Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

LES DIAMANTS SONT ETERNELS
Vo. Diamonds are forever
 


 
Année : 1971
Pays : Grande-Bretagne
Genre : espionnage
Durée: 1 h. 59 min.
Couleur

Réalisateur : Guy HAMILTON
Scénario : :Richard MAIBAUM, Tom MANKIEWICZ

Acteurs principaux :
Sean CONNERY (James Bond), Jill St. JOHN (Tiffany Case), Charles GRAY (Blofeld), Lana WOOD (Plenty O'Toole), Jimmy DEAN (Willard Whyte), Bruce CABOT (Saxby), Putter SMITH (Mr. Kidd), Bruce GLOVER (Mr. Wint), Norman BURTON (Leiter),.

Musique : John BARRY
Photographie : Ted Moore
Producteurs : Albert R. BROCCOLI, Harry SALTZMAN
Compagnie productrice : Eon Productions
 
Aéronefs :
-Boeing 707-330B c/n 19315, D-ABUL
-Hughes 500C
-Bell model 205
-Bell 206B Jet Ranger  c/n 174, N209D
 :

Notre avis :

Ce film marque sans doute un tournant dans la série des James Bond, et prend beaucoup de distance avec le roman de Fleming, tant au niveau du scénario, que du personnage de l'agent secret. Sean Connery qui commençait à être lassé de ce rôle qui lui collait à la peau, reçut à titre de motivation, plus d'un million de dollars.

Toujours à la recherche de son ennemi, Ernst Stavros Blofeld, James Bond le retrouve dans un laboratoire secret où on fabrique des sosies de lui, par chirurgie plastique...Bond le tue, ou du moins le croit, et retourne à Londres. Il reçoit pour mission d'enquêter sur une série de vols de diamants en Afrique du sud. Le M5 intercepte un certain Frank chargé d'acheminer les diamants aux USA et Bond prend son identité. Il rencontre à Amsterdam, son contact, Tiffany Case. Quand Frank, qui s'est échappé, réapparait, Bond le tue en le faisant passer pour lui... Tiffany lui demande alors de convoyer les diamants cachés dans le cercueil de "Bond" à Los Angeles. A son arrivée, il est accueilli par des gens d'une compagnie de pompes funèbres et conduit dans le Nevada, où le cercueil est incinéré. Mais quand Bond récupère les diamants, il est assommé par Wint et Kidd, deux hommes de main de Blofeld. Ils le placent dans un cercueil pour y être incinéré à son tour, quand il est sauvé par Shady Tree, un trafiquant et un comédien qui se produit dans un hôtel de Las Vegas. Il lui demande où sont passés les vrais diamants, ceux du cercueil étant faux... Le soir, dans un l'hôtel appartenant à Willard Whyte, un milliardaire qui vit en reclus, Tree est assassiné. Bond a de nouveau affaire à la belle Tiffany qui l'a retrouvé. Celle-ci lui propose de partager les diamants. Bond et l'agent de la CIA, Leiter, s'arrangent pour lui procurer les vrais diamants, mais elle leur échappe. Bond la retrouve dans sa maison, où le cadavre d'une femme qu'on a prise pour elle, gît dans la piscine,.. Elle accepte alors de collaborer avec Bond. Ils suivent un homme qui a pris les diamants placés dans la consigne de l'aéroport, jusqu'au laboratoire de Whyte Tectronics où on est en train de construire un satellite équipé d'une vaste parabole. Découvert, Bond, doit s'enfuir avec l'aide de Tiffany. Il s'introduit un peu plus tard dans les appartements de Whyte pour y découvrir Blofeld et un de ses sosies. Bond tue l'un d'entre eux, mais c'est le faux ! Wint et Kidd emmènent alors Bond dans le désert et le jette dans un pipeline en construction. Après s'être sorti de cette délicate situation, Bond parvient à savoir où est séquestré Whyte. Libéré, celui découvre que Blofeld a usurpé son identité pour construire un satellite qui vient juste d'être lancé. En orbite, il déploie son antenne parabolique construite en diamants et qui concentre les rayons du soleil en un formidable rayon laser qui détruit un missile balistique américain, puis un sous-marin nucléaire soviétique... Ce satellite est contrôlé par une simple cassette codée. Ayant découvert que Blofeld avait une plateforme pétrolière au large de Baja, Bond s'y fait parachuter. Il y retrouve Tiffany qui avait été enlevée par Blofeld. Ce dernier a programmé la destruction de Washington DC et le compte à rebours a commencé. Alors que Bond est enfermé, Tiffany, ne parvient pas à changer la cassette codée. C'est alors que Leiter, averti par Bond, arrive avec cinq hélicoptères des Marines qui attaquent la plateforme. Bond s'échappe de la cellule où il était enfermé et se met aux commandes de la grue qui mettait à l'eau un petit sous-marin, dans lequel Blofeld allait s'échapper. Bond l'envoie en plein dans la salle de contrôle du satellite ! L'affaire terminée, Tiffany et Bond se reposent dans une suite à bord d'un paquebot de Whyler, quand ils sont attaqués par Wint et Kidd, déguisés en serveurs. Bond les tue et Tiffany se demande bien comment ils vont pouvoir récupérer les diamants du satellite…...


 
Le personnage de Willard Whyte, un milliardaire qui vit isolé du monde, dans un hôtel de Las Vegas, qui possède des puits de pétrole et des usines fabriquant des avions, des missiles et des satellites, est une allusion claire à Howard Hughes, dont le divorce avec Jean Peters et la publication de ses supposées mémoires, défrayaient alors la chronique.

Ce film est assez médiocre et sans doute un des plus mauvais de la série des Bond. L'idée du laser géant monté sur un satellite aurait peut être été valable pour intercepter des cibles dans l'espace, mais pas sur terre, et encore moins sous les eaux ! On remarquera ici certaines innovations; la séduisante tueuse ou le Coréen au chapeau tranchant, ont été remplacés ici par un couple d'assassins aussi "gay" que dangereux, et la James Bond girl, par une ravissante idiote. Le scénario est complexe et heureusement que le rythme est alerte, car ici seule l'action compte. Coté aviation, ce film est également très pauvre, les seuls aéronefs ayant participé au tournage sont les sempiternels hélicoptères.


Les avions du film :

Les deux tueurs confient une mallette piégée au pilote d'un hélicoptère Hughes 500C, blanc à filets rouges, au matricule illisible (c'est la nuit…).

Bond prend le vol Lufthansa LH450 Amsterdam-Los Angeles direct, inauguré le 2 avril 1969 (11 heures de vol…). Bien qu'il embarque à bord avec les deux tueurs, le voyage se passe sans ennui : kein Problem sur la ligne allemande, verstanden ? L'avion qu'il prend est un Boeing 707-330B (c/n 19315, D-ABUL) ayant une autonomie de 9900 km. Mais dès 1971, ce type d'avion sera remplacé par des 747. Le D-ABUL (on voit les lettres UL sur les trappes du train avant, à "Los Angeles"/Francfort), livré à la Lufthansa en 1966, sera exploité par Condor en 1984, puis vendu à Somali Airlines (6O-SBS) en 1985. Revendu en 1989 à la compagnie de leasing irlandaise Omega Air (EL-AJU), il sera loué successivement à Phoenix Air, Liberia World flight, Royal Air Maroc (1990), Virgin Atlantic Airways, West Coast Airlines, Guyana Airways…. Réformé en 1990, il fut stocké à Davis Monthan où il servit de réserve de pièces détachées pour les KC-135 de l'USAF.

James Bond saute en parachute d'un petit monomoteur peu identifiable (Piper Cherokee ?) avant l'attaque finale de la plateforme pétrolière. Celle-ci est prise à partie par trois Hughes 500C / OH-6A Cayuse (dont les faux serials 15037 et 15039) et deux Bell 205 / UH-1E, censés appartenir aux US Marines Corps; mais les Marines n'ont jamais été équipés de OH6A... Cette petite armada est guidée par le Bell 206B Jet Ranger (c/n 174, N209D) de Willard Whyte qui appartenait à un pilote privé californien. Après avoir été légèrement accidenté en Bolivie en 1975, il fut exporté en 1977 au Canada (C-GIWU) et exploité par des compagnies privées. En 1992, suite à un changement de propriétaire, il était rayé des registres et on perd sa trace.



Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.fr
 



 

DIAMANTSSONTETERNELS.jpg












 

Associated keywords

Creation date : 19/08/2010 : 09:19
Last update : 19/08/2010 : 09:19
Category : - Films
Page read 2631 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!