alec nous fait une démonstration des possibilités d'un Stinson L1A Vigilant (NX63287), sans doute l'avion appartenant à Paul Mantz (N63230, s/n 40-3102). Dans le film on voit cet avion faire du sur place, et atterrir pratiquement comme un hélicoptère, avec un fort vent de face. Cet appareil STOL, inspiré du Fieseler Storch, avait effectivement des performances exceptionnelles, et pouvait se poser, et décoller sur moins de soixante mètres. Il participera comme avion caméra au tournage du film "La kermesse des aigles" (1970). En 1991, il était exposé au "Weeks Air Museum", à Tamiani, (FL) et en mai 2006, il était en cours de restauration.



Christian Santoir


*Film rare
 
HIGHBARBAREE.jpg

 
Associated keywords

Creation date : 25/12/2008 : 09:19
Last update : 14/08/2013 : 17:34
Category : - Films
Page read 5079 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!