Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 
 
LEGION OF LOST FLYERS

 

Année : 1939
Pays : Etats-Unis
Durée : 1 h 03 min.
Genre : aventures
Noir et blanc


Réalisateur : Christy Cabanne
Scénario : Ben Pivar , Maurice Tombragel


Acteurs principaux :
Richard Arlen (Gene 'Loop' Gillan), Andy Devine ('Beef' Brumley), Anne Nagel (Paula Wilson), William Lundigan (Ralph Perry), Guinn 'Big Boy' Williams (Jake Halley), Ona Munson (Martha Wilson), Jerry Marlowe (Freddy Simms), Leon Ames (Smythe).


Musique : Hans J. Salter
Photographie : Jerome Ash
Producteur : Ben Pivar
Compagnie productrice : Universal pictures

Avions :
-Stearman C3B
-Fleet c/n 374, NC792V
-Fokker F.10  Extr. de film
-Curtiss-Wright 16K NC446W Extr. de film

Notre avis :

Ce film d'Universal sorti en novembre 1939, reprend le thème d'une poignée d'hommes isolés confrontés à un environnement hostile, thème déjà traité dans "Flight from glory" (1937), puis dans "Only angels have wings" (1939). Mais "Legion of lost flyers" n'eut pas le succès de ce dernier film. Réalisé avec des moyens très limités, et desservi par un scénario plutôt confus, ce film fut vite oublié.


L'histoire ouvre sur un pilote qui saute en parachute en laissant ses passagers livrés à leur sort, dans un avion désemparé ! Plus tard, Gene "Loop" Gillan, qui a été accusé dans cette affaire, rejoint un groupe de pilotes de brousse qui opèrent en Alaska. Bien que leur chef, Bill Desert, refuse de l'embaucher, le mécanicien "Beef " Brumley qui connaît bien Gene, réussit néanmoins à le faire embauche à l'atelier. Malgré une réputation de couardise qui le suit partout, il sympathise avec Paula, la petite amie du directeur. Un jour, Ralph Perry, le vrai responsable du crash, débarque. Il avoue sa faute à Gene, mais refuse de l'avouer publiquement. Puis, il essaie de tuer Gene, embarqué dans un avion comme mécanicien, en fournissant de mauvaises indications au pilote, lors d'un atterrissage de nuit ! Gene s'en sort indemne, contrairement au pilote. Perry décide alors de disparaître après avoir dérobé un chargement d'or, mais il s'écrase dans un canyon. Loop part à sa recherche. Après un atterrissage et un décollage acrobatiques, Gene force Perry à avouer, par radio, que c'était lui qui avait abandonné ses passager. Mais leur avion endommagé lors de l'atterrissage dans le canyon, perd une aile, et Perry évacue l'avion... Gene qui n'a pas de parachute, reste bloqué à l'intérieur. Cependant, il s'en sort sans trop de mal. Gene a ainsi rétabli sa réputation, et peut envisager de courtiser Paula….


Ce film de série B (Z ?) fait de nombreux emprunts à "Only angels have wings", comme le guidage par radio d'un avion cherchant à atterrir de nuit, ou le pilote accusé d'avoir abandonné ses passagers en plein vol... Il accumule aussi les invraisemblances. On ne comprend pas bien pourquoi "Loop" a été accusé d'avoir sauté en plein vol, alors que c'était Perry qui pilotait…. Comment a-t'il survécu au crash ? La scène finale dans le canyon est tout à fait improbable : atterrissage dans un mouchoir de poche, sur de la neige poudreuse, décollage en heurtant les arbres, rupture d'une aile en plein vol et vrille fatale jusqu'au sol, mais Gene s'en sort avec un bras cassé, seulement ! Tout cela fait beaucoup, même au cinéma.

 

Les avions du film :

Le premier avion du film est une maquette de Douglas DC-2. Le pilote évacue l'avion par une trappe située au dessus de son siège. Le cockpit du DC-2 n'était pas équipé d'une telle trappe (qui n'existait que sur le Lockheed 10) pour permettre au pilote de fausser compagnie aux passagers ! Il y avait bien une petite porte réservée à l'équipage, mais elle débouchait directement sur l'hélice du moteur gauche; à n'utiliser qu'à l'arrêt !

Les avions de la compagnie de Bill Desert sont des Stearman C3B, avec le faux matricules (NC421W, puis NC407W) appartenant à des Curtiss Wright CW.16K. Les (ou le) Stearman ont une décoration (fuselage bicolore avec une flèche le long du fuselage et une tête d'indien) qui était celle des Western Air Lines, une des premières compagnies à transporter le courrier. On retrouve cette décoration dans un film antérieur d'Universal, "Air mail" (1932). L'avion de Gene qui passe à travers le hangar et se livre à de rase mottes, est un Curtiss-Wright 16-K (NC446W) piloté par Paul Mantz. Ces images sont extraites directement d'"Air mail" filmé sur l'aéroport de Bishop, situé au pied de la Sierra Nevada (Californie) et qui est appelé "Desert Airport". Dans "Legion of lost flyers", "Desert" est devenu le nom du directeur….

Au sol, le CW.16K est remplacé par un Fleet 2 avec le faux matricule NC116W (celui du Lockheed Sirius du réalisateur Victor Fleming, puis de Kingsford Smith, disparu en 1935; NC116W ressemble à NC446W...), alors que le vrai numéro apparaît sur le dessus de l'aile droite (NC792V, c/n 374)…. Ce Fleet 2 apparut dans plusieurs films entre 1935 et 1938

Le trimoteur qui atterrit la nuit est un Fokker F.10 de Western Air Lines, une autre image extraite d'"Air Mail".


 

Christian Santoir

*Film rare


LEGIONOFLOSTFLYERS.jpeg

 

Associated keywords

Creation date : 21/10/2009 : 07:51
Last update : 21/10/2010 : 17:33
Category : - Films
Page read 4049 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!