Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

Van Johnson
(1916-2008)
Un gars nommé Joe

 
VanJohnson.jpgL'acteur Van Johnson s'est éteint le 12 décembre 2008, à New-York à l'âge de 92 ans. Tout le monde se rappellera son air juvénile, sa mise toujours correcte. C'était le genre de gars que vous auriez pris en stop, ou auquel vous auriez confié votre fille. Ce blond à la mine avenante fut une star de la MGM dans les années quarante. Il excella dans les films musicaux, comme dans les films de guerre, et notamment les films d'aviation. Son sourire,  son air sympathique, lui valurent un grand succès auprès des spectateurs, alors que les grandes stars étaient parties à la guerre. Quand elles en revinrent, Van Johnson quitta son piédestal, sans que sa popularité ait à en souffrir. Il travailla ensuite pendant presque trente ans au cinéma, mais aussi au théâtre et à la télé.

Charles Van Dell Johnson naquit à Newport (Rhode Island) le 25 août 1916. Il eut une jeunesse difficile. Fils unique, sa mère alcoolique l'abandonna quand il avait trois ans, et son père ne s'occupa guère de lui. Pendant ses années de lycée, il se réfugia dans le monde imaginaire du cinéma. Il prit des cours de chant, de danse et de violon. Il débuta comme choriste dans des petites revues, se produisant dans des hôtels, des spectacles en province. Quand ses amis Lucille Ball et Desi Arnaz le présentèrent à Billy Grady, le chasseur de talent de la MGM, on lui proposa aussitôt un contrat. Il fit ses débuts à l'écran dans " Too Many Girls" (1940) avec Arnaz. Le départ à la guerre de plusieurs grands acteurs lui permit d 'obtenir des rôles plus importants. Après avoir tourné  "Pilot n°5" (1943) où il était un pilote de chasse, c'est avec "Un nommé Joe" (1944) qu'il atteint la célébrité. Au début du tournage, il fut victime d'un grave accident de moto. Trépané, il fut réformé. La production voulut le remplacer, mais les principaux acteurs du film, Spencer Tracy et Irene Dunne, insistèrent pour qu'il soit repris après sa convalescence. Il put ainsi achever le film, où il joue un jeune pilote de P-38, dont Spencer Tracy est l'ange gardien…Le geste généreux des deux grandes stars fit beaucoup pour sa popularité. Il continua à jouer dans des comédies musicales, mais aussi dans plusieurs films de guerre, dont "Trente secondes sur Tokyo" (1944), avec Spencer Tracy, où il incarne le personnage central du lieutenant Ted Lawson, dont le film retrace la véritable histoire.

Après le retour des Clark Gable, James Stewart, Robert Taylor, il retrouva les seconds rôles dans des films musicaux, des comédies comme "
Vénus en uniforme" (1951), où il est un jeune professeur de physique amoureux d'une hôtesse de l'air (Jane Wymann), mais encore des films de guerre, comme "L'île enchantée" (1947) où il joue le pilote survivant d'un Catalina descendu par les Japonais, "Tragique Décision" (1948), où il est l'aide de camp astucieux d'un général de l'USAAF, joué par Clark Gable, et enfin, "Escadrille Panthère" (1954), où on le retrouve aux commandes d'un Grumman Panther, pendant la guerre de Corée. En 1954, la MGM ne renouvela pas son contrat et sa carrière cinématographique commença à décliner. A la fin des années cinquante, et au début des années soixante, Van Johnson mit à profit ses talents musicaux pour se produire dans des nights clubs et des music-halls. Il ne s'intéressa à la télévision qu'à partir de 1970; il apparut alors dans plusieurs shows et séries. Ses derniers films furent souvent tournés en dehors des USA, en Australie, ou en Italie, comme "La battaglia d'Inghilterra" de Enzo G. Castellari (1969), et "SOS Concorde" (1979) de Ruggiero Deodatto, où il pilote le supersonique. Son dernier film fut "Clowning around" en 1992.

Van Johnson était divorcé et n'avait qu'une fille, dont il était séparé. Malade, il vivait depuis sept ans dans une maison de retraite pour artistes, le Tappan Zee Manor de Nyack. L'image que l'on gardera de Van Johnson ne sera jamais celle d'un vieillard, bien qu'il ne quittât la scène qu'à un âge avancé, mais celle d'un éternel jeune homme au sourire éclatant. Peut être est-il aujourd'hui, au paradis des pilotes perdus, aux côtés de Spencer Tracy…
.


Christian Santoir


Creation date : 27/12/2008 : 09:28
Last update : 17/10/2010 : 14:09
Category : - Biographies
Page read 3116 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!