Search
Search
Movies files

Movies articles

Links

AVIATION

Cocardes
Cocardes Photos

CINEMA & ARCHIVES

BiFi
IMDB
INA
Web Archives

Webmaster - Infos
Preferences

Connect again :
Your user name :
Your password
Captcha reload
copy the code :


  Count of members 146 members
Connected :
(nobody)
Snif !!!
Copyright
Tous droits réservés
© www.aeromovies.fr
2001-2017
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.aeromovies.fr/data/en-articles.xml

FLYING WILD


 

Année : 1941
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 1 h 06 min.
Noir et blanc

Réalisateur : William WEST
Scénario :  Al MARTIN

Acteurs principaux :
Leo GORCEY (Muggs McGinnis), Bobby JORDAN (Danny Graham), Donald HAINES (Skinny), David GORCEY (Peewee), Bobby STONE (Louie), Ernest MORRISON (Scruno), Eugene FRANCIS (Algernon 'Algy' Reynolds), Joan BARCLAY (Helen Munson).

Photographie : Fred JACKMAN Jr.
Producteur : Sam KATZMAN
Compagnie productrice : Banner Productions

Avions :
-Ford trimoteur 4-AT-35  c/n 35, NC7121
-Lockheed Vega 5C c/n 102, NC19958
-Lockheed 12A Electra Junior c/n 1245, NC18957 (en arrière plan)
-Bellanca Sky Rocket  c/n 806, NC14700 (en arrière plan)
-Travel Air R c/n R-2002, NC613K (en arrière plan)
-Harlow PC-4 (en arrière plan)


Notre avis :

Ce film était le troisième des vingt deux films de la série des "East side kids" (la version américaine des "jeunes des cités", modèle 1940..). Ces "jeunes de la banlieue est" étaient déjà apparus dans le film "Give us wings" (1940) où ils apprenaient la mécanique avion. On les retrouvera après guerre, dans leur dernier film d'aviation, "Clipped wings" (1953). "Flying wild" est un film d'espionnage tout à fait à la mode de l'époque. Depuis le début de la guerre en Europe, l'Amérique voyait des espions (nazis) partout….

Alors que Skinny, Danny Graham, Peewee, Algy Reynolds et Scruno travaillent à l'usine d'aviation Reynolds, dirigé par le père d'Algy, Muggs est le seul à ne rien faire, préférant courtiser une infirmière appelée Helen. Mais cette dernière aime Tom, un pilote d'essai de Reynolds. Quand l'avion de Tom est accidenté, Reynolds suspecte aussitôt un sabotage. Le docteur Richard Nagel qui possède un avion sanitaire et emploie Helen, est en fait le chef d'un réseau d'espionnage. Reynolds est certain que les espions opèrent sur son terrain. Mais quand Muggs lui fait part de ses soupçons concernant Nagel, il ne le croit pas. Aussi Muggs et Danny décident-ils de mener leur propre enquête. Tom manque de perdre la vie quand il ne parvient pas à prendre contact avec la tour de contrôle; on retrouve le contrôleur attaché et assommé. Cet incident incite les deux amis à pousser leurs investigations. Helen leur signale que l'avion sanitaire à fait plusieurs voyages à Mexico, sous divers prétextes. Le prochain patient devant être emmené au Mexique se nomme Forbes. La bande d'amis se précipite chez lui pour découvrir des plans secrets cachés dans un bandage qu'il porte sur la tête ! Danny prend sa place. Muggs embarque discrètement dans l'avion, mais ils se trouvent en difficulté quand les espions retrouvent Forbes et avertissent le pilote. Entre-temps, Tom apprend la situation délicate où se trouvent les jeunes gens et s'envole à leur poursuite avec le reste de la bande. Tom et les jeunes arrivent à Mexico à temps pour sauver Muggs et Danny et faire arrêter les espions. De retour à l'usine, Reynolds veut récompenser Muggs en lui donnant un travail, mais ce dernier gâche cette opportunité en emboutissant un poteau avec sa voiture, après avoir été distrait par une jolie fille !

Le scénario ne brille pas par son originalité. Deux ans plus tôt, dans "Nick Carter, master detective", un médecin copiait les plans d'un nouveau chasseur et les faisait parvenir à l'extérieur de l'usine dans les pansements d'un faux blessé. Ce film d'espionnage de série Z semble surtout destiné aux jeunes, avec ses gags faciles et ses plaisanteries un peu lourdes. Il a, comme souvent, un titre fallacieux car on n'y vole pratiquement pas. Tournés sur l'aéroport d'Alhambra (dont on reconnaît le hangar hexagonal et le terminal) et à l'United Airport de Burbank, où était basé la société de Paul Mantz, "United Air Services", le film montre plusieurs avions au sol, car les rares scènes aériennes ont été reconstituées en studio.


Les avions du film :

Bien qu'il ne soit pas cité dans le générique, c'est Paul Mantz qui fournit les avions du film.

La "flying ambulance" est un Ford trimoteur 4-AT-35 (c/n 35, NC7121) que Paul Mantz avait acquis pour le compte de la compagnie Columbia, pour le film "Only angels have wings" (1939). Cet avion qui apparut aussi dans "Charter pilot" (1940), fut ferraillé en octobre 1941. L'intérieur reconstitué en studio, n'a rien à voir avec l'original.

Tom pilote un Lockheed Vega 5C (c/n 102, NC19958) qui appartenait au moment du tournage, à Paul Mantz. Cet avion apparut dans quatre autres films tous sortis en 1941, avec la même immatriculation.

Au début du film, la bande d'amis déjeunent sous l'aile d'un Lockheed 12A Electra Junior (c/n 1245,  NC18957). Sur le tarmac de l'United Airport, on remarque l'empennage d'un Bellanca Sky Rocket (c8n 806, NC14700) qui apparaît dans "The bride came COD" (1941). Il appartenait à l'industriel et aviateur, Frank Fuller. Plus tard, en arrière plan, on distingue un Waco EQC. La scène où Peewee est blessé dans un hangar (sans doute celui d'United Air Services) se déroule devant le Travel Air R (c/n R-2002, NC613K) de Paul Mantz; c'était l'ancien avion de l'aviatrice Pancho Barnes.

Au début du film, le crash du nouveau chasseur Reynolds est reconstitué à partir de deux documentaires mis bout à bout, l'un présentant le crash fatal du Gee Bee Z de Lowell Bayles, le 5 décembre 1931, suivi par l'accident mortel de l'Italien De Pinedo à bord de son Bellanca, le 3 septembre 1933, au départ d'un record de distance, New York-Bagdad.

Les fins observateurs remarqueront, en arrière plan, au tout début du film, un Harlow PC-4 sur l'aéroport d'Alhambra (où Max Harlow avait ses ateliers). On aperçoit également comme à la fin du film, devant le hangar hexagonal du même aéroport, plusieurs Lockheed Hudson sans aile, en attente de livraison à l'Angleterre. Depuis 1939, Alhambra airport était devenu le centre d'exportation des avions militaires de Lockheed. Les avions y étaient désassemblés et mis en caisses pour leur transport maritime.


Christian Santoir

*Film en vente sur amazon.com


 



 
FLYINGWILD.jpg

Associated keywords

Creation date : 18/03/2011 : 17:08
Last update : 18/03/2011 : 17:08
Category : - Films
Page read 4336 times


Reactions to this article

Nobody gave a comment yet.
Be the first to do so!