Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

SOS - TRAIN D'ATTERRISSAGE BLOQUE
Vo. Abschied von den Wolken
 


Année : 1959
Pays : Allemagne de l'ouest
Genre : catastrophe
Durée : 1 h 39 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Gottfried REINHARDT
Scénario : Hans CYRANEK, Ladislas FODO

Acteurs principaux :
O.W. FISCHER (Peter van Houten), Sonja ZIEMANN (Carla), Peter van EYCK (Pink Roberti), Christian WOLFF (Mischa Gomperz) ,Paul DAHLKE (Dr. Quartz), Chariklia BAXEVANOS (Stella Valencias), Günter PFITZMANN (Howard Sims), Erica BEER (Cecily Sims), Cora ROBERTS (Doris), Olga PLUESS (Francoise Leclerc)

Musique : Werner EISBRENNER
Photographie : Klaus von RAUTENFELD
Producteur : Artur BRAUNER
Compagnie productrice : Central Cinema Company Film (CCC)
 
Avions :
-Handley Page HP. 81 Hermes IV (images d'archives)
-Fouga Magister (maquette)

   
 Notre avis :

Ce film allemand a tous les ingrédients du film catastrophe, et c'est sans doute le premier du genre à être tourné dans ce pays. Le titre français "SOS-train d'atterrissage bloqué" est aussi typique, mais il ne concerne qu'un incident à la fin du film. Le titre allemand est fumeux (Adieu aux nuages…), quant au titre américain, "Rebel flight to Cuba", on se demande si ceux qui l'ont trouvé ont vraiment vu le film ! L'histoire se passe, du moins au début, dans une île appelée San Quinto, où des révolutionnaires barbus ont pris le pouvoir, et qui ressemble fort à Cuba. Mais, dans le film, il ne s'agit pas d'aller à Cuba, mais plutôt d'en sortir ! En 1959, pas moins de trois avions cubains furent détournés pour aller aux USA (Miami, Key West). Le film fut achevé neuf mois après la prise de pouvoir par Fidel Castro qui renversa le dictateur Batista, et instaura un régime communiste à La Havane.
L'histoire commence avec Peter van Houten en train de creuser sa tombe devant un peloton d'exécution ! C'est un pilote hollandais accusé d'avoir importé illégalement des marchandises à San Quinto, où le général Cordobas vient d'être renversé. Il est gracié in extremis, quand il s'avère qu'il avait importé de la pénicilline qui a permis de sauver la vie de milliers de gens. Peter est expulsé dans un avion de ligne qui fait la ligne Mexico-Nassau, et que les chasseurs de San Quinto ont contraint à atterrir. L'équipage de l'avion, comme les passagers, considèrent Peter avec méfiance. Pendant le long vol vers les Bermudes, il a le temps de faire connaissance avec ses compagnons de voyage. Il y a d'abord la jolie hôtesse Carla, dont sont amoureux le commandant de bord, Bill, un homme marié dont le ménage est désuni, et le copilote, Ricky. Il y a un couple qui essaie de sauver son mariage en faisant une deuxième lune de miel, deux joueurs d'échecs totalement absorbés par leur jeu, un rabbin, un pasteur et un prêtre revenant d'un symposium sur les religions, une jeune femme enceinte, un malade sous oxygène et son médecin, le docteur nazi Quartz, dans une cabine à part, une demi-mondaine...Alors qu'ils approchent des Bermudes, le docteur Quartz, accompagné d'un homme de main armé, entre dans le cockpit, et demande au commandant de prendre le cap de Caracas. Comme il tente de résister il est touché de deux balles. Peter van Houten comprenant que quelque chose de louche se passe, suit le docteur Quartz à l'arrière et découvre que son patient n'est autre que l'ancien dictateur de San Quinto, Cordobas, en fuite ! Il va alors dans le cockpit, et met hors d'état de nuire le gangster qui menaçait le copilote. L'avion reprend le cap des Bermudes. Mais lors de l'approche, le copilote s'aperçoit qu'un des coups de feu, tiré par le Dr Quartz, a endommagé le système hydraulique; le train refuse de descendre, même avec la commande manuelle. Le mécanicien essaie de réparer, mais en vain. Pendant ce temps, à l"aéroport, on avertit la femme du commandant et son fils. On prépare également la piste en y épandant de la mousse carbonique. Ricky, le copilote, craque et se déclare incapable d'effectuer un atterrissage sur le ventre. Le commandant essaie bien de reprendre les commandes, mais il s'évanouit. Entre-temps, la jeune femme a accouché d'un garçon, mais elle meurt. Seul, Peter peut faire atterrir l'avion, mais il prend son temps, et fait chanter le général Cordobas. Il accepte de prendre les commandes, à condition que celui-ci lui fasse un chèque substantiel et lui confie les clés du coffre où il enferme l'or de San Quinto, avec lequel il est parti. Cordobas finit par céder, et Peter pose l'avion sur le ventre. Alors que l'évacuation des passagers se termine, l'avion prend feu, avec le copilote à bord qui a préféré se suicider. Le commandant retrouve sa famille. Quant à Peter, il s'éloigne, seul, dans la nuit…

 
On remarquera au début du film, les graffitis derrière l'officier barbu à San Quinto "Nieder mit Cordobas !" (A bas Cordobas !) en Allemand dans le texte ! Les consignes de sécurité à bord du vol des "Aerovias Internationales" ne semblent pas être très bien respectées. A l'atterrissage, les tablettes sont encore ouvertes, des bagages s'empilent sur un siège; au décollage, l'hôtesse laisse Peter incliner son siège à fond, mais elle n'oublie jamais de passer le plateau avec les bonbons, lors des atterrissages, une coutume devenue rare.

Ce film a beaucoup de longueurs et manque d'action, sauf vers la fin, bien qu'il combine un détournement et l'incapacité des pilotes, deux grands ressorts des films catastrophes.


 
Les avions du film :

Ce film à petit budget a utilisé au moins un véritable avion. L'avion de la compagnie fictive "Aerovias Internationales" avec l'immatriculation non moins fictive, "DN-947", est un Handley Page HP. 81 Hermes IV. Lors de la scène de l'atterrissage à San Quinto, cet avion est filmé au sol, mais on ne voit qu'une partie du fuselage. Ces vues ont vraisemblablement été tournées à Berlin-Tempelhof, où des Hermes de la compagnie anglaise "Skyways of London", faisaient escale. La décoration du DN-947 ressemble d'ailleurs beaucoup à celle des avions de Skyways. Notons que cette compagnie était actionnaire des "Bahamas Airways" qui faisaient  la ligne Nassau-Miami avec des Hermes, à la fin de 1959. Cet avion y fut remplacé par des Vickers Viscount en 1960.

L'Hermes est doublé pour les vues aériennes, par une maquette, et par des documents filmés montrant un Vickers Viscount au décollage, des moteurs et le train d'atterrissage d'un Douglas DC-4, auquel l'Hermes ressemblait.

Le "chasseur" de San Quinto, piloté par un pilote portant un casque américain, en acier (!) est une maquette de Fouga Magister, un avion qui était fabriqué sous licence, en Allemagne de l'ouest.



Christian Santoir


*Film en vente sur Ebay.com
 

 
SOSTRAINBLOQUE.jpg











ABSCHIEDVONDENWOLKEN.jpg



 
Associated keywords

Creation date : 07/01/2009 : 07:19
Last update : 26/09/2012 : 18:17
Category : - Films
Page read 3921 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!