Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 143 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

POD NOHAMA NEBE
(Sous le ciel)



Année : 1983
Pays : Tchécoslovaquie
Genre : Drame
Durée : 1 h 32 min.
Couleur

Réalisateur : Milan RUZICKA
Scénario : Josef PAVLIK, Milan RUZICKA

Acteurs principaux :
Ludek MUNZAR (Lostak), Marketa FISEROVA (Kveta), Ondrej PAVELKA (Raska), Daniela KOLAROVA (Darina), Rostislav KUBA (Boris)

Photographie : Andrej BARLA
Musique: Jiri SVOBODA
Compagnie productrice : Filmové Studio Barrandov
 
Aéronefs :
-MIG-23
-MiG-21F-13
-MiG-21UM
-Aero L-29 Dolfin
-Mil Mi.8 Hip
-Mil-Mi.1 Hare


Notre avis :

Ce film sortit dans une Tchécolsovaquie "normalisée", revenue à une pure orthodoxie communiste, sous la houlette de Gustav Husak, après une courte tentative de libéralisme en 1968. Le scénario a pour cadre des manœuvres du Pacte de Varsovie et le tournage se fit en collaboration avec le ministère de la Défense soviétique. L'histoire parle d'un jeune pilote dont les problèmes personnels risquent de mettre en danger sa carrière et qui s'en sortira grâce aux conseils éclairés d'un ancien. Toute ressemblance avec des faits antérieurs concernant le pays, etc., etc.…

On avait déjà remarqué l'importance de la présence féminine parmi le personnel de l'armée de l'Air tchécoslovaque, du moins à l'écran, notamment dans "Vysoka mozra zed" (1973). Même si, ici, les femmes sont moins nombreuses, force est de constater qu'elles occupent l'esprit des pilotes, au point de provoquer chez l'un d'eux des troubles graves.


Le film commence alors que l'armée de l'air tchécoslovaque participe à des manœuvres du Pacte de Varsovie. Le jeune pilote de chasse, Raska, a eu une dispute avec sa petite amie, Kveta, qui travaille à la tour de contrôle. Alors qu'il vole en formation dans les nuages, il ne peut chasser de sa pensée Kveta et revoit les derniers moments passées avec elle…Il finit par quitter la formation et se retrouve totalement désorienté au point de perdre le contrôle de son chasseur. Au sol, les radars ont enregistré son comportement anormal et le chef de Raska, le lieutenant-colonel Lostak, prend contact avec lui. Grâce à ses conseils, il parvient à se stabiliser et à rejoindre le terrain. Mais il se pose trop long et efface la piste. Heureusement, elle est équipée d'une barrière de sécurité. Une enquête est diligentée et Ruska repasse tout une série de tests médicaux pour déterminer son problème. Mais ceux-ci ne décèlent rien. De son côté, Lostak, a aussi des problèmes, mais avec sa visite médicale. Il commence à prendre de l'âge et il risque d'être interdit de vol. Sa façon de gérer cette crise va permettre au jeune Raska de surmonter la sienne et retrouver son équilibre. Lostak décide finalement de tester lui-même Raska en vol. Ce test se déroule parfaitement et il est autorisé à voler de nouveau. Après avoir annoncé la nouvelle à Kveta, avec laquelle il renoue, Raska peut s'envoler seul. L'incident est clôs.


Ne comprenant pas un seul mot de Tchèque, nous ne pouvons expliquer le différend qui oppose les deux amoureux (Raska refuse de se marier ?)…. On est étonné que Raska soit perturbé à ce point, en l'air, par ses problèmes affectifs, alors qu'en conditions IFR, toute son attention devrait être concentrée sur son tableau de bord. Généralement, quand on décolle, on laisse instinctivement tous ses soucis au sol, pour se consacrer uniquement à son pilotage et à sa navigation, surtout quand on pilote un jet supersonique ! C'est d'ailleurs un des grands avantages de l'aviation qui est un puissant dérivatif, contrairement aux autres moyens de locomotion, voiture, moto, bateau, où l'on peut toujours penser à autre chose….

Mises à part ces considérations, ce film est un bon reportage sur l'armée de l'Air tchécoslovaque et sur le matériel mis en œuvre, dans les années 80, avec de belles vues des appareils et des cockpits, filmés à partir de caméras embarquées. Un régal pour les amateurs du MiG-21.

 
Les avions du film :

Le film ouvre sur le décollage d'une formation de MiG-21, puis on voit un MIG-23 en vol qui, après avoir étendu ses ailes, se pose. On retrouve ce type d'appareil tout à la fin du film, avec les MiG-23ML "4644" et "4641", alignés sur un parking.

Le "4644", livré par l'URSS en décembre 1982, eut une carrière bien rempli et participa à plusieurs manifestations, tant en Tchécoslovaquie (Jour de l'Armée à Prague-Kbely en 1991, Fête aérienne internationale de Bratislava en 1992, Journée internationale de l'Aviation à Bratislava en 1994, Meeting international de Hradec Králové, en 1999…), qu'à l'étranger (Royal International Air Tatoo de Fairford en Grande Bretagne, en 1991, célébration du 50eme anniversaire du Débarquement à Yeovilton, en 1994, et du 60ème anniversaire du Squadron 312 de la RAF en 2000...). En 1998, il fut envoyé au 31ème Letecká Opravárenská základna (Centre de Réparation Aéronautique) de Budejovice, où il subit une révision approfondie. Bien qu'il ait été décidé de le reformer, il fut maintenu en service pour procéder à certains essais dans le cadre du développement de l'Aero L-159. Depuis 2000, il est exposé à l'entrée de la base de Budejovice. L'autre MiG-23ML "4641" servit dans les 1er et 41ème Régiments de Chasse (Stíhací Letecký Pluk), avant d'être ferraillé en 2000, sur la même base de Budejovice.

Mais le principal avion du film est le MiG-21 qui apparaît sous plusieurs versions. Il y a d'abord les MiG-21F-13, construits en Tchécoslovaquie par Aero Vodochody. Le "309 construit en 1965, fut d'abord affecté à un centre d'entraînement avancé, avant de servir avec les 1er et 9éme Régiment de Chasse. Réformé en 1990, il fut stocké au musée de l'aviation militaire de Kbely, puis exposé dans le parc de l'Aviation de Zruc (Pilsen).

Un autre Mig-21F-13 aperçu est le "0316", construit en 1965. Il servit dans plusieurs régiments de chasse (1er, 4ème, 5ème et 9ème). Il fit son dernier vol opérationnel en janvier 1990. Stocké un temps sur l'aéroport de Perov, il fut ferraillé en 1992.

Quand un Mig-21F-13 lance des roquettes, lors d'un exercice de tir, on voit le pilote appuyer sur la commande (située sur le devant du manche) actionnant le canon GSh 23….

Les autres Mig-21, sont des versions postérieures, fabriquées en URSS. Raska pilote un monoplace MiG-21MF "4310" (vu dans son abri au début du film). Cet avion livré par l'URSS en juillet 1971, servit dans les 4ème et 9ème Régiments de Chasse et le 9ème Régiment de Chasseurs-Bombardiers (Stíhací-Bombardovací Letecký Pluk), en 1991. En 1992, il fut affecté aux forces aériennes de la nouvelle République Slovaque. Quand Raska, dépasse la piste et rentre dans le filet de sécurité, son MiG-21MF et remplacé par un F-13, avec le même numéro sur le nez. On remarquera à cette occasion, la solidité du train du MiG-21, muni de roues de grand diamètre, à travers champ !

Enfin guéri de ses blocages psycho-affectifs, Raska s'envole seul sur le Mig-21MF "4312". Cet appareil, construit en 1971, servit au sein des 4ème et 9ème Régiments de Chasse, puis, en 1991, après une grande visite, avec le 9ème régiment de Chasseurs-Bombardiers. En janvier 1993, il fut également transféré à la République Slovaque.

On voit d'autres Mig-21MF, dont le "4314", livré en 1971 et affecté au 4ème, puis au 9ème Régiment de Chasse en 1977. L'avion fut détruit en 1973, par collision, lors d'un vol en formation non loin de Bechyne, le pilote ayant pu s 'éjecter. Il y aussi le MiG-21MF "5304", construit en 1972. Cet avion servit dans de nombreuses unités, 4ème, 5ème, 11ème Régiments de Chasse, entre 1972 et 1991, au 28ème Régiment de Chasseurs-Bombardiers, en 1993, et aux 43ème, 41ème et 11ème Régiments de Chasse, entre 1995 et 1999. Il fut vendu et stocké par une société privée à Prelouc. En mars 2010, il était exposé dans le magasin Military Megastore de Bulle, en Suisse.

Le film montre également plusieurs MiG-21UM biplaces. Le MiG-21UM "0268". (s/n 02 695 168), dans lequel Raska passe son test à la fin du film, fut mis en service ne septembre 1972. Il servit avec les 4ème, 5ème, Régiments de Chasse et le 47ème Régiment de Reconnaissance (Pruzkumný Letecký pluk), en 1977. Fin 1992, il fut affecté à l'armée de l'Air slovaque. Il était exposé en 2006, à l'extérieur du musée de l'aviation de Malacky (Slovaquie). Les vues de Lostak, en place arrière, censées être prises à bord du "0268", ont été prises en fait dans un Aero L-39 Albatros (dont on aperçoit les deux entrées d'air latérales du réacteur). Le Mig-21UM "3051" (s/n 516 913 051), livré en avril 1972, fut affecté au 9ème Régiment de Chasse. En décembre 1992, il fut transféré à l'armée de l'air slovaque et basé à Malacky. Son épave serait actuellement au musée d'aviation d'Olomouc.

On remarquera que la visibilité dans le cockpit du MiG-21MF ou UM, est très mauvaise. Le pilote est assis très bas et le headup display, muni d'un projecteur latéral, est très encombrant; il bouche en partie la vue vers l'avant, sans parler des "pendules" accrochées aux montants du pare-brise blindé.

Peu après l'incident de vol de Raska, un enquêteur débarque d'un Aero L-29 Dolfin, et Lostak, d'un hélicoptère Mil Mi.8 Hip. Plus tard, derrière Raska et Kveta, on aperçoit plusieurs Mil-Mi.1 Hare, un hélico qui resta en service jusqu'en 1998.


Christian Santoir

*Film en vente sur www.ritkavideo.cz





PODNOHAMANEBE.jpg



 
Associated keywords

Creation date : 04/02/2011 : 09:57
Last update : 04/02/2011 : 09:57
Category : - Films
Page read 3392 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!