Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

 

NIGHT PLANE FROM CHUNGKING

Année : 1943
Pays : Etats-Unis
Genre : guerre
Durée : 1 h 09 min.
Noir et blanc

Réaisateur : Ralph Murphy
Scénario : Sidney Biddell , Lester Cole


Acteurs principaux :
Robert Preston (Capitaine Nick Stanton), Ellen Drew (Ann Richards), Otto Kruger (Albert Pasavy), Steven Geray (Revérend Van Der Lieden) ,Tamara Geva (Comtesse Olga Karagin), Soo Yong (Madame Wu), Victor Sen Yung (Capitaine Po), Ernst Deutsch (Major Brissac), Allen Jung (Lieutenant Tang).

Musique : Gerard Carbonara
Photographie : Theodor Sparkuhl
Producteur : Michael Kraike ,Walter MacEwen
Compagnie productrice : Paramount

Avions :
-Capelis XC-12 (au sol)
-Ryan SC

 

Notre avis :

Ce film est un énième mélodrame où la guerre sino-japonaise qui faisait alors rage, sert à rajeunir un scénario passablement éculé inspiré de "Shanghai express" (1932) de Sternberg. Le titre "Night Plane From Chungking" est aussi passablement faux, dans la mesure où les personnages, en route vers la frontière indienne, voyagent surtout en bus; quand ils prennent l'avion, ils sont rapidement abattus par les Japonais ! On retrouvera les mêmes ficelles dans "Bombs over Burma" qui paraîtra un mois plus tard, avec le même voyage en bus et la collection de voyageurs se suspectant tous d'être des espions nazis, le même monastère où se passe l'essentiel de l'action, la même route stratégique vitale et le même titre fallacieux, puisque l'action se passe en Chine, comme ici, et non en Birmanie...

Ce film glorifie la défense chinoise contre l'agression japonaise, tout en dénonçant l'aide apportée par les nazis à leurs alliés nippons (ce qui reste à démontrer), comme si ces derniers n'étaient pas capables de faire le travail tout seuls. …On fait également intervenir une espionne russe à la solde des Japonais qui ignore sans doute que son pays s'est rangé du coté des Alliés depuis juin 1941...

Lors de l'invasion japonaise en Chine, un bus transportant des civils progresse péniblement la nuit, sur la route de l'Assam, en direction de l'Inde. Il est obligé de s'arrêter quand la route est barrée par un camion de munitions chinois embourbé. Toutes les lumières sont éteintes car des bombardiers japonais les survolent. Mais un voyageur insouciant allume par mégarde les phares du bus et le camion de munitions est aussitôt détruit par les bombes. L'officier chinois, le lieutenant Tang, emmène alors les blessés et les voyageurs vers un petit terrain d'aviation. Le capitaine américain, Nick Stanton, qui appartient à l'armée chinoise, est d'abord contrarié de voir l'irruption de civils sur une base qui doit être tenue secrète, mais il se radoucit quand il aperçoit Ann Richards, une belle infirmière de la Croix Rouge..Elle lui demande de l'emmener avec sa compagne, madame Wu, qui effectue une mission diplomatique secrète, en Inde, par avion. Mais Nick lui demande une autorisation du ministre de l'Intérieur. Entretemps, il surprend une autre passagère, la comtesse Olga Karagin, en train de recopier une carte où figurent les base secrètes jalonnant la Route de l'Assam. Elle est aussitôt arrêtée pour espionnage. Quand l'autorisation arrive, tout le monde embarque à bord de l'avion. Mais peu après, il est abattu par la chasse japonaise. Nick parvient à se poser dans la forêt. Avant que les batteries soient à plat, Nick télégraphie à sa base. Il apprend qu'Olga vient de se suicider et que son chef était à bord ! Le lendemain, alors que Nick et son copilote Po, tente de construire un radeau pour descendre une rivière toute proche, on s'aperçoit qu'un des passagers, le révérend hollandais Van der Lieden, est absent. Il revient peu après en apportant des vivres provenant d'un monastère qu'il a découvert dans les parages. Quand ils y arrivent, ils sont cernés par les soldats japonais ! Le révérend batave n'est autre qu'un officier allemand ! Il demande alors à Nick d'échanger les passagers, devenus otages, contre Olga. Nick qui est le seul à connaître sa mort, fait traîner les choses et obtient que Po répare l'avion. Mais Van der Lieden parvient à décoder le message que Nick a reçu et apprend à son tour la mort d'Olga. Nick, aidé par Brissac, un officier français de la Légion étrangère, tente de s'échapper; alors que Van der Lieden veut les en empêcher, il est abattu par Nick. Les deux hommes délivrent les femmes et ils fuient tous vers l'avion, poursuivis par le soldats. Pour les retarder, Brissac se fait sauter avec une grenade. Nick, Po, Ann et madame Wu peuvent s'envoler vers l'Inde.

Rappelons que la route de l'Assam reliant l'Inde au sud de la Chine fut coupée par les Japonais en mai 1942, et qu'on ne pouvait donc y circuler en bus après cette date. Comme d'habitude, le film affirme la coopération active entre Américains et Chinois. On notera le pilote américain sous uniforme chinois, comme dans "Les tigres volants" (1942), mais ici, c'est un pilote de transport. En fait, la plupart des anciens membres de l'AVG préferèrent, lors de la dissolution du groupe en juillet 1942, s'engager dans la compagnie civile chinoise "Chinese National Aviation Corporation", plutôt que dans l'armée américaine, où ils passaient pour de vulgaires mercenaires.

 

Les avions du film :

En cette période de guerre et de matériel aérien rare, le Capelis XC-12 servit beaucoup. Cet avion, semblant destiné à se poser en forêt depuis "Five came back" (1939), apparaît ici, en tôle et en acier, au sol avec ses moteurs en marche. Il roulait très bien, mais mieux valait ne pas le faire voler…. Comme dans "Les tigres volants", le Capelis vole seulement sous la forme d'une maquette très fidèle.

Il est descendu par des Ryan SC, des avions de tourisme figurant des Nakajima Ki-27 japonais, et qui semblent tout droit sortis d'un autre film de la Paramount, "Wake island", paru l'année précédente et où jouait Robert Preston.

 

Christian Santoir

*Film rare

 
 
NIGHTPLANEFROMCHUNGKING.jpg



 

Associated keywords

Creation date : 29/01/2010 : 08:19
Last update : 29/03/2013 : 09:33
Category : - Films
Page read 4402 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!