Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 141 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

CATCH 22




Année : 1970
Pays : USA
Genre : Comédie
Durée : 2h02
Couleur

Réalisateur : Mike NICHOLS

Scénario : Joseph HELLER (roman), Buck HENRY (adaptation à l'écran)

Acteurs principaux :
Alan ARKIN (Capt. John Yossarian), Martin BALSAM (Col. Cathcart CO, 256th Squadron), Art GARFUNKEL (Capt. Nately), Anthony PERKINS (Chaplain Capt. A.T. Tappman), Martin SHEEN (1st Lt. Dobbs), Jon VOIGHT (1st Lt. Milo Minderbinder), Orson WELLES (Brig. Gen. Dreedle)...

Photo : David WATKIN
Musique : Richard STRAUSS (Ainsi parlait Zaratoustra)



Notre avis :

Quel piège recèle donc cet article 22 du règlement des forces armées américaines, sur lequel Joseph Hel (vétéran de la XIIth AAF) a construit son roman éponyme, et Mike Nichols le film qui s'en inspire ?

L'article 22 est un monument. Il précise qu'un aviateur s'estimant mentalement inapte peut demander à être interdit de vol, pour autant, aucune suite favorable ne pourra être réservée à sa requête dans la mesure où un homme suffisamment lucide pour vouloir être dispensé de vol de guerre, ne peut manifestement pas être déclaré fou...

Voilà tout est dit. Le Capitaine Yossarian après avoir effectué ses cinquante missions réglementaires, aspire à retourner au pays mais le quota est subitement augmenté par le colonel Cathcart. Dés lors, après une terrible sortie (sur Avignon) estimant avoir brûlé toute ses chances de survie, Yossarian n'aura de cesse que de courir (sans succès) après la commission de réforme.

Le Roman de Heller, corrosif et iconoclaste, est de portée universelle (dépassant largement le cadre l'USAAF pour s'appliquer en définitive à toute organisation hiérarchisée "moderne"). Le film qui ne peut rendre compte du foisonnement de l'écrit lui est néanmoins assez fidèle.

Avec l'âge, l'appréciation des choses évolue. Il y a quelques années (avant que le webmestre perde la fiche...), j'avais porté sur Catch 22 un jugement très négatif. Aujourd'hui ma vision de l'œuvre est toute autre, à condition bien sûr de ne pas tenir la description de Heller, reprise par Nichols, comme argent comptant.

Les vétérans du 57th BW, avec qui j'ai été en contact, ont coutume de dire à propos de "Catch 22", sorti en pleine guerre du Vietnam, "The wrong movie, about the wrong war".

Certes, mais une étude attentive de l'histoire des "medium" opérant en Méditerranée confirme l'obsession de l'USAAF pour la grille de bombardement (une concentration exceptionnelle des projectiles fut-elle réalisée à 4 km de la cible, primant la destruction de l'objectif lui même) et atteste pareillement d'une augmentation inconsidérée et permanente du nombre des missions assignées aux équipages.

Dès lors, où se situe la réalité ? Ne sommes-nous pas en définitive victimes du complot (de mémoire) qu'entrevoit Yossarian, quand il affirme qu'"ILS" lui en veulent tous ?


 

Les avions du film

L'action est réputée se dérouler sur l'île de Pianosa (petit îlot au large de l'Ile d'Elbe); dans la réalité les B-25 du 57th BW opéraient depuis la Corse.

Les prises de vue furent réalisées au Mexique et pas moins de 18 TB-25N furent mobilisés. Ces avions d'entraînement furent reconvertis en B-25J, l'un d'entre eux l'étant en VB-25J ("carrosse" du pachidermique général campé par Orson Welles). Par ailleurs une épave de B-25J fut utilisée pour les scènes de crash.

Les conditions de vie et de travail des équipages recrutés et entraînés par Frank Tallman ne furent guère éloignées de celles décrites dans le film. Une révolte faillit même éclater à propos des décollages de groupes prévus par le scénario et jugés par les pilotes excessivement dangereux et qui plus est, historiquement incorrects.

Grâce a Mike Nichols et Joseph Heller un grand nombre de B-25 en état de vol fut préservé. La plupart demeurent aujourd'hui encore en activité. Ce n'était sans doute pas le but recherché, c'est néanmoins celui qui a été atteint aboutissant à créer une pure situation paradoxale digne de "Catch 22".


Les B-25 du film :

  • 6A B-25H-1NA 43-4513 (N1203), l'avion caméra.
  • 6B B-25J-30NC 44-86843 (N3507G), " Passionette Paulette"
  • 6C B-25J-25NC 44-29939 (N9456Z)
  • 6D B-25J-30NC 44-31032 (N3174G), " Free, Fast and Ready"
  • 6F B-25J-15NC 43-28925 (N7687G), " Superman "
  • 6G B-25J-5NC 43-28204 (N9856C), " Booby Trap"
  • 6H B-25J-25NC 44-30748 (N8195H), " Miss Renee"
  • 6I B-25J-30NC 44-30925 (N9494Z), " Laden Maiden"
  • 6J B-25J-30NC 44-86701 (N7681C), " Annzas "
  • 6K B-25J-25NC 44-30801 (N3699G), " Vestal Virgin"
  • 6M B-25J-20NC 44-29366 (N9115Z), " Abominable Snowman"
  • 6N B-25H-1NA 43-4432 (N10V), " Berlin Express"
  • 6Q B-25J-25NC 44-30077 (N2849G), " The Denver Dumper"
  • 6S B-25J-35NC 44-8843 (XB-HEY)
  • 6V B-25J-25NC 44-30493 (N9451Z), " Dumbo"
  • 6W B-25J-25NC 44-30649 (N9452Z), " Hot Pants"
  • 6Y B-25J-20NC 44-29887 (N10564),  "Luscious Lulu"
  • 6? B-25J-25NC 44-30823 (N1042B)

 

Associated keywords

Creation date : 04/09/2006 : 23:32
Last update : 20/07/2014 : 10:51
Category : - Films
Page read 3910 times
Previous  
  Next


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!