Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
L'EXTRAVAGANTE MADEMOISELLE DEE
Vo. You gotta stay happy



 

Année : 1948
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 41 min.
Noir et blanc

Réalisateur : H.C. POTTER
Scénario : Robert CARSON , Karl TUNBERG

Acteurs principaux :
Joan FONTAINE (Diana "Dee Dee" Dillwood / Dottie Blucher ), James STEWART (Marvin Payne), Eddie ALBERT (Bullets Baker), Roland YOUNG (Ralph Tutwiler), Willard PARKER (Henry Benson), Percy KILBRIDE (Mr. Racknell), Porter HALL (Mr. Caslon), Marcy McGUIRE (Georgia Goodrich), Arthur WALSH (Milton Goodrich), William BAKEWELL (Dick Hebert )

Musique : Daniele AMFITHEATROF
Photographie : Russell METTY
Producteur : Karl TUNBERG
Compagnie productrice : Universal International Pictures

Avions :
-Douglas C-47DL (s/n 41-38720, c/n 6179, NC86551
-Lockheed L-749 Constellation (en arrière plan)
   
 

Notre avis :

Ce film est le premier où James Stewart joue le rôle d'un pilote; il y en aura d'autres... Il tournera en effet six films d'aviation, ce qui le place parmi les acteurs qui ont le plus contribué au genre. Ce n'est pas étonnant vu sa carrière militaire dans l'USAAF qui le mènera de chef d' escadrille, pilote de B-17 et de B-24, au grade de colonel, pendant la guerre, puis au grade de général de brigade en 1959. Dans le film, Stewart qui prétend avoir été pilote de transport pendant la guerre, porte un blouson de vol (type A2) décoré de l'insigne du squadron qu'il commandait réellement, le 703rd BS (445th Bomb Group) qui était basé à Tibenham, en Angleterre, en 1943-44. A noter que le réalisateur, H.C. Potter, était également un pilote privé expérimenté. Comme dans beaucoup de films d'aviation tournés juste après le conflit mondial, "L'extravagante Mlle Dee" met en scène un ancien pilote militaire reconverti en pilote de charter, volant sur des avions issus des immenses surplus de l'Armée. Quant au scénario, qui est centré sur une riche héritière enlevée par un pilote qu'elle préférera finalement au mari que sa famille lui avait choisi, il rappelle le film de William Keighley "The bride came COD"(1941), avec James Cagney et Bette Davis.

Peu avant d'épouser son sixième fiancé, Henry Benson, la riche héritière new-yorkaise, Diana "Dee Dee" Dillwood, a des doutes. Fatigué, son oncle et tuteur, assisté d'un psychologue, lui conseille de s'investir pleinement dans cette union, une bonne fois pour toutes. Mais juste avant la nuit de noces, alors qu'elle est seule avec Henry dans une chambre d'hôtel, Dee Dee panique et se réfugie en déshabillé dans la chambre voisine, occupée par Marvin Paye, un pilote, directeur d'une petite compagnie de transport. Marvin accepte de lui faire passer la nuit dans sa chambre, croyant avoir affaire à une jeune femme en fugue, qui se fait appeler Dottie Blucher. …Le lendemain matin, ayant un vol à assurer, Marvin et son copilote Bullets Baker, décident de l'emmener avec eux à l'aéroport. Là, elle les supplie de l'emmener à Chicago, leur première escale. Pendant le vol, qu'elle partage avec de la marée, des cercueils, un couple de jeunes mariés en voyage de noce, un patron en fuite et un chimpanzé qui fume le cigare, Payne lui confie qu'il ne se mariera pas avant d'avoir assez d'argent pour assumer les besoins de sa famille, ce qui ne devrait pas arriver avant 1954, selon ses calculs…. A Chicago, Dee qui est tombée amoureuse de Marvin, lui dit au revoir. Mais elle revient quelque temps plus tard, et Marvin accepte de l'emmener jusqu'en Californie, croyant qu'elle est recherchée par la police. Peu après, le temps se dégrade et ils entrent dans un violent orage. Les niveaux d'essence étant plutôt bas, Marvin doit atterrir dans un champ. Ils sont recueillis par un fermier, chez lequel ils passent la nuit. Dee Dee et Marvin se sentent attirés l'un vers l'autre et échangent leur premier baiser. Le patron en fuite avoue que c'est lui et sa secrétaire, que la police recherche, car il est parti avec la caisse ! Marvin téléphone alors à New-York et interroge le patron de l'hôtel au sujet de Dee Dee. Il apprend sa véritable identité ainsi que son mariage. Dépité, il en veut à Dee Dee, qu'il débarque le lendemain matin. Arrivé enfin en Californie, Marvin apprend que sa compagnie est en banqueroute, à cause d'un accident survenu à son autre avion, mais aussi à cause des nombreux retards subis par les clients qui veulent être dédommagés. Peu après, les "Payne Air Lines" sont rachetées par Dee Dee, à son insu. Furieux, il va chez elle, lui déclarer qu'il n'acceptera jamais de travailler pour une femme ! Dee Dee, entre-temps, s'est arrangée pour obtenir l'annulation de son mariage. Le jour suivant, à l'aéroport, elle confirme à Marvin que c'est lui qui sera le directeur de la compagnie, alors que passe devant les fenêtres du bureau un magnifique Constellation qu'elle vient de lui acheter, et dont il rêvait depuis des années…...

Ce petit film est distrayant, sans plus. Il est bien réalisé et bien joué, même si Joan Fontaine et James Stewart n'y forcent pas leur talent. Certaines scènes furent filmées à l'aéroport de Newark (NJ.), au terminal fret de la compagnie de transport "Slick Airways", créée en 1946, mais aussi sur les aéroports de Chicago et de Burbank (CA).

 

Les avions du film :

Quand Marvin et Dee Dee arrivent à l'aéroport en taxi, ils passent devant un Curtiss C-46 Commando de la compagnie "Slick Airways" qui en avait toute une flotte.

L'avion de Marvin est un Douglas C-47DL (s/n 41-38720, c/n 6179, NC86551) qui porte une décoration à moitié effacée. Pour recréer l'atterrissage forcé, on utilisa une maquette mais aussi le véritable avion, qui fut transporté dans les studios d'Universal. Cet avion, construit en 1943, servit en Afrique du Nord, pendant la guerre. Il fut acquis en 1946 par la compagnie charter "Resort Airlines". En 1950, il fut cédé à "Leeward Aeronautical Service-Lake Central Airlines". L'année suivante, il fut immatriculé au Canada (CF-GEH, QBI, FQBI) et employé par plusieurs compagnies (Rimouski Airlines, Fecteau Transport Aérien Ltée., Northern Wings, Soundair) avant d'être retiré du service et restauré, en 1988. Il est depuis exposé à Harbour Grace, où ce vétéran goutte une retraite bien méritée, sous le nom de "Spirit of Harbour Grace"...
 
A la fin du film, le cadeau de Marvin, un Lockheed L-749 Constellation défile majestueusement devant le bureau des "Payne Air-Lines".



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com




 


YOUGOTTA.jpg

 

Associated keywords

Creation date : 02/08/2009 : 09:13
Last update : 19/10/2010 : 19:50
Category : - Films
Page read 2970 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!