Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
FLIGHT FROM GLORY



 

Année : 1937
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 07 min.
Genre: drame
Noir et blanc

Réalisateur : Lew LANDERS
Scénario : Robert Hardy ANDREWS, David SILVERSTEIN, John TWIST

Acteurs principaux :
Chester MORRIS (Paul Smith), Whitney BOURNE (Lee Wilson), Onslow STEVENS (Ellis), Van HEFLIN (George Wilson), Richard LANE (Mr. Hanson), Paul GUILFOYLE (Jones), Solly WARD ("Mousey" Mousialovitch), Douglas WALTON (Garth Hilton)

Photographie : Nicholas MUSURACA
Producteur : Robert SISK
Compagnie productrice : RKO

Avions :
-Stearman C3B c/n 110, NC4099
-Boeing 100 c/n 1144, NX873H
-Fairchild 24C-8C c/n 2689, NC15346
-RAF SE.5 (en arrière plan)
     

Notre avis :

Ce film de série B faisait suite à la mode des films basés sur l'épopée de la poste aérienne ("Night flight", "Air mail"…). Ici, la forme reste la même, mais on change le contenu. L'histoire se passe en Amérique du Sud, dans un petit village argentin situé au pied des Andes, où des pilotes, interdits de vol aux USA, volent sur des avions à bout de souffle, pour une petite compagnie qui ravitaille des exploitations minières. Ce film préfigure "Seuls les anges ont des ailes" (1939), voire "Le salaire de la peur" (1954) de Clouzot, du moins, de par son thème.

Ellis, le directeur impitoyable de "Trans-Andean Air Service", à Delgado, en Argentine, ne recrute que des pilotes américains dont la licence de vol a été suspendue pour des motifs divers…. C'est ainsi qu'il recrute un certain George Wilson qui a tué un homme, lors d'un accident d'avion, alors qu'il avait bu. Il arrive à Delgado accompagné de sa jeune femme, Lee, ce qui n'était pas prévu. Paul Smith, le chef pilote, suggère qu'elle retourne aux Etats-Unis, au plus vite, Delgado étant un lieu désolé où la seule femme est la cuisinière de la popote des pilotes. Mais Lee refuse de quitter son mari; elle est, en outre, sans le sou. Paul présente au couple les autres pilotes ainsi que le vieux mécanicien russe, "Moussey". Ils ont tous une histoire dramatique et certains ont des morts sur la conscience...Les vols en montagne sont éprouvants, surtout quand on transporte des explosifs. George se remet à boire pour se donner du courage, d'autant qu'il assiste à l'accident d'un de ses collègues dont l'avion vétuste se brise en plein vol. Malgré les supplications de sa femme, il continue à boire. Lee se tourne alors vers Paul qui est tombé amoureux d'elle. Un jour que George est ivre, un des pilotes de la compagnie le remplace et se tue dans un des "cercueils" volants d'Ellis. Se sentant coupable, George se rend chez Ellis et l'accuse d'assassiner ses pilotes. Pendant que Lee déclare à Paul qu'elle l'aime, George emmène Ellis, de force, dans un de ses avions, au dessus des montagnes. Puis, il saute dans le vide, laissant Ellis seul aux commandes ! Ce dernier s'écrase bientôt. Quelque temps plus tard, alors que le vieux mécanicien est devenu directeur de la compagnie, Lee et Smith, libres de tout engagement, peuvent retourner aux Etats-Unis, main dans la main….

Le film ne comporte pas plus de sept minutes de scènes aériennes, filmées en extérieur. On a droit cependant à une belle séance de voltige à basse altitude, effectuée très certainement par Paul Mantz, bien que sa contribution n'apparaisse pas dans le générique.

 

Les avions du film :

La présence de Mantz dans le tournage est trahie par ses avions, décorés à ses couleurs caractéristiques : fuselage rouge avec un filet blanc sur les flancs, ailes à intrados blanc, extrados rouge bordé de blanc, dérive rouge, gouvernail blanc à festons rouges. On voit ainsi son Stearman C3B (c/n 110, NC4099), qui faisait aussi fonction d'avion caméra (utilisé la même année, pour le tournage de "The woman I love"). C'est l'avion dans lequel arrive Paul Smith au début du film.

L'avion avec lequel George, ivre, se livre  une série d'acrobaties à la verticale du terrain, est le Boeing 100 (c/n 1144, NX873H) que Paul Mantz avait acheté en 1936 à l'Ecole d'Aéronautique de Boeing. Il est muni d'un long pot d'échappement sous le fuselage, qui était, en fait, un appareil fumigène. Cet avion est actuellement dans la collection de Kermit Weeks à Polk City (Floride). Il a été très endommagé par l'ouragan Andrews en 1992, et devrait être restauré.

Le troisième avion qui servit au tournage des scènes aériennes en extérieur, est un Fairchild 24C-8C (c/n 2689, NC15346) qui appartenait également à Paul Mantz. Cet avion sera un habitué des plateaux et on le retrouvera chaque année dans un film, jusqu'en 1943. Construit en 1935, il est toujours en état de vol, et appartient aujourd'hui à un particulier de Springfield (Oregon).

On remarquera en arrière plan, un chasseur de la première guerre mondiale, un RAF SE.5 appartenant aux studios RKO, mis là pour meubler le terrain.


Christian Santoir


*Film en vente sur amazon.com




 


FLIGHTFROMGLORY.jpg

 

Associated keywords

Creation date : 02/08/2009 : 08:25
Last update : 21/10/2010 : 11:12
Category : - Films
Page read 4856 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!