Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 
L’ENFER BLANC DU PIZ PALÜ
Vo. Die weisse Hölle vom Piz Palü
 


Année : 1929
Pays : Allemagne
Durée : 2 h 13 min
Genre : Drame
Noir et blanc

Réalisateur : Arnold FANCK et Georg Wilhem PABST
Scénario : Arnold FANCK, Ladislaus VAJDA

Acteurs principaux : Gustav DIESSL (Dr Johannes Krafft), Leni RIEFENSTAHL (Maria Majoni), Ernst PETERSEN (Heinz), Ernst UDET, (lui-même), Otto SPRING (le guide Christian),

Musique : Ashley IRWIN
Photo : Sepp ALLGEIER, Richard ANGST, Hans SCHNEEBERGER
Producteur : Harry R. SOKAL FILMS GMBH.     
 
Avions :
-Udet U-12a Spezial  D-822


Notre avis :

Le film fut tourné par le grand spécialiste du « film de montagne » Arnold FANCK, le créateur d’un genre qui est typiquement allemand, de même que le western est américain, Arnold FANCK réalisa les scènes de nature et de sport, PABST les scènes avec dialogues.

L’histoire écrite par FANCK, s’inspire d’un fait divers. Un jeune couple de randonneurs, Heinz et Maria, trouve au refuge de la Diavolezza, un homme solitaire et renfermé. Cet homme, le Dr Krafft, qui a perdu sa femme dans la montagne, se propose de devenir leur guide. La course les conduit sur la face nord du Piz Palü, restée jusque là invaincue ; le Dr Krafft se casse la jambe lors d‘une chute. Le temps se gâte et une tempête les immobilise. Une colonne de secours tente de les rejoindre. Mais le temps presse, le Dr Krafft donne sa veste à Heinz qui meure littéralement de froid. UDET les repère avec son avion et ils sont enfin rejoints par les secours et ramenés dans la vallée, mais Krafft est mort.

Ce film du début du parlant fait une grande place à la musique, et les différentes scènes sont annoncées comme au temps du muet, par des textes. Dans le film, on voit le journal du refuge daté d’octobre 1935  alors que la première eut lieu le 15 novembre 1929, à Berlin. Ce fut un très grand succès avec une excellente critique  au point qu’une version sonore en fut réalisée et sortit le 23 décembre 1935 en Allemagne; c’est sans doute cette copie qui est la plus diffusée. Leni RIEFENSTAHL fut invitée aux premières du film à Londres et à Paris où il reçut un accueil enthousiaste.

L’ENFER BLANC DU PIZ PALÜ est aussi la première apparition du célèbre aviateur
Ernst UDET à l’écran. Dans ses mémoires, Leni RIEFENSTAHL dit qu’elle le rencontra, dans la rue, par hasard, et affirme que c’est elle qui eut l’idée de le faire embaucher pour enrichir la substance du film. Elle le présenta à son amant du moment, le cameraman SCHNEEBERGER, qui devint très vite son ami et devait filmer par la suite tous ses films.

Les scènes aériennes sont courtes (huit minutes au total) mais UDET fournit un grand spectacle alternant looping, glissades, virages sur l’aile, le tout en frôlant d’un poil des parois rocheuses impressionnantes. Certains critiques refusèrent de croire à la réalité de ces vols !  Il insista pour que la caméra soit embarquée et manoeuvrée par personne d’autre que SCHNEEBERGER. Ce film lui fit beaucoup de publicité et l’introduisit dans le monde du spectacle qui le fascinait.

 
Les avions du film :

Le seul avion du film est l’Udet U-12a Spezial (D-822), un Flamingo monoplace déjà célèbre auprès de dizaines de milliers de spectateurs ayant assisté à ses meetings. Il apparaît revêtu de sa livrée habituelle, rouge avec ailes argent et mâts d’entretoises à rayures rouges et blanches. L’avion est ici dans sa première version propulsé par un moteur Siemens Sh 11; il est équipé de skis. A la fin du tournage des scènes extérieures, UDET régala la foule des vacanciers de St Moritz avec son programme de voltige. En vrai homme de spectacle, il savait faire sa propre publicité.


Christian Santoir
 
WEISSEHOLLE.jpg


 
Associated keywords

Creation date : 04/04/2009 : 07:56
Last update : 19/10/2010 : 18:47
Category : - Films
Page read 3840 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!